Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De jipi, le 28 novembre 2006 à 16:27
Note du film : 3/6

Franchement ce monde fait peur, on est vidés, récupérés, projetés sur un parcours ephémère de survie dont on est certain qu'il ne ménera qu'a la poubellisation pure et dure. Je pense à la confrontation de deux absurdités en revoyant la scène de 7 ans au Tibet (Je crois) ou le jeune Dalaï Lama demande à Henrich Harrer de retirer tous les vers avant de refaire une route en lui disant devant la detresse que represente l'acte à accomplir "Trouve la solution". Quel est le bon choix entre s'épuiser dans un concept qui un jour disparaitra par rapport à une nature qu'il faut comprendre et proteger ceci dans des actes paraissant desuets.


Répondre

De droudrou, le 28 novembre 2006 à 14:09
Note du film : 2/6

A la manière de Georges Marchais :

Quante Jipi il dit : "Il faut penser mode, se munir artificiellement du concept même en exécutant des taches subalternes, se prendre en main, encaisser les remarques désobligeantes, rebondir par l'orgueil, se transformer pour enfin basculer laminée mais conquise dans un univers impitoyable : la soumission à l'enseigne et ceci jusqu'à épuisement.

On ne travaille pas dans l'univers de la mode, on est la mode, il faut être à la hauteur vestimentairement parlant même si le salaire ne le permet pas, pour cela il est nécessaire de se laisser rabaisser en espérant des remords d'une personne déterminante ayant accès au stock de robes." c'est une réalité qui correspond à l'air du temps. On n'est plus dans ce que l'on est mais dans ce que l'on paraît. Et c'est bien le problème de ce gourou en jupons qui croit détenir avec tous les crétins qui sont dans son sillage ou dans le sillage desquels elle gr&vite, la vérité d'un monde qui, somme toute, est très superficiel.

Quand monsieur Lagerfeld, que je n'aime pas du tout, nous parle de "chez lui" et qu'il nous montre son attachement pour le livre, à ce moment, s'il est réellement sincère, je retrouve une certaine sympathie pour lui. Pourquoi ? J'ai travaillé dans le monde du textile. Je peux comprendre l'intérêt que l'on peut éprouver pour la matière (demandez à Annick ce qu'elle en pense sur ce sujet quand je suis en plein dedans), je peux comprendre l'intérêt d'une certaine originalité qui va jusque dans le domaine de la création, mais, au delà, dès l'instant où il faut penser que l'on devient représentatif de la masse et de ses aspirations, je dis immédiatement : "Halte là" et pour paraphraser quelqu'un du site (qui n'a jamais prononcé ces paroles) "Verdun ! On ne passe pas !".

Au fait, j'ai diminué ma note…




Répondre
Allez vous rhabiller !


De paul_mtl, le 9 novembre 2006 à 18:09
Note du film : 2/6

Oui oui bien sur Prada n'est pas un pantin au sens d'une personne qui se laisse manipuler

c'est justement elle qui manipule les autres, ses assistantes.

Je pensais davantage au sens du pantin (guignols) qui a le baton.

Pour faire sourire, elle doit être suffisament caricaturale, stéréotypé et mécanique dans ses réactions.

En gros forcer le trait en le rendant un tant soit peu ridicule.

Par ex. quand elle jete ses vetements sur le bureau de l'assistante, le réalisateur essaye de donner cet aspect mécanique & répétitif avec une juxtaposition de scenes.

Sauf que c'est filmé davantage comme si elle le jete vers le spectateur et sans être maladroite.


Répondre

De droudrou, le 9 novembre 2006 à 16:43
Note du film : 2/6

"Le probleme c'est que j'ai pas trouvé que Meryl Streep jouait vraiment comme un pantin et elle n'est pas non plus filmé comme un pantin."

Je ne pense pas que Meryl Streep soit un pantin dans le film. Néanmoins, il y a beaucoup de gens autour d'elle qui s'agitent et tout ce beau monde semble se prendre très au sérieux…

J'en arrive à dire qu'il y a aussi des rôles casse-g….. et je penserai aisément que ce film représente un idéal tout comme je pense sérieusement que le rôle de "Marie-Antoinette" en fait partie. Ceci irait assez dans le sens de la réflexion de Jipi à propos du "Da Vinci Code" et d'Amélie Poulain, descendante de Jésus et de Marie-Madeleine…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.034 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter