Forum - Grey Owl, celui qui rêvait d'être indien - Avis
Accueil
Forum : Grey Owl, celui qui rêvait d'être indien

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 10 août 2004 à 12:51
Note du film : 1/6

Très mauvais film, qui ressemble à un téléfilm des années 70. Attenborough n'a jamais été un réalisateur génial, mais au moins il a toujours su donner un certain lustre à ses oeuvres et a au moins signé une vraie réussite ("Les ombres du coeur"). Ici, c'est la cata, la misère. Et le choix de Pierce Brosnan en (faux) Indien d'Amérique finit d'achever ce "Grey owl". Le statut de ce film est d'ailleurs ambigu : est-il jamais sorti en salles ? Que ce soit aux U.S.A. ou en Europe ? J'en doute… En tout cas, le smoking de 007 ou de Thomas Crown va mieux au beau Pierce que les plumes et les tresses.


Répondre

De Ara1943, le 10 août 2004 à 17:38

Il est déjà sorti en salle au Canada, en tout cas. Avec des résultats médiocres. Ma tante par alliance, une prof amérindienne qui s'en va sur ses quatre-vingt printemps, m'a dit qu'elle avait rarement autant ri. En effet, il y a de quoi.

Arca1943


Répondre

De glapinol, le 28 octobre 2005 à 14:32

bonjour, je suis à la recherche de bons films sur le indiens d'amérique, connaitriez vous quelques références à me conseiller.

merci d'avance.

si vous avez une idée vous pouvez m'envoyer un message à :

glapinol25@yahoo.fr


Répondre

De Arca1943, le 10 septembre 2009 à 16:09

« bonjour, je suis à la recherche de bons films sur le indiens d'amérique, connaitriez vous quelques références à me conseiller ? »

Eh bien, certainement pas ce ridicule machin à l'eau de rose qui est une sorte de concentré des fausses conceptions puériles des Européens sur le sujet.

Parmi les plus récents, Ce qu'il faut pour vivre est à voir. Celui-là concerne les peuples Inuit – ceux que vous appelez les "Esquimaux" – du nord du Canada. À l'autre bout du continent nord-américain, chez les Navajos, les romans policiers de Tony Hillerman, où les enquêtes sont menées par deux officiers de la Navajo Tribal Police, valent vraiment leur pesant d'or – et j'ose l'espérer, les quelques téléfilms qui en ont été tirés.

Pour en revenir au Canada, les documentaires d'Arthur Lamothe et de Alanis Obomsawin, entre autres (tiens, une Obomsawin qui ne vient pas d'Odanak ?) sont fort instructifs.


Répondre

De Arca1943, le 11 septembre 2009 à 04:29

''(Grognement monosyllabique ressemblant vaguement à « Bon ».)

Une précision, cependant : en googlant Alanis Obomsawin, je trouve l'information suivante : « Alanis Obomsawin est née au New Hampshire, en territoire abénaqui. Lorsqu'Alanis avait six mois, sa mère est retournée habiter à la réserve Odanak. »

Ah bon ! Je me disais bien, aussi !


Répondre

De DelaNuit, le 11 septembre 2009 à 17:11

Pour répondre à "Glapinol" :

Parmi les bons films sur les indiens d'Amérique, je citerais :

Et puis j'aime beaucoup le film fantastique Wolfen de Michael Wadleigh d'après le roman de l'étrange Whitley Strieber (Les prédateurs), avec Albert Finney : dans un New York contemporain, on y perçoit les liens de indiens avec les anciens esprits de la Nature, en l'occurrence ceux des loups…


Répondre

De Arca1943, le 11 septembre 2009 à 18:39

Auxquels – tiens, ça me revient – j'ajoute aussi l'excellent Atanarjuat, la légende de l'homme rapide, avec l'excellent Natar Ungalaaq, aussi l'interprète principal de Ce qu'il faut pour vivre. Pas de rousseauisme à l'eau de rose dans ce genre de films.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0029 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter