Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Coeur de pierres


De Tamatoa, le 22 juin 2013 à 18:12
Note du film : 6/6

Un très joli film. Plein de vieux. Plein de nous. Plus tard, un jour ou l'autre…

Oh ! Que c'est bien vu, ça !! Que c'est bien vu ! Rien à ajouter, ce serait une offense . Du très grand Maurice Tourneur ! La trilogie fantastique : Volpone, La main du diable, le val d'enfer !


Répondre

De Gilou40, le 19 mai 2010 à 20:49
Note du film : 5/6

La même année que son admirable La main du diable, Maurice Tourneur nous offre ce Val d'enfer et récidive dans le succès. Grand et beau film, bien sur encore inédit en DVD, comme tous les miracles du cinéma, ce Val d'enfer nous renvoie à une époque ou les enfants vieillissaient, sans honte, avec leurs parents.

Dira-t-on jamais assez ce que le bourru, taillé à la serpe, Gabriel Gabrio a apporté au cinéma ? Il est ici homme de la terre, ou plutôt de la roche. Le cœur sec comme les pierres qu'il arrache de la colline à grands coups de dynamite. Inoubliable Panturle de Regain, en 1937, il avait su se faire tendre pour une Orane Demazis envoyée par un destin qui avait pris les traits de Marguerite Moréno….Mais Le val d'enfer n'est pas la Provence et là ou s'égaraient de braves filles qui ne rêvaient que d'un foyer aussi humble soit il, Le val d'enfer, terre des plus rocailleuse, engendre des passions qui dépassent les hommes. Très belle interprétation de cet acteur rustre et authentique. Fils aimant, amant trahi, il assure le spectacle pour nos sens en émoi. Grand comédien !

Une garce vient perturber la vie d'un homme. Voilà, dit de façon concise, le scénario. Pas la peine de développer, c'est l'histoire éternelle. Comme la nuit est noire et la neige blanche…Ginette Leclerc, tout juste sortie des bras de Tino Rossi dans Fièvres, et avant d'aller se jeter dans ceux de Fresnay dans Le corbeau, fera un détour par le brave Noël, tellement naïf. Il vit avec ses parents, Noël. Et ses vieux, Edouard Delmont et Gabrielle Fontan ne demandent qu'à vieillir près de leurs meubles….

C'est un film qui véhicule deux choses essentielles : c'est qu'à une époque lointaine, très lointaine, les vieux mourraient chez eux. Au milieu de ces quelques bahuts vermoulus et de ces services de verres ou de porcelaine dont ils ne se sont jamais servi…Quelques assiettes auxquelles ils tiennent, et les photos de ceux qui sont partis. Les moustachus de la grande guerre ou les vieilles dames au regards de hiboux et au chignon parfaitement coiffé, à l'ombre de la grande pendule.
Et puis les fils n'étaient pas si pressés ou occupés qu'ils ne les envoient mourir ailleurs. C'était il y a longtemps… En ces temps reculés ou il y avait des saisons, de l'amour et ou "famille" rimait avec toujours.

Maurice Tourneur a su dépeindre avec force les sentiments d'un fils pour ses parents, comme il saura, en route, nous dire toute la détresse d'un homme quand il est confronté à ce qu'il a de plus animal en lui. Et les roches blanches qui explosent alterneront avec la bassesse d'une femme prête à tout pour devenir la reine dans un palais de deux sous. Les regards lourds de peine de ces deux vieux devant leur enfant fragile pour la première fois, diront toute la détresse de leur crépuscule… Leur enfant , vaincu par la passion, les livrera à un mouroir ou ils finiront, le croient-ils, démunis de leur cher passé.

Mais même au val d'enfer, les anges veillent….Et les amis bienveillants devant la perdition d'un homme qui ne s'y attendait pas, sauront remettre les choses à leurs places et même forcer un peu le destin. Les roches qui explosent, il ne fait pas bon se promener dessus. Et une garce avertie en vaut deux…

Écartés de chez eux , les deux vieux retrouveront un fils, leur maison, et leurs meubles. Et on ne sait pas qui attendait qui…

Un très joli film. Plein de vieux. Plein de nous. Plus tard, un jour ou l'autre…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.014 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter