Forum - The Indian Runner - Viggo
Accueil
Forum : The Indian Runner

Sujet : Viggo


De Jacky Brown, le 1er mars 2003 à 09:40

Pour tous les fans de Viggo "Aragorn" Mortensen qui l'ont découvert dans la saga de Peter Jackson, il faut absolument voir "Indian runner" où il offre ce qui restera probablement la performance de sa vie. En loubard déjanté, imprévisible, odieux et attachant, il est digne des plus grands. Malgré tout son talent, il n'a jamais retrouvé (pas encore ?) cet état de grâce.


Répondre

De Crego, le 3 juin 2003 à 13:48

Influencé par John Cassavetes, Sean Penn signe un film tiraillé entre plusieurs univers : le western, l'affrontement bergmanien, le drame rural à la Monte Hellman et beaucoup d'autres réminiscences encore. David Morse est fabuleux en brave type confronté à son "petit frère" devenu une bête sauvage incontrôlable, Mortensen est extraordinaire. La scène où il crache sa nourriture sur Patricia Arquette fait carrément peur. Des images comme l'ultime regard de Bronson, juste avant son suicide, sont très marquantes. Le film reste inégal, bourré de digressions, de complaisances très "film d'auteur", mais "Indian runner" dégage une émotion vraie et un réel amour de l'être humain.


Répondre

De Torgnole, le 18 novembre 2008 à 08:41
Note du film : 5/6

Le talent de Sean Penn saute aux yeux, tant au niveau de la mise en scène qu'à la direction d'acteur, tous campent leur personnage avec intensité, Bronson, Arquette, Morse, mention spéciale à l'étonnant Viggo Mortensen, terrifiant, violent, imprévisible, brisé, on ne retrouvera cette force de jeu que dans les derniers Cronenberg.

Indian Runner est une oeuvre dense, maîtrisée et touchante. La relation entre les deux frères est criante de vérité, les portraits psychologiques sont réussis, l'influence mystique indienne est discrète mais produit son petit effet, les séquences musicales apportent le rythme nécessaire…

Mais une question me turlupine… Attention, Spoiler!

Voilà: alors que Charles Bronson s'apprête à se suicider, l'évènement est d'ailleurs subtilement prévisible, il prévient son fils, David Morse, qu'une partie du sol entre deux pièces est branlant (ou un truc comme ça…), je me suis dit à ce moment: "Il va se suicider et il a laissé le film qu'il vient de regarder (où on voit les deux jeunes frangins se chamailler gentiment), caché sous une latte du plancher ou ailleurs, et effectivement, comme prévu, Bronson se suicide mais on n'entend plus parler de ce plancher branlant…

Je me demande alors si cette mention est juste un clin d'oeil pour le spectateur malin (comme moi par exemple, arf!) ou si une scène a été supprimée où par exemple on verrait Viggo découvrir le film… J'opterais assez pour cette dernière solution…


Répondre

De Brautigan, le 20 décembre 2009 à 23:56

En ce qui concerne Indian Runner et le dernier commentaire laissé il y a plus d'un déjà, il n'y a strictement rien sous le plancher. Cette scène montre justement le désarroi d'un homme qui va se faire sauter le caisson et qui jusqu'au bout est incapable de communiquer avec ses fils. Il va mourir, il le sait, il l'a décidé et ce sont ses derniers mots mais rien ne lui vient pour exprimer son amour paternel, juste qu'il faut faire gaffe à ce foutu plancher. Et c'est évidemment toute la force de la séquence. Ceux qui ont déjà connu ce genre de situation, ou l'agonie d'un proche (je sais, c'est moyen drôle mais c'est comme ça), savent que bien souvent les derniers mots sont d'une banalité affligeante au pire, touchante au mieux, et c'est ce que rend excellemment bien Sean Penn dans cette scène.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter