Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

A la bonne heure...


De Gilou40, le 15 septembre 2011 à 01:03
Note du film : 3/6

On ne nait pas d'un seul coup . On nait par petits bouts. Et voilà que les bouts ne collent pas ensemble. Alors c'est trop tard depuis toujours…

Plutôt sympathique cette Cavalcade des heures. Originale pour le moins. Voici que du haut des cieux, le maitre du Temps dépêche sur terre, une heure de la vie de quelques quidams. Elle deviendra, tour à tour, l'heure tardive, l'heure providentielle, l'heure dernière, ou encore l'heure de la revanche et bien d'autres. Le prolifique Yvan Noé (quel autre metteur en scène se cache sous ce pseudo ?) manie assez bien une certaine magie façon Maurice Tourneur et sa Main du diable. Des sketches bien sur tous basés sur le temps qui passe et ce qu'on en a fait. C'est assez réussi, avec une bonne philosophie entourant le grand sablier. De bons acteurs s'acquittent sans esbroufes de leurs tâches. Une découverte : Félicien Tramel, que je m'étonne de ne pas avoir rencontré bien avant. Une présence indiscutable et un jeu qui fait mouche. Surprenant acteur.

Fernandel et Trenet pousseront la ritournelle syndicale. Leurs personnages sont les plus légers et apportent un humour et une tendresse nécessaire au bon équilibre du film. Pas vraiment de surprises mais un scénario bien pensé. Le temps…Les heures qui s'en vont sans qu'on y pense. Et quand on y pense, nous sommes déjà si loin. Et qu'avons nous à dire, à avouer à la dernière venue ? Sympa mais un peu angoissant tout ça. Que reste-t-il de nos amours, demandera Trenet à une mamie à qui il offrira sa dernière danse…Elle ne lui rendra qu'un regard embué…Il nous est clairement expliqué dans cette œuvre que nous avons nous même, et définitivement, construit notre propre machine à égrener nos propres heures. Inutile de geindre, de râler, nous sommes responsables. Le destin ne serait que le résultat de nos propres machinations intérieures… Inquiétant. Charpin, fêtard invétéré, s'en rendra compte trop tard quand l'heure dernière lui fermera les yeux. Un beau numéro d'acteur. Et Jean Chevrier, le condamné à mort, voudra se faire complice de son ultime moment. Il essaiera même de la séduire cette dernière heure. Elle n'en sera que plus impitoyable…

Une bonne surprise que cette leçon de vie. Je n'ai pas l'impression d'avoir perdu une heure de ma vie à regarder cette œuvre. Et si je ne me suis pas rendu compte que c'était la dernière, je vous embrasse tous…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.026 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter