Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De samijote, le 3 décembre 2005 à 14:18

]j'ai adoré matt damon dans les frere grimm!!! si vous avez aimer vous aussi ecrivez moi entre 12et13


Répondre

De Gertäcker, le 21 novembre 2005 à 12:12
Note du film : 5/6

J'ai beaucoup aimé ces Frère Grimm. Les moyens du film sont impressionnant, intelligemment utilisés. J'ai trouvé beaucoup d'astuces dans les références. Monica Bellucci

en queen Mirror est charmante, et plus intéressante à mon sens que dans d'autres films où elle s'est égarée (et que je ne citerai pas). Il est intéressant également d'étudier dans ce film, la façon dont la France de Napolëon est vue par les allemands que sont les frères Grimm. Dans la forêt enchantée j'ai retrouvé le charme enfantin présent dans un film (tout différent mais que j'aime beaucoup) le A Travers la forêt de Civeyrac. Peut être parce que dans l'univers enfantin on trouve une grande pureté de sentiment. Je vous conseille en tout cas vivement d'aller voir Les Frères Grimm un beau film à aller voir en famille. Précision : ce n'est pas le cas d'A Travers la forêt que je vous encourage aussi à aller voir, mais qui n'est pas tout public (certaines images peuvent heurter).


Répondre
Critique


De dumbledore, le 9 octobre 2005 à 11:56
Note du film : 3/6

Cela fait bien longtemps qu'on n'avait pas pu se régaler d'un film de Terry Gilliam. L'échec d'un lourd projet sur Don Quichotte (The Man who killed Don Quichotte) reste encore dans les mémoires (grâce à un documentaire fabuleux sur ce tournage manqué Lost in la Mancha) et du coup cela fait plus que 7 ans que Gilliam n'a rien tourné.

Les Frères Grimm rapporte l'histoire imaginaire et imaginée de Will et Jack Grimm, deux frères au tempérament totalement opposé. Le premier a les pieds sur terre, aventureux, séducteur. Le second – le cadet – vit dans un monde imaginaire, croit aux contes et fables que les villageois qu'il croise au gré de leur errance lui racontent. Il sait lire, aime écrire et aspire plus à une vie douce et calme qu'aux aventures que recherche son frère. Timide également, il évite les femmes, trop impressionné par elles. Les frères Grimm sont réputés pour tuer sorcières, dragons et autres trolls. Mais tout cela n'est que mise en scène, arnaque pyrotechnique pour profiter de la naïveté des villageois.

Mais voilà qu'un jour, le chef militaire de la région les arrête après avoir découvert leur stratagème. Pour éviter la mort, ils doivent se rendre dans un petit village où déjà 9 enfants ont disparu et découvrir quel est l'arnaque et l'arnaqueur qui fait croire que la forêt est hanté.

A la grande surprise de Will le terre-à-terre, le sceptique, et à la grande surprise également de Jack, la forêt semble réellement enchantée. Le monde merveilleux peuplé de sorcières et d'histoires d'amour semble réellement exister…

Difficile de trouver une histoire et une thématique aussi propre à l'univers de Terry Gilliam, univers décalé, fou et hallucinant, mais un univers également noir et sombre. Là où un Tim Burton brille par un univers coloré et lumineux, celui de Terry Gilliam est sombre, sale et suintant. Toute la lumière du film va d'ailleurs dans ce sens, aussi bien dans le village du début du film que dans celui de la seconde partie, axée sur la forêt.

La thématique est également classique pour Gilliam : celui de la confrontation entre le réel et l'imaginaire. Ces deux extrêmes se sont soit trouvé incarné à l'intérieur d'un même personnage, prenant la forme d'un dilemme (c'est le cas de

Brazil ou bien de Bandits, Bandits) ou bien incarné – - plus rarement – par deux personnages, l'un incarnant le principe de réalité et l'autre, celui du rêve (c'est le couple de Fisher King). C'est le cas ici avec la confrontation des deux frères Grimm : le rêveur (Jake) et le réaliste (Peter)… Et bien sûr comme toujours chez le cinéaste, c'est le rêveur qui est appelé à triompher, même si la victoire a un prix.

Tout est là pour faire un grand film de Terry Gilliam? Oui. Sauf qu'au résultat, la sauce ne prend pas, le film ne décolle pas. Trop c'est souvent trop et c'est le cas ici. A part une géniale séquence d'introduction se passant dans l'enfance des Grimm, le reste du film est trop décalé, sans vraiment d'émotion. Les deux personnages sont tellement pris dans une histoire folle qu'on ne s'attarde pas suffisamment sur eux. Ils ne nous touchent pas, ils ne nous font pas vibrer. C'est spécialement le cas une fois qu'on arrive dans l'histoire des disparitions et de la forêt hantée. Ils s'évanouissent dans la narration, sans plus jamais sortir la tête de l'eau, sauf de manière un peu artificielle.

Le film reste formellement intéressant, visuellement riche (avec notamment le jeu consistant à retrouver les références aux contes de Grimm) mais vide d'émotion. Dommage.

 

Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.060 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter