Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De droudrou, le 4 décembre 2007 à 08:50
Note du film : 5/6

Laurent,

Dans les suppléments des Quatre Plumes Blanches, Lord Jim est évoqué dans la mesure où Conrad et Mason se sont connus. La notion évoquée était le rachat de la lâcheté dans l'héroïsme. Pour le second titre français, c'est la scène finale où les sens tactiles de l'aveugle lui permettent de reconnaître celui qui l'a sauvé dans le désert…

A propos d'aventure coloniale : interroge autour de toi ce qu'évoque le titre Zulu


Répondre

De DelaNuit, le 4 décembre 2007 à 00:05
Note du film : 5/6

Effectivement, le scénario de Frères du désert est bizarrement ficelé (ou peut-être est-ce une question de montage ?) : on insiste sur certains passages et on passe rapidement sur d'autres, concernant notamment la remise et la restitution des fameuses quatre plumes blanches

En ce qui concerne le changement du titre par le distributeur français faisant disparaître toute allusion à ces plumes symboles de lâcheté, on peut se demander s'il s'agit d'une décision prise en toute connaissance de cause pour trouver des mots plus accrocheurs en français, ou d'un énième exemple d'inculture pour le cinéma et la littérature des générations précédentes…

Un petit rectificatif : l'histoire de Lord Jim, fabuleusement filmé par Richard Brooks avec Peter O'Toole dans le rôle titre (sorti en dvd il y a un ou deux ans) n'est pas une adaptation des Quatre plumes blanches, mais provient d'un roman de Joseph Conrad (l'auteur qui écrivit Au coeur des ténèbres devenu pour Francis Ford Coppola Apocalypse Now). Il est exact toutefois qu'il s'agit ici encore d'une question de faute et de rachat dans un environnement oriental.

En tout cas, malgré les défauts de scénario ou montage du film dont il est ici question, on ne peut nier la beauté des images et de la musique de James Horner, qui inaugurait pour l'occasion des vocalises orientalisantes reprises et développées avec plus d'harmonie dans la musique de Troy.

Du beau spectacle en définitive, curieusement sorti dans peu de salles… A croire que l'aventure coloniale ou exotique, qui fit autrefois les beaux jours du cinéma, ne fait pas (ou plus) recette en France ! C'est bien dommage…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.024 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter