Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Un très grand film de Ozu, largement sous-estimé !

VOTE
De vincentp, le 18 mars 2007 à 17:29
Note du film : 6/6

Un très grand film de Ozu, sans doute très largement sous-estimé aujourd'hui, portant sur les relations complexes qui unissent deux époux et un ami, deux soeurs, et un père et ses deux filles. Ce film met en évidence l'énorme talent de Ozu (et de son scénariste Kogo Noda) pour tisser une toile d'araignée narrative à partir des pensées et des actions en apparence anodines de personnages ordinaires. Par le biais d'événements du quotidien, de nombreux sujets, relevant à la fois de la vie privée et de la vie publique sont abordés : la filiation, l'éducation, le respect de l'autre, le pardon, le sacrifice. Ozu, en précurseur et visionnaire, aborde sans tabou et avec un certain culot des sujets de société très vraisemblablement passés sous silence dans le Japon de son époque. Ces sujets sont abordés frontalement au travers des péripéties du récit, des pistes de réflexion sont ouvertes, mais on laisse au spectateur le soin de porter un jugement.

L'écriture, la mise en scène, et la direction d'acteurs du film, unis dans un tout indissociable sont superbes : caractérisation subtile et immédiate des différents personages par l'image et le son, cadrages sophistiqués qui rythment la progression du récit et orientent celui-ci vers de nouveaux développements… On peut admirer par exemple la finesse avec laquelle la fille cadette est présentée au début du film : tirant, en arrière plan, la langue à son père, qui, lui, se situe au premier plan. On se demande si ce geste était volontaire, et si son père l'a vu. La remarque du père (épatant Chishu Ryu) qui suit le geste de sa fille suffit à le caractériser, tout autant que sa fille.

Avec un tel sens de la concision, il est possible en 112 minutes, de construire une parabole universelle ayant trait à la condition humaine.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter