Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis contrastés


De Arca1943, le 9 août 2014 à 18:53

« …les faiblesses du scénario… »

…qui sont – ne nous le cachons pas – les faiblesses du roman. Ernest Hemingway est un des plus grands écrivains du vingtième siècle, mais Pour qui sonne le glas est son moins bon roman avec Islands in the Stream. Sans parler de tout le reste, ça se reconnaît au premier coup d’œil jeté par un lecteur averti: comment se fait-il qu'un Hemingway soit aussi long? Sans aller du côté des nouvelles, où s'exerçait vraiment son génie (voire carrément la révolution qu'il introduit dans la littérature de langue anglaise), voyez du côté des autres romans: L'Adieu aux armes, En avoir ou pas, sans parler de Le Vieil homme et la mer : Hemingway est un coupeur, un sabreur, un élagueur, l'homme qui ramasse en une seule phrase sèche ce que d'autres racontent en trois pages, c'est le roi de l'espresso super concentré ; et voilà qu'il accouche d'un gros machin de près de 450 pages ? Hum. Je suis sûr qu'à l'époque, le vrai lecteur fervent d'Hemingway – il y en avait plusieurs dizaines de millions – a dû froncer le sourcil d'un air inquiet juste en considérant l'épaisseur de la brique, épaisseur bien courante pour d'autres écrivains mais pas celui-là.


Répondre

De vincentp, le 9 août 2014 à 09:24
Note du film : 3/6

Le film est fort modeste et ennuyeux, l'intrigue mélo-dramatique ne tient pas, le sujet est traité par moments au raz des pâquerettes, des personnages peu crédibles… Des qualités éparses (le jeu de Cooper et Bergman, une mise en scène honorable), ne rattrapant pas les faiblesses du scénario.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter