Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Alice est super dans ce film, je l'adore !!!!!!!!!


De Frydman Charles, le 27 juin à 11:07
Note du film : 6/6

Le film est adapté de Ruy Blas de Victor Hugo , dont on retient la célèbre citation "le ver de terre amoureux d’une étoile". La pièce de théâtre de Victor Hugo est en vers, ce n’est pas le cas du film évidemment. .. Néanmoins, comme un clin d'oeil à l’avare de Molière (Louis de Funes sera Harpagon,l’Avare, dans le film de 1980), Blaze dit à Don Salluste :" C'est l'Or, Il est l'Or, Monsignor, Il est l'Or de se réveiller, il est huit Or…", extrait vidéo Monseignor , il est l’or… . Des vers pas très académiques , des "eurs…" prononcés "or". Puis "vous etes sor (Sûr), tout a fait sor…". Ver est aussi homonyme de vert, la couleur, et dans le film le vert est omniprésent et fait dire à un des conspirateurs à propos de Don Salluste "il est aussi ver(t) que ses gants" : extrait video, Don Salluste déchu, il est aussi vert que ses gants (dit à 3 mn 10 s). Il faut dire que debraillé devant la reine avec son pantalon qui tombe et cette impression de ramper devant elle,Don Salluste fait tres ver de terre, bien plus que Blaze qui derrière un rideau écoute amoureusement la Reine ! (Le Monde,citation de Victor Hugo "ver de terre amoureux d’une étoile")


Répondre

De jipi, le 3 octobre 2007 à 09:24

"Après Rabbi Jacob, Oury n'allait plus jamais retrouver la même inspiration. Idem pour le chef-opérateur Henri Decae, auteur de quelques unes des plus belles photos du cinéma français, qui allait se compromettre des films bien moyens comme Ils sont fous ces sorciers de Lautner."

"Montand est mort malgrè de nombreux projets en cours. De Funès n'a rien ajouté à sa gloire, hormis peut-être L'aile ou la cuisse, qui a bien mal vieilli je trouve. Sapritch allait se fourvoyer dans une série de navets irregardables, entrecoupés par de bons téléfilms.. Karin Schubert allait connaître une bien sombre fin de carrière dans le porno. Michel Polnareff allait connaître un long exil américain seulement interrompu cette année".

Nous sommes en plein algorithme de Collatz

http://philfree.1.googlepages.com/Syracuse.html

La Folie des grandeurs est un pic antinomique, la perfection suite à une ascension plus ou moins longue est atteinte ceci amorce hélas le début d'une longue descente. Je me demande suite à l'exemple de la folie des grandeurs si un top niveau est vraiment salutaire à conquérir.


Répondre
Incontournable !


De droudrou, le 17 mai 2008 à 18:42
Note du film : 4/6

Plusieurs scènes de ce film me divertissent toujours avec grand plaisir :

  • la première apparition de De Funes, extraordinaire surtout par son accompagnement musical
  • le réveil de De Funes : mon signOR ! Il est l'OR !

et surtout :

  • et voici les grands d'Espagne et un petit De Funes au milieu d'eux !

Répondre

De Freddie D., le 17 mai 2008 à 17:19

Ne vous énervez pas, caméléon… Il arrive (parfois) que certaines personnes n'aient pas les mêmes opinions que vous. De là peuvent naître des discussions.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.0028 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter