Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Ozu, la famille et l'éducation...


De vincentp, le 24 novembre 2013 à 23:24
Note du film : 5/6


4,8/6. Beau film de Ozu de 1936. Les thèmes du cinéaste (filiation, éducation, famille, mais aussi le temps et l'espace) sont bien présents ; ses figures visuelles (poteaux électriques, cheminées, trains, communion en binôme) aussi… C'est un très bon film, qui frôle par moments le grandiose, sans l'atteindre. Question de dosage très subtil sans doute. Il faudra attendre encore treize ans avant que le cinéaste produise -à mon avis- son premier chef d'oeuvre (Printemps tardif) en 1949.

La maturation artistique de Ozu, commencée au début des années 1920 aura donc été lente et progressive, l'amenant finalement vers les sommets artistiques (de 1949 à 1962 -Le goût du saké-). Nombreux -dont votre modeste serviteur- sont ceux qui considèrent aujourd'hui ce cinéaste comme l'un des six, sept, ou huit plus grands (avec Mizoguchi, Kurosawa, John Ford, Chaplin, Hitchcock, et peut-être aussi Fritz Lang ou Roberto Rossellini).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.024 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter