Forum - Cinq semaines en ballon - Avis
Accueil
Forum : Cinq semaines en ballon

Sujet : Avis


De verdun, le 26 août 2008 à 21:06
Note du film : 3/6

Voici une adaptation honnête du premier roman à succès de Jules Verne.

En regardant ce film,je me suis fait la réflexion suivante: "ce film risque de paraître bien désuet pour le jeune public de 2008, pourtant il a toutes les caractéristiques d'un blockbuster contemporain, ces films à gros budget destinés à remplir les salles et dont le premier specimen fut Les dents de la mer". Ce qui n'est pas étonnant de la part du futur producteur ambitieux de La tour infernale, homme de cinéma toujours porté vers la recherche du spectaculaire .

En effet, cinq semaines en ballon a les avantages du blockbuster des années 80 et suivantes :

  • Il s'agit d'un film à gros budget (pour l'époque) aux décors somptueux.
  • Le film est constamment divertissant grâce au rythme soutenu des péripéties.
  • Le spectacle s'adresse à toute la famille, c'est toujours bon à prendre.
  • L'humour et la fantaisie sont de la partie.

Mais ce film a aussi les défauts des blockbusters:

  • La réalisation n'a rien d'exceptionnel.
  • Les clichés servent de scénario; il ne reste plus rien du réalisme scientifique du roman.
  • Le film paraît souvent affreusement puéril. On est loin de certaines adaptations adultes de Jules Verne comme Le phare du bout du monde.
  • Le casting manque d'éclat malgré Peter Lorre et des rôles sur-mesure et inutiles ont été rajoutés, ainsi ceux tenu par le comique grand public Red Buttons, le chanteur à minettes Fabian et l'actrice fétiche de Allen, Barbara Eden.

Par conséquent, voici un film à la fois démodé et en avance sur son temps, qui s'écarte de Jules Verne sans le trahir.


Répondre

De Arca1943, le 2 juillet 2009 à 04:58
Note du film : 3/6

Critique bien balancée pour un réalisateur dont l'oeuvre gagne surtout à être présentée à des enfants. Enfant, vers six ou sept ans, je jouais dans la baignoire avec le sous-marin de Voyage au fond des mers. Je ne peux donc pas prétendre qu'Irwin Allen ne m'a pas marqué ! Il était très reconnaissable, comme vous le dites, pour ses intrigues terriblement puériles dans un cadre d'effets spéciaux. Science-fiction et films catastrophes. Remarquez, il a eu des émules pires que lui : comme Bert I. Gordon, par exemple, et son The Food of the gods !

Et bien sûr, d'Irwin Allen il y a paraît-il un graal du nanar appelé History of Mankind (1955) extraordinaire dans son genre dit-on, qui fut hélas le dernier rôle à l'écran de Ronald Colman et met aussi en vedette Vincent Price, les frères Marx, la sulfureuse Hedy Lamarr et, comme on dit, une pléiade de vedettes y compris la troublante Ziva Rodann !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0026 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter