Forum - Le Cœur des hommes - Musique originale
Accueil
Forum : Le Cœur des hommes

Sujet : Musique originale


De Christopher Brandon, le 7 avril 2003 à 00:00

« On s'était dit rendez-vous dans trente ans… » Il y a toujours un phénomène plein d'interrogation quand l'un de nos (glorieux) confrères journalistes passe de sa salle de rédaction à l'expérience du cinéma. Marc Esposito, fondateur de Studio Magazine, a dû vivre cette expérience avec une certaine délectation. Son film rend honneur à sa science cinéphilique et se pose d'emblée comme l'un des tous meilleurs films sur l'amitié entre mecs. Le cœur des hommes touche juste à presque chacune de ses répliques, servi par un quatuor d'acteurs touchés par la grâce et habités par leurs personnages. Habitué des films chorals du tandem Jaoui-Bacri et Robert Guédiguian, Jean-Pierre Darroussin est une fois de plus impeccable en charcutier philosophe. Le vétéran Gérard Darmon, que l'on n'a jamais vu autant sourire, prête ses traits d'homme qui a vécu à l'aîné des quatre et réserve quelques très beaux moments. Bernard Campan, admirable de tendresse et de naturel en brave type ordinaire, trace un sillon de plus en plus intéressant et éloigné des Inconnus. Il confirme tout le bien que l'on pensait de sa prestation dans Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman. Quant à Marc Lavoine, il joue le dragueur invétéré, sans doute le rôle le plus difficile, avec un art consommé qui fait presque froid dans le dos !

Autour d'eux, on remarquera la belle Zoé Félix, en étudiante très amoureuse de Darmon ; la trop rare Florence Thomassin en hippie sur le retour et Ludmila Mikaël, ex-femme orgueilleuse de Darmon. Les figures féminines, sciemment en retrait, n'en sont pas moins essentielles à la perception de ce film dont l'un des grands mérites aura été de ressusciter les exercices de style comme Mes meilleurs copains (déjà avec Darroussin !) ou, version anglaise, Peter's friends de Kenneth Branagh. On regrettera à peine que la mise en scène soit parfois un peu statique. Petit défaut très minime face à la justesse et à la force de ce film maîtrisé et tranquille, qui résonne en chacun de nous avec un drôle de goût de déjà-vu intime et (presque) nostalgique. Si c'est ça le cinéma français, ça fait sacrément du bien ! Encore, M. Esposito !


Répondre

De Le Ju, le 9 avril 2003 à 14:10

C'est vraiment un très beau film, drôle et touchant mais surtout très drôle… mais aussi touchant… mais avant tout très drôle… : à voir de toute urgence !

Et je dois avouer que depuis que j'ai vu ce film, il ne se passe pas un jour sans que je me pose LA question : "Qu'est ce que je ferais si j'étais moins con… ?" (Comprendra qui aura vu le film… donc à vos toiles !)

PS : Je regrette quand même que Christopher Brandon ne mentionne pas l'apparition courte mais remarquable des « Spice Girls » dans ce film… enfin… moi pour ce que j'en dis…


Répondre

De ben, le 29 mars 2004 à 22:09

Comment se procurer la musique de Béatrice Thiriet ?


Répondre

De billetdoux, le 16 novembre 2004 à 10:14

Béatrice Thiriet a sorti un album de musique, "air des toiles", compil de ses musiques de films, chez Andy (Poplane, Fnac), et Fortune Cookies, disque de piano chez Crepuscule (Pias).


Répondre

De jennifer lobèze, le 28 avril 2006 à 15:46

Autre "gimmick" exaspérant : le thème musical (récurrent, il accompagne chaque passage "triste", les moments où le réalisateur veut faire passer l'émotion). Les dialogues sont parfois lourdingues (rien à voir avec Un éléphant ça trompe… et Nous irons tous au Paradis) et les personnages sont stéréotypés. Heureusement, les dialogues comportent quelques répliques savoureuses.


Répondre

De Perceval, le 2 février 2007 à 15:34

Je ne suis pas d'accord avec l'utilisation du terme "gimmick" ! C'est un thème efficace que Béatrice Thiriet a composé, très différent de son écriture habituelle. Le problème vient plutôt de l'utilisation des musiques préexistantes : la bande musicale ressemble à une bande fm on a l'impression que le réalisateur a oublié d'éteindre sa radio pendant le tournage. On manque d'air entre dialogues et musiques. Dommage ! le film gagnerait en légèreté…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter