Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Excellent petit film policier


De vincentp, le 13 novembre 2016 à 00:15
Note du film : 4/6

4,5/6. Revu sur grand écran, avec un jugement revu un peu à la baisse. Un bon film, oui, c'est sûr, mais pour ses décors urbains, ses répliques amusantes et cyniques. Il manque un scénario plus consistant, et des personnages secondaires plus élaborés.


Répondre

De vincentp, le 25 octobre 2011 à 11:16
Note du film : 4/6

Ah ! J'ai cru comprendre que Blondie, et bien d'autres groupes, ont débuté leur carrière au CBGB, club miteux de New-York. J'ai un double cd sur le CBGB (lui aussi en file d'attente). La musique de cette époque est clairement underground et se developpe dans des lieux interlopes (tel que celui présenté dans Coogan's Bluff).

Extrait de Wikipédia :

Le CBGB (ou CB's) était un club situé au no 315 du Bowery, à Manhattan (New York). Son nom complet est CBGB & OMFUG, sigle de « Country, Bluegrass, Blues and Other Music For Uplifting Gormandizers », soit en français « Country, bluegrass, blues et autres musiques pour gourmandiseurs raffinés ». « Et les gourmandiseurs sont des dévoreurs voraces, dans notre cas, de musique », d'après le propriétaire du club, Hilly Kristal. Le CBGB se targue d'être le lieu de naissance du rock underground (« Home of underground rock »). Ce titre est exagéré, car le rock underground n'est pas né en un seul lieu, mais l'apport du CBGB est indéniable et considérable. Les premiers groupes new-yorkais à jouer au CBGB's sont les Wayne County, et Suicide après que le Mercer Arts Center a fermé en août 1973. Le groupe Television, qui est à l'origine de la réputation du club, l'aurait découvert grâce à un concert des Wayne County.

En 1973 et 1974, le groupe de Patti Smith, qui jouait jusqu'alors dans différents endroits, s'établit au CBGB's. C'est à ce moment que les critiques commencent à parler de musique « punk » rock, d'après les clients qui fréquentaient tardivement les clubs du Bowery.

Mink DeVille, Blondie, The Ramones, Talking Heads, et bien d'autres groupes célèbres suivent Patti Smith. Malcolm McLaren y a vu les modes de Richard Hell (de Television) et le son des New York Dolls, dont il a été manager pendant une courte période, avant d'en reprendre les idées pour le groupe qu'il venait de prendre en charge à Londres, les Sex Pistols.

À cette époque, le club joue surtout du punk et de la musique New wave ; il est d'ailleurs considéré comme le berceau et le centre de la musique punk aux États-Unis.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0022 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter