Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

La dernière vadrouille de Oury...


De fretyl, le 7 avril à 13:09
Note du film : 3/6

Tout le monde sait que à la sortie de La soif de l'or malgré un succès énorme au box office, le film ne fit pas l'unanimité chez les critiques de cinéma y compris une partie du public qui y avait vu une tentative exécrable de transformer Clavier en nouveau Louis de Funés avec on peut le voir, des gros moyens de production mis à sa disposition.

En effet Clavier n'est pas De Funés ce qui n'empêche, qu'il n'est pas moins insupportable que pouvait être le petit Teigneux Vicomte de Gallarza… La soif de l'or avec le recul, film boudé, vilipendé, multi diffusé, vu et revu, fait finalement partie de ces films qui avec le temps finissent quand on voit les vrais bides qu'a tourné Clavier à coté, avant ou après, au choix : L'antidote, L'entente cordiale, Mais qu'est ce qu'on a fait au bon dieu ?, Lovely rita, L'enquête corse, Les visiteurs en Amérique, AstérixLa soif de l'or devant un tel déclin, devant une telle néantise parait être un chef-d'oeuvre. Il y'a de ces films qui vieillissent mal et d'autres que l'on finit par regarder avec nostalgie et tendresse en se souvenant des yeux d'enfant que l'on pouvait avoir à l'époque devant le Road Movie de Urbain Donnadieu et de Mémé Zezette. Road movie effréné qui passe par la destruction impressionnante d'un village et ou les accidents de la circulation vont de bon train !

La soif de l'or n'est pas et ne sera jamais un classique de la Comédie Française, c'est souvent pénible, agaçant mais l'on peut trouver que Oury qui n'était pas le réalisateur phare du vingtième siècle dans le cinéma français avait décidé d'y mettre toute sa technique pour faire une comédie à succès ou semble-t-il un dernier vrai coup ! Résultat ambivalent mais oui le rythme y est, les défauts de son cinéma perdurent mais l'on peut avec le recul regarder cette pochade qui devait s'intituler au départ ; Le pignouf de l'avenue Foch avec bénignité. Pour ce qui en est de De Funés qui entre parenthése devait jouer dans Papy fait de la résistance, je l'aurais plus imaginé et il aurait certainement été plus drôle dans le rôle de l'infâme comte Muller (Bernard Haller) que dans l'avare Donnadieu !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0027 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter