Forum - Du silence et des ombres - Avis
Accueil
Forum : Du silence et des ombres

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 24 décembre 2008 à 09:52

Artisan hautement respectable, dont nous attendons en hommage à son talent humble mais solide, la sortie de Une certaine rencontre avec le duo McQueen-Wood.

L'autre, L'homme sauvage, The spiral road (dans un coffret Rock Hudson) et Le sillage de la violence, sont récemment sortis en zone 1.


Répondre

De vincentp, le 9 juin 2010 à 23:29
Note du film : 4/6

5/6 puis 3/6. Un film inégal. La première partie, portrait de deux enfants (et de leur camarade de jeu) découvrant le monde adulte, est très réussie. Les joies, peurs, fantasmes de ces deux jeunes enfants sont parfaitement décrites via un scénario fin et une mise en scène imaginative et moderne (des plans représentent par exemple les visions psychologiques de ces jeunes personnages). Beaucoup de sensibilité, sans sensiblerie, de profondeur sans exagération. La méthode de sociabilisation (remarquable !) de ces enfants un peu turbulent par leurs parents constitue peut-être le clou de cette histoire ! Un très bon dosage d'ingrédients divers, à la base des meilleurs films à venir de Mulligan (Un été 42, Un été en Louisiane,…). Cette partie évoque Moonfleet de Fritz Lang (adapté aux années soixante) mais aussi certains films de Arthur Penn (comme Miracle en Alabama sorti en salles la même année).

Malheureusement, Du silence et des ombres s'englue dans sa seconde partie dans un plaidoyer long, inutile, et bourré de poncifs, contre le racisme qui sévit dans le sud des Etats-Unis des années 1930 (façon Le sergent noir). Les personnages enfantins sont délaissés un trop long moment, et c'est bien dommage. Le final, un peu tiré par les cheveux, assez lourdingue, peine également à convaincre.

Mais retenons donc les aspects positifs de ce film intéressant de Robert Mulligan et ne nous privons pas de la joie de le redécouvrir en salles et en copie neuve à partir du 9 juillet 2010 (d'autant que le distributeur semble ultra-motivé). Ce soir, la Cinémathèque française le présentait en ouverture de la rétrospective intégrale consacrée à cet excellent et discret cinéaste américain des années soixante et soixante-dix. (A suivre…).


Répondre

De crego, le 10 juin 2010 à 10:41

Malheureusement, Du silence et des ombres s'englue dans sa seconde partie dans un plaidoyer long, inutile, et bourré de poncifs, contre le racisme qui sévit dans le sud des Etats-Unis des années 1930

A l'époque de la sortie du film, ce genre de discours n'était pas si courant que ça. Loin de là même…


Répondre

De vincentp, le 10 juin 2010 à 13:04
Note du film : 4/6

Possible, mais cela nuit aujourd'hui à la structure et à la cohérence du film.


Répondre

De vincentp, le 13 juin 2010 à 12:15
Note du film : 4/6

J'ai aperçu ce matin en feuilletant en deux minutes (au-delà, le buraliste pousse une gueulante) dans la maison de la presse de mon village la revue de cinéma "Positif" du mois de juin 2010 une critique de deux pages fort bien faite (explicative et bien argumentée) au sujet de Du silence et des ombres. Le chroniqueur -dont le jugement est plus favorable que le mien- souligne au passage la grande qualité de l'interprétation de Gregory Peck dans le rôle d'un père plus âgé que les autres. Effectivement.

Gregory Peck -contrairement à ce qu'en a dit Pm Jarriq sur ce forum- fut bel et bien un acteur de premier plan, sobre et efficace ! Chaque réédition de dvd ou de copie en salles le met en peu plus en évidence. Mais on attend aussi avec impatience le retour de Pm Jarriq dans ces colonnes…


Répondre

De vincentp, le 26 novembre 2012 à 21:53
Note du film : 4/6

Je partage l'avis de Alholg concernant Gregory Peck, acteur remarquable à de nombreuses reprises (L'homme de fer, Du silence et des ombres, La Maison du docteur Edwardes , Moby Dick, Vacances romaines, Les grands espaces, voire L'homme sauvage, et d'autres encore -mes souvenirs de Duel au soleil et de La cible humaine sont trop anciens…-). Il n'y a que ce garnement de PM Jarriq qui a osé dire le contraire sur ce forum.

Si je reconnais la grande qualité de l'oeuvre en général de Robert Mulligan, ce présent plaidoyer contre le racisme ne m'a pas complètement convaincu (je préfère La toile d'araignée ou Thé et sympathie sur le droit à la différence). Mais Du silence et des ombres est un classique, indéniablement, que l'on conseille vivement aux lecteurs de ce forum, en particulier ceux intéressés par les méthodes d'enseignement…


Répondre

De droudrou, le 19 février 2016 à 23:15
Note du film : 5/6

décès de Harper Lee

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/mort-de-la-romanciere-americaine-harper-lee-auteure-de-ne-tirez-pas-sur-l-oiseau-moqueur_1765647.html


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter