AccueilArchives : juillet

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021) (2022)

News

dimanche 3 juillet
Ciné

Mort de Peter Brook (1925 – 2022)

Peter Brook vient de mourir à l'âge considérable de 97 ans. Ceux qui apprécient le théâtre pourront porter un jugement pertinent sur ce metteur en scène minimaliste, théoricien de l'espace vide, qui a souvent monté Shakespeare et a présenté au Festival d'Avignon en 1985 le Mahâbhârata, épopée mythologique indienne, d'une durée de neuf (9 !) heures. Il a tiré de cette performance une série télévisée de plus de 5 heures en 6 épisodes et un Mahâbhârata de près de 3 heures.

Quelques autres films, souvent la reprise au cinéma de pièces qu'il montait (Marat/Sade ou Le Roi Lear).

Mais plus spécifiquement proches du cinéma, je distingue deux films : l'un, vu il y a bien longtemps, adapté d'un roman de Marguerite Duras, Moderato cantabile (1959) avec Jeanne Moreau et Jean-Paul Belmondo. Je m'y étais considérablement enquiquiné. En 1963, adapté de William Golding, et que j'ai trouvé superbe et inquiétant, Sa Majesté des mouches.

Y a-t-il d'autres souvenirs ? Impétueux

1 message

News

vendredi 8 juillet
Ciné

Mort de James Caan (1940-2022)

L’immense acteur James Caan nous a quitté. Sa prestation dans Le parrain est la plus connue. Il fut un acteur phare des années 1970, mais a continué de tourner de longues années. Sa filmographie composée de plus de 120 titres est complète sur notre site. Je retiens pour ma part plutôt El Dorado, Le solitaire, Le flambeur, Les gens de la pluie, Ligne rouge 7000, The Killer Elite. J'ai eu le privilège de pouvoir le rencontrer, comme d'autres spectateurs, lors de sa venue à la cinémathèque française, il y a trois ans, pour la projection de mémoire de Le solitaire. vincentp

1 message

News

jeudi 14 juillet
DVD

Antonioni en blu-ray

Réédition chez l'éditeur Carlotta de Le désert rouge et Chronique d'un amour de Antonioni, en blu-ray. CHRONIQUE D'UN AMOUR de Michelangelo Antonioni (1950 – Noir & Blanc – 103 mn) et LE DÉSERT ROUGE de Michelangelo Antonioni (1964 – Couleurs – 117 mn), Nouvelle restauration 4K, Version originale sous-titrée français, Édition Blu-ray.

vincentp


Donnez votre avis

News

mercredi 20 juillet
Ciné

Mort de Charlotte Valandrey (1968 – 2022)

Qu'est-ce qui a empêché Charlotte Valandrey de faire une carrière intéressante au cinéma ? Son premier film, Rouge baiser de Véra Belmont, au fond intéressant et à la réalisation médiocre, la mettait tellement en valeur qu'il a éclipsé tout le reste de sa filmographie ; il est vrai qu'elle y était, aux côtés de Lambert Wilson lumineuse et intelligente. Puis peu de choses : six ou sept films, dont trois sous la direction de Gérard Mordillat dont un seul qui surnage un peu dans les mémoires, Fucking Fernand en 1987.

Mais rien de bien fort. Sans doute sa séropositivité, tôt connue du milieu puis (mais bien plus tard) sa greffe du cœur, ont-elles écarté les producteurs, qui ne sont pas gens à prendre des risques. Comme c'est moins hasardeux avec des épisodes de feuilleton, la jeune femme a connu de beaux succès télévisuels, a vendu des livres sur ses maladies, est un peu montée sur scène ; a même produit un disque.

Et la camarde est venue. 53 ans ; c'est peu…

Impétueux

Donnez votre avis

News

 
Ciné

Mort de Dani (1944 – 2022)

Tellement de dons et une vie presque gâchée par la facilité, la drogue, la jet-set, les faux amis, le monde de la nuit… Belle fille au corps souple et au visage un peu brutal, la jeune Danièle Graule, dès qu'elle a quitté Perpignan pour Paris a trouvé d'emblée un succès aussi fou que trouble. Mannequin pour Catherine Harlé, lancée dans les pénombres de Castel et de Régine, elle est tout de suite happée par le cinéma. Quelques petits films.

Mais succès presque immédiats dans la chanson ; on la connaît beaucoup par son interprétation, avec Étienne Daho de Comme un boomerang de Serge Gainsbourg. Elle aurait dû gagner le Grand prix de l'Eurovision en 1974, avec La vie à 25 ans si le président Georges Pompidou n'avait pas eu la malencontreuse idée de mourir au moment du concours. N'empêche que sa plus belle chanson – et de loin – est un véritable Doisneau : Jacques Datin et Maurice Vidalin lui écrivent en 1969 un véritable petit chef-d’œuvre, Vive l'enfance.

Au cinéma, une bonne vingtaine de films ; en premier lieu un rôle secondaire important dans La nuit américaine ; et François Truffaut l'appréciait assez pour l'avoir aussi fait tourner dans L'amour en fuite, le dernier (et le moins bon, faut le dire) de la saga Doisnel.

Elle avait aussi créé les boutiques Au nom de la rose qui ont longtemps embaumé Paris. Une drôle de femme. À qui j'aurais bien aimé dire combien je l'admirais.

Impétueux

6 messages

News

vendredi 22 juillet
Ciné

Événement Pasolini 100 ans !

Le cinéaste italien, en partie controversé pour certains de ses films des années 70, fait l'objet d'une rétrospective : Mamma Roma et Accattone, le 6 juillet au cinéma en version restaurée 4k. Suivi par une rétrospective en 6 films, le 20 juillet au cinéma : la satire féroce ("La Ricotta"), le passionnant travail documentaire Enquête sur la sexualité, la farce politique Des oiseaux petits et gros et la célèbre trilogie sur les mythes (L’Évangile selon saint Matthieu, Œdipe Roi et Médée). Les villes concernées par la diffusion de Mamma Roma sont Paris, Aix-en-Provence, Orléans, Vénissieux, Le Havre, Avignon, Besançon, Montpellier, Bayonne, Strasbourg, Lyon, Vincennes, Privas, Cadillac, Grenoble, Angers, Nancy, Lille. vincentp

Plus de 45 ans après sa tragique disparition, Pier Paolo Pasolini reste l’un des cinéastes les plus controversés qui aient jamais existé, mais également l’un des plus fascinants. Homme aux multiples talents, à la fois réalisateur, écrivain, journaliste, peintre, acteur et figure intellectuelle, Pasolini a exprimé de nouvelles formes philosophiques, sociales et artistiques à travers son art, entre fascination et rejet à l’égard de son créateur. Editeur Carlotta


Donnez votre avis

News

lundi 25 juillet
Ciné

Bob Rafelson (1933-2022)

Bob Rafelson, décédé à l'âge de 89 ans, ce 25 juillet, est l'auteur d'une oeuvre sans doute inégale, et peu prolifique (10 long-métrages) mais ponctuée de titres forts comme Cinq pièces faciles (1970) ou Aux sources du Nil (1990). La qualité de Cinq pièces faciles rend d'autant plus incompréhensible une carrière en dents de scie. vincentp

De par l’influence qu’a eu Cinq pièces faciles sur le cinéma américain des années 70, Bob Rafelson est aujourd’hui considéré comme l’une des figures de proue du Nouvel Hollywood. (Les Inrockuptibles)

1 message

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021) (2022)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.021 s. - 8 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter