Forum - Hercule à la conquête de l'Atlantide - Avis
Accueil
Forum : Hercule à la conquête de l'Atlantide

Sujet : Avis


De Arca1943, le 14 janvier 2006 à 08:23

Ça fait une paye que je veux me taper ce péplum. Alors, pourquoi pas maintenant? Je trouve même le moment bien choisi, car ça ne peut pas être pire que Troy pour lequel je viens tout juste de gaspiller 10 dollars… Et puis les images de volcans signées Haroun Tazieff doivent être pas mal plus cool que les mièvres cartes postales de soleils couchants que je viens de me farcir. En prime, on trouve même – surprise! – Gian Maria Volonté, dans ce film, alors…

Arca1943


Répondre

De Arca1943, le 14 janvier 2006 à 08:27

Il n'y a pas que la conquête de l'Atlantide, dans la vie. Je viens d'apprendre qu'il y a aussi Hercule au centre de la Terre, toujours avec le shakespearien Reg Park et – special guest star ! – Christopher Lee, réalisé par nul autre que Mario Bava. Who needs Brad Pitt ?


Répondre

De Freddie D., le 14 janvier 2006 à 10:00

Nobody needs Brad Pitt ! Surtout après ses pathétiques prestations de boy's band anabolisé dans Troie et Ocean's twelve. Dire qu'il fut un remarquable acteur dans Seven, Kalifornia (incroyable métamorphose !) et Fight club. La vie hollywoodienne ne réussit pas à tout le monde, apparemment…


Répondre

De verdun, le 8 avril 2006 à 18:40
Note du film : 4/6

De toute évidence, HERCULE A LA CONQUETE DE L'ATLANTIDE est l'un des chefs d'oeuvre du péplum.

Vittorio Cottafavi est une personnalité extrêmement intriguante: aussi esthète qu'un Visconti,il est surtout connu pour des films historiques ou mythologiques qui se détâchant comme celui-ci du tout venant des peplums made in cinecitta.

Il donnera la pleine mesure de son intellectualisme pour des adaptations télévisées pour la rai de pièces de théâtre.

Il sera vite reconnu comme un grand cinéaste par la critique française.

Certains aspects de cet Hercule pourront faire sourire mais celà est dû au manque évident de moyens: le monstre est hélàs ringard, les images de stock-shot sont empruntées à Haroun Tazieff, Reg Park est un culturiste mais ce n'est pas Laurence Olivier évidemment et Gian Maria Volonte fait une bien courte apparition ..

Mais la force de Cottafavi est de transcender tous ces inconvénients par une mise en scène maîtrisée, un art sûr de coloriste, un humour irresistible et ironique. Le cinéaste est un humoriste qui manie l'art de la distanciation, dès la séquence générique qui présente une bagarre homérique.

Et il donne un souffle à ces aventures qui traitent de thèmes graves derrière la farce comme la menace atomique ou l'eugénisme: Hercule doit combattre une armée de redoutables clônes…

Donc un excellent péplum malgrè des défauts imputables aux impératifs du genre.


Répondre

De Arca1943, le 8 avril 2006 à 20:05

Vous me mettez l'eau à la bouche, Verdun ! J'ai aussi un oeil sur Les Titans, de Tessari, qui sort bientôt et qui, lui, est ouvertement parodique.

Tout est parti d'une discussion avec Jarriq sur le fil du lamentable Troy (à moins que ce ne fût le lamentable Alexandre?) où on se disait que franchement, devant ces souris accouchées par une montagne, au fond ces vieux peplums italiens étaient bien plus sympas. Mais lesquels choisir ? Comme les westerns, il y en a en quantité industrielle et il ne faut pas se tromper. Collectionneur "panoramique", je ne veux évidemment pas me lancer dans la culture intensive du peplum; et la culture fanique qui s'est développée autour du western, du peplum ou des gialli est souvent trompeuse. Il me faut les quelques-uns qui sont vraiment réussis, qui sortent de l'ordinaire tout en étant typiques du genre. Et voilà que vous m'avez convaincu : votre opinion plutôt favorable, ajoutée aux recoupements faits sur plusieurs sites non-spécialisés en peplums, m'indiquent que ce Hercule à la conquête de l'Atlantide va être pour ma pomme. (Et comme je classe (amoureusement) ma collection en ordre chronologique, il va se retrouver en bonne compagnie, entre La Fille à la Valise et L'Éclipse ! )


Répondre

De fastivon, le 12 avril 2008 à 21:45
Note du film : 4/6
  • L'hideux monstre m'avait terrorisé il y a "quelques" années en arrière (maintenant, il fait rigolo).
  • Le soldat jeté dans un bassin et qui fut transformé en squelette m'avait longtemps traumatisé.

Le visionnage sur DVD m'a curieusement laissé sur l'impression que pour une fois, le cinéma italien avait mis toute sa bourse pour la vie de ce péplum !

Gros bravo donc à Vittorio Cottafavi d'avoir réussi, grâce à de subtils arrangements décoratifs, à faire croire qu'il disposait de gros moyens : le navire, les portes monumentales quand Hercule se montre à Antinéa, le mur aux statues de félins, le char tiré par DOUZE blancs chevaux… Le triomphe du talent sur la carence, en plus de livrer là le meilleur de tous les 'Hercule'.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0035 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter