Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Dommage, mais...


De Arca1943, le 9 mai 2005 à 03:39
Note du film : 2/6

…mais Les Week-ends de Néron n'est qu'une assez pâle comédie, malgré son casting Alberto Sordi, Gloria Swanson et Vittorio De Sica (et Brigitte Bardot, qui ne s'en tire pas si mal comparé à d'autres films). Les effets spéciaux signés Mario Bava ne sont guère impressionnants (et je veux dire impressionnant pour l'époque, bien entendu). Cet incendie de Rome a des allures de gros feu de foyer. Pas de budget, ou budget mal contrôlé? Peut-être le jeune Franco Cristaldi n'était-il pas encore le grand producteur qu'il deviendra plus tard (Le Pigeon, L'Affaire Mattei, Cinema Paradiso…) ? Le réalisateur Steno a déjà été plus inspiré (souvent en tandem avec Monicelli, mais aussi tout seul comme un grand avec, par exemple, Enquête à l'italienne, starring les regrettés Mastroianni et Ustinov).

Disons que c'est modérément amusant. Il y a un certain humour noir dans les dialogues – toutes ces discussions sur les poisons qui ne laissent pas de trace, les serpents venimeux qu'on glisse dans le lit, etc – mais dilué par une bouffonerie qui, à ma grande surprise, tombe souvent à plat : ils sont plusieurs scénaristes? Eh bien, il manquait encore un ou deux gagmen non-crédités !

Résultat : Sordi, De Sica et Swanson se battent les flancs pour faire rire. Le meilleur gag visuel, c'est quand Sénèque (Vittorio De Sica) bondit, apeuré, parce qu'il y a un serpent venimeux qui se ballade, et qu'il atterrit assis sur le dessus d'une étagère. J'ai bien ri, mais c'est peu. Et bien qu'Alberto Sordi soit parfois amusant (on ne se refait pas), il n'est pas à son meilleur dans le rôle titre. En sorte que l'interprète qui tire le mieux son épingle du jeu, c'est la diva Gloria Swanson, dont l'abattage savoureux sauve quelque scènes : une maman dont le principal but dans la vie est d'empoisonner son fils…

Bref, moi je me suis quand même amusé, mais il faut savoir que je suis un vrai maniaque de comédie italienne. Au spectateur normal, par contre, je ne conseille vraiment pas ce film.

Et j'en profite pour dire que je suis plutôt perplexe qu'on nous ressorte justement ce nanar, alors qu'à la même époque – celle de la "première vague" du cinéma comique italien – plusieurs joyaux se faisaient qui dorment toujours dans les boîtes. (Eh! oh! Les éditeurs ! J'attends toujours Come persi la guerra et L'Arte di arrangiarsi, entre autres, pour ne rien dire du futur coffret Totò ! )

J'ajoute qu'il ne faut pas confondre Les Week-ends de Néron avec «O.K. Néron», une comédie de Mario Soldati qu'on dit plus réussie…

Arca1943


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter