Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Film de genre


De Impétueux, le 21 février 2019 à 19:39
Note du film : 3/6

Voilà qu'une famille aisée (de la classe moyenne supérieure, pourrait-on dire aujourd'hui) vient passer trois semaines de vacances dans une sorte de Club Méditerranée un peu tarte d'une région montagneuse et boisée. Le père, Jack Houseman (Jerry Orbach) est un médecin bienveillant et humaniste ; la mère, Marjorie (Kelly Bishop) doit confectionner comme personne la dinde de Thanksgiving et de multiples tartes aux pommes. La fille aînée, Lisa (Jane Brucker), est une pécore aussi agaçante qu'insignifiante. Reste la cadette, Frances (Jennifer Grey), que personne n'imagine appeler autrement que Bébé, alors qu'elle vient d'avoir 17 ans.

Je me suis longtemps demandé comment Dirty dancing, qui est un tout petit film gentillet, au déroulement prévisible, au manichéisme niais (les gens riches et cultivés sont assez douteux, les marginaux rebelles sont formidables et pleins de richesses affectives), tourné avec des acteurs à peu près inconnus pouvait avoir acquis pareille aura sur des myriades d'adolescents. Ont-ils été séduits par l'excellente bande originale, qui fait intervenir beaucoup de beaux succès des années 60 ? Ou par la vivacité sensuelle des danseurs qui envahissent l'espace périodiquement et qui donnent beaucoup de nerf au spectacle ? Sans doute, mais…

Que se passe-t-il ? Bébé Frances qui étouffe de sagesse en compagnie de ses parents aimants, mais qui ne comprennent pas que la chrysalide est en train de devenir papillon, qui n'est pas une rebelle, une révoltée, une révolutionnaire, mais qui ambitionne tout de même de changer le monde (un peu écolo, tiers-mondiste, pacifiste) découvre qu'au Camp de vacances Kellermann il n'y a pas que des quinquagénaires fanés à chaussettes noires dans des spartiates qui dansent le fox-trot. Et qu'il n'y a pas que de futurs diplômés de Yale ou d'Harvard qui se font un bel argent de poche en passant leur été dans un emploi de serveur tout en niquant ce qui passe à leur portée.

Il y a bien plus séduisant et bien plus sulfureux : la troupe de danseurs dirigée par Johnny Castel (Patrick Swayze), complétement mise à l'écart par la direction, qui ne souhaite absolument pas que sa clientèle bourgeoise fricote avec des énergumènes assez douteux, tout juste capables d'animer les sages soirées dansantes et de satisfaire (mais la chose est vertueusement ignorée et occultée) les exigences amoureuses des dames qui abordent le périlleux rivage de la maturité et ne se résolvent pas à descendre la pente.

Inévitablement la petite jeune fille sage (mais en qui bouillonnent – ah ah ah – les fièvres inévitables de l'adolescence) va être fascinée par la troupe désinvolte, chaleureuse et sensuelle et tomber amoureuse de son leader. On devine, évidemment que, comme dans tous les contes de fées, malgré de considérables obstacles et des péripéties que je renonce à conter, le beau prolétaire et la ravissante patricienne trouveront un épanouissement bien mérité ; les méchants, qui leur auront mis des obstacles dans les pattes seront punis et le Camp de vacances entier sera bien content de cette issue attendrissante.

Je me moque, mais je n'ai pas tout à fait raison. Le film est assurément très nigaud, les dialogues sont au dessous de tout et les personnages trop caricaturaux pour être vrais. Mais c'est vif, c'est frais, ce n'est pas antipathique. Surtout ça rappelle – ou ça apprend – à ceux qui ont veillé avec beaucoup d'amour, mais sans toujours beaucoup de clairvoyance sur leurs oisillons – ce qu'est, ou ce que peut être l'éveil de la jeunesse au monde des grands. Ça ne se fait pas sans erreurs, sans bêtises, sans catastrophes même quelquefois. Mais une fois l'épreuve passée, on se retrouve. Comme les parents de Frances Bébé et leur désormais grande fille.


Répondre

De annececile, le 6 février 2005 à 18:41

Je tiens seulement a réctifier quelques fausses information:

1er : Ce n'est pas le père de patrick swayze qui est chorégraphe mais sa mère Patsy swayze qui as une école de danse au texas. quand à son père, Don swayze était un un homme qui élevait des chevaux et qui était un vrai Cow-boy.

Si vous désirer connaitre plus d'information sur cette homme qui nous fait prendre de l'adrénaline vous le retrouverer sur son cite officiefanclubpatrickswayze.

A savoir que son monde d'adolescents a ete autour de la danse.

Si vous avec besoin tout autre information je me fairais un plaisir de vous les communiquer: E.Mailwwwmigliarinib@aol.com


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0031 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter