Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Pas croyable...


De verdun, le 7 avril à 13:45
Note du film : 2/6

J'adore le cinéma français des années 70 et notamment les films dénonciateurs de Cayatte et Boisset. Malgré celà ma déception suite à la re-vision de Sept morts sur ordonnance est peut-être encore plus grande que celle éprouvée par les commentateurs précédents.

Pourtant tout était réuni pour faire une oeuvre inoubliable. Le casting constitué de trois générations d'acteurs français fait rêver, l'histoire est passionnante et surtout les sujets abordés sont d'une actualité ô combien brûlante à l'heure où j'écris ces quelques lignes: le harcèlement moral et surtout la description du milieu médical comme un "nauséeux panier de crabes" pour reprendre l'expression d'Impétueux.

La scène du massacre par le docteur Berg (Depardieu) est audacieuse et étonnante dans un tel film destiné a priori au public le plus large, quoiqu'une telle tonalité était dans l'air du temps de cette époque-là si l'on repense au vieux fusil.

Malgré une construction (trop) élaborée, un montage percutant (récompensé par un "césar") et les excellentes prestations du vieux Vanel et du jeune Depardieu, lequel apportait une énergie novatrice et dévastatrice dans le cinéma français, Sept morts sur ordonnance m'a semblé peu crédible alors qu'il est tiré d'une histoire vraie.

Il n'y a qu'un seul problème mais il est de taille: les auteurs n'ont pas réussi à aller au-delà du fait divers. L'histoire racontée est vraisemblable mais la psychologie des protagonistes ne l'est pas. De mon point de vue, ce n'est pas la direction d'acteurs qui pêche mais le manque de crédibilité de la majorité des personnages.C'est surtout vrai pour le docteur Losseray incarné par Piccoli: comme le disait PM Jarriq, on ne comprend pas vraiment les raisons pour lesquelles il se suicide… L'acteur fait du mieux qu'il peut mais son personnage est trop mal défini pour convaincre.

C'est pour cette raison que Sept morts sur ordonnance m'a beaucoup déçu. Le Chabrol des grands jours ou le cinéma italien des années 60-70 auraient fait sans mieux avec un tel sujet.


Répondre

De Commissaire Juve, le 29 mai 2017 à 23:23
Note du film : 3/6

… et qu'est ce que Vlady peut être belle…

Ah oui ! Absolument charmante.

Ces derniers temps, je l'ai souvent vue dans des films des années 50 et du début des années 60 ; très jeune donc. Là, en trentenaire, ça a été comme une redécouverte.

Sinon, j'ai découvert le film hier soir (il n'est jamais trop tard pour bien faire). A la fin, j'ai pensé "C'était donc ça !" Une sorte de téléfilm servi par quelques vedettes du cinéma français de l'époque.

Comme le disait PMJarriq : On sera un peu plus rebuté par la facture du film, avec sa photo et ses décors hideux…

A la réflexion, je vais lui enlever un point.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0032 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter