Forum - L'Etranger au paradis - "That's Kismet !" Les 1001 nuits par Minnelli
Accueil
Forum : L'Etranger au paradis

Sujet : "That's Kismet !" Les 1001 nuits par Minnelli


De DelaNuit, le 1er septembre 2008 à 19:29
Note du film : 5/6

Merci pour la création de cette fiche, qui me permet de voter pour l'édition de cette rareté. Une comédie musicale qui connut le succès à sa sortie mais demeure de nos jours l'un des films les plus méconnus de Minnelli.

Il faut dire que Vincente Minelli a réalisé tant de chef d'oeuvres… Ce film-ci n'en est pas un, mais se regarde avec plaisir.

Dans un Bagdad kitsch et toc des 1001 nuits revues par Hollywood, on y suit les tribulations du poète mendiant Hadj (Howard Keel, le ténor de la MGM qui finit sa carrière dans Dallas…), et de sa fille Marsinah (Ann Blyth, la soprano MGM) qui, des soucs colorés aux jardins suspendus, suscite l'intérêt du calife, le bellâtre de service Vic Damone, chanteur de charme à succès de l'époque, parfait dans ce rôle de monarque blasé. Et puis surtout, il y a le (forcément) cupide Vizir et son épouse principale, la "wife of wives of the Wazir", la toujours superbe et pétulante Dolores Gray

Cette histoire pourrait n'être qu'une bluette orientalisante de plus, mais réalisée par Minnelli : la caméra explore un décor admirablement mis en valeur sur des musiques langoureuses ou jazz toutes inspirées du compositeur russe Borodine ("Dans les steppes de l'Asie centrale", "Le prince Igor"…) dont la fameuse chanson qui donne son nom au film, "L'étranger au Paradis", qui fut reprise en anglais ("Stranger in Paradise"), français et bien d'autres langues par tant d'interprêtes. En France notamment par Luis Mariano et Gloria Lasso.

De quiprocos en scènes chantées et dansées dans cet orient de carte postale avec tout le savoir faire de la MGM d'alors, Hadj cherche son destin, le "Kismet" du titre, tandis que sa fille s'amourrache d'un inconnu qui n'est autre que le calife, ce qui n'arrange guère les affaires du vizir. En effet, celui-ci voudrait faire épouser par ce fameux calife l'une des trois princesses d'Ababou, voire les trois, "chacune d'entre elle étant apte à servir le tiers de sa personne qu'elle mérite le mieux". En échange, le roi d'Ababou lui a promis "all the gold ten camels can carry"…

Encore faut-il que les princesses s'intéressent à la vie de Bagdad… Et voici Dolores Gray se lançant en remuant lascivement dans une présentation chantée et dansée de tous les charmes de cette capitale des plaisirs : "Où pourriez vous jamais rencontrer le plaisir qui fleurit ici ? On n'a jamais rien vu de tel depuis que ce village près de Gomorrhe devint soudain trop chaud…" "Not since that village near Gomorrha got to hot fot Loth !" … ou ventant à Howard Keel, soudain promu prophète du désert au milieu d'un harem de rêve les charmes de la vertu, comparable au loukoum : "Vertu is divine perfume, Vertu is the godess ambrosia, Vertu is… rahat-loukoum !"

Au milieu de ce délire visuel d'un kitsch assumé, Minnelli glisse quelques réflexions sur le pouvoir, l'absurdité des quêtes matérielles, les princes, les puissants et même les savants qui finissent perdus et oubliés dans les sables du temps, tandis que seuls les amants savent ce qu'il y a à savoir…

Je n'ai vu ce film dans des conditions correctes qu'une seule fois, lors d'une projecton de la Cinémathèque. Le public, charmé par ce spectacle beau et amusant, avait ri et applaudi. Un dvd pour cette comédie musicale comportant des chansons parmi les plus connues du genre, ça n'intéresse personne ?


Répondre

De vincentp, le 2 septembre 2008 à 11:54

Une photo assez connue montre Howard Keel, costumé, affalé, et se demandant semble-t-il ce qu'il vient faire sur ce tournage singulier.


Répondre

De DelaNuit, le 2 septembre 2008 à 14:08
Note du film : 5/6

Cette photo montre Howard Keel affalé sur des coussins au milieu du harem du vizir, regardant avec effarement autour de lui toutes les beautés lascives…

Parfois, sur certaines publicités, le personnage d'Howard Keel est découpé et séparé de son contexte, ce qui conduit en effet à s'interroger sur les raisons de son effarement… !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0063 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter