Forum - Les Deux crocodiles - Vos gueules, les mouettes ! ..
Accueil
Forum : Les Deux crocodiles

Sujet : Vos gueules, les mouettes ! ..


De Tamatoa, le 25 mai 2014 à 17:11
Note du film : 3/6

Un délire ! Un rêve de soûlard où les courbes des créatures d'une jeunesse certaine ou d'une vieillesse annoncée se confondent avec les virages de la vie. L'outrance dans les propos, un horizon crade dans l'esprit des perdus pour de bon. Tout suinte, tout dégouline de mauvaises intentions, entre deux courbures de hanches parfaitement adaptées au repentir. Ça sent le sexe à chaque page de ce guide du routard déboussolé.

Mais le sexe comme il est de mise chez Joël Séria : rabelaisien. Autant dire que la truculence des protagonistes ne laisse pas de place au pince-fesses. Disons le : ça sent le cul à outrance. Le cul comme Jean-Pierre Marielle, déjà, en faisait l'éloge dans Les Galettes de Pont-Aven. Exagérément diront les plus coincés. Nenni : on n'exagère jamais assez l'origine du monde. On le paye assez cher ! Et Séria entre deux extases, nous propose la ballade de ces deux ragondins où l'innocence de l'un se le dispute au mercantile de l'autre.

Les dialogues, entre l'étincelant et le douteux, font mouche dans la bouche gourmande de Marielle. Ce sont les autos-tamponneuses entre le picaresque et l'excentrique ! Les aventures que vivent nos deux "héros" valent leur pesant d'étonnement, le véritable vainqueur de ce film déjanté. Bien avant que Jean-Daniel Verhaeghe les réunisse à nouveau pour Bouvard et Pecuchet, Séria a le nez pour faire coller le godiche naïf de Carmet à la roublardise épicurienne de Marielle. A l'arrivée, du grand n'importe quoi mais qui fleure bon la resquille, l'aventure et l'hyperbole de ce qui est déjà exagéré. On se vautre dans des situations loufoques qui n'ont que peu de rapport entres elles. On passe de l'émotion feinte au sauve qui peut dans un scénario tiré par les cheveux d'une perruque endommagée. C'est du Séria. Peut-être pas du meilleur. C'est du Séria auberge espagnole. Ouvrez les grilles du zoo et apportez votre panier. Les seins généreux de Dora Doll, l'ivresse générale dans une Bretagne qui sert de flacon et une fin particulièrement dingue vous en donneront pour votre argent. Ces Deux crocodiles là n'ont d'autres raisons de vivre que la folie qui les réunit.

Ils en rêvaient, Séria l'a fait !


Répondre

De Impétueux, le 25 mai 2014 à 18:05

Mais où avez-vous pu voir cette rareté, inédite en DVD, je crois, et que je rêve de regarder ?

Joël Seria, le seul outrancier du cinéma français (avec le Bertrand Blier de Calmos et l'Yves Boisset de Canicule) que j'apprécie…


Répondre

De Tamatoa, le 25 mai 2014 à 18:30
Note du film : 3/6

Quelqu'un a eu tout récemment la bonne idée de le poster sur You Tube !


Répondre

De Pianiste, le 25 mai 2014 à 20:34

Ami Tamatoa, j'ai lu votre avis sur Les deux crocodiles que je n'ai pas encore regardé et cela ne saurait tarder. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, mes deux films préférés dans la filmographie provocatrice de Joël Séria sont Les galettes de Pont-Aven et dans une moindre mesure …Comme la lune. Deux réussites truculentes et symboliques du cinéma français. Jean-Pierre Marielle y fait à chaque fois preuve de beaucoup de talent.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0038 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter