Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De princecranoir, le 27 décembre 2008 à 23:35
Note du film : 4/6

Alors là je ne peux qu'abonder dans le sens de sieur AlHolg. Je ne suis pas aussi dithyrambique sur Spidey troisième du nom mais j'avoue avoir revu mon jugement lapidaire à son encontre après un récent re-visionnage.


Répondre

De Torgnole, le 7 octobre 2008 à 20:48
Note du film : 3/6

Tiens tiens, Alholg s'emballe pour ce Spiderman qui m'a profondément saoulé même s'il faut avouer que les effets spéciaux son chouettes, quoique c'est encore plus triste d'arriver à s'ennuyer. Je rejoint Freddy sur toute la ligne: dialogues crispants etc… En plus, le divertissement sent le réchauffé malgré les innovations numériques. Merde Alholg! comment pouvez vous mettre 6 à ce Spider-man et 3 à The Dark Knight. (Ne me dites pas qu'on ne peut pas comparer)


Répondre
Avis


De speedy, le 2 janvier 2008 à 08:19
Note du film : 4/6

Quand tout semble aller pour le mieux pour Peter Parker c'est là que tout se gatte. Mary-Jane est jalouse d'une nouvelle venue (GWEN STACY) HARRY OSBORN veut le tuer pour venger son défunt père (BOUFFON VERT) le véritable assassin de son père s'évade de prison (LHOMME SABLE) et il est infecté par un virus tranformant son costume en noir sombre comme son âme (SYMBIOTE, VENOM étant l'osmose entre BROCK et le SYMBIOTE).

Certains faits dans le COMICS se sont étalés sur plus de trente ans ! alors les cumuler en un film fait parfois un peu boulémique au niveau scénar et scènes choques. On prend quand même son pied à voir s'animer des personnages connus et aimés dans la BD. Une scène magnifique pourtant toute en image de synthèse : l'appartition pour la première fois de l'HOMME SABLE avec une musique superbe qui fait ressortir tout le pathétique du personnage (tel que décrit dans le film !).


Répondre

De Freddie D., le 3 novembre 2007 à 15:30
Note du film : 3/6

Trop c'est trop. Ce n°3 m'a fait penser au King Kong de Jackson : techniquement, rien à redire, mais on n'est plus vraiment au cinéma. C'est du jeu vidéo sur grand écran, où se télescopent des milliers de plans à peine lisibles, et quand par miracle ça n'explose pas dans tous les coins, le dialogue et les situations sortent tout droit d'un soap pour maison de retraite. La machine Spider-Man s'est emballée, et à force, on en ressort lessivé, la tête vide, avec l'envie de voir un Bergman en noir et blanc des années 50. Seule vraie réussite du film : l'homme-sable, esthétiquement époustouflant. Quant à Tobey Maguire, sa notion du "bad boy" (cheveux gras coiffés à la Hitler, et déhanchements façon Michael Jackson) prête à rire. Le n°4, ce sera sans moi, et j'espère qu'on retrouvera bientôt le Sam Raimi de The quick and the dead ou même de Intuitions.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.030 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter