Forum - Casino Royale - Curieux fatras...
Accueil
Forum : Casino Royale

Sujet : Curieux fatras...


De Arca1943, le 30 décembre 2004 à 17:23
Note du film : 3/6

Je suis sûr que Ben Kingsley fera un très bon méchant, si je puis m'exprimer ainsi. Mais ça rend encore plus tardif, encore moins pensable de voir enfin s'accomplir le cast de mes rêves en méchant de James Bond : Philippe Noiret !


Répondre

De PM Jarriq, le 30 décembre 2004 à 19:48
Note du film : 4/6

D'accord pour Noiret, mais celui de "Coup de torchon", qui descendrait 007 en traître en lui disant : "Tu vois James, t'as trop lêché le cul de sa Majesté… Des amis comme toi, voilà ce que j'en fais". Après tout, Michael Lonsdale en a bien joué un, pourquoi pas Noiret ?


Répondre

De pierce57, le 29 mai 2006 à 15:51

je pense que des acteurs comme lambert wilson et jean reno fairont des méchants parfais pour un james bond.


Répondre

De RdT, le 22 novembre 2006 à 23:24
Note du film : 0/6

…ce sinistre blockbuster aurait été plus amusant.


Répondre

De Arca1943, le 23 novembre 2006 à 00:25
Note du film : 3/6

Pourquoi pas ! Pour ma part, j'ai longtemps rêvé d'y voir Philippe Noiret, qui fait un méchant de rêve – dans Il faut tuer Birgit Haas, par exemple – avec sa voix riche d'inflections si humaines…


Répondre

De paul_mtl, le 23 novembre 2006 à 13:06

Merci RdT pour l'avertissement

mais je m'en doutais de ce que j'avais entendu dire du nouveau James Bond plus musclé et sans humour.

il est loin le temps de Goldfinger avec Sean Connery et Gert Fröbe.

Je reguardais encore les James Bond avec Roger Moore mais rarement apres cette période sauf à voir uniquement les cascades.

Actuellement je ne visionne même plus les BA.

Je te recommande le documentaire d'Agnes Varda sur les glaneurs.

Il faut savoir trier pour ne pas tomber malade avec un aliment périmé.

Le tri c'est essentiel aussi au cinema.


Répondre

De PM Jarriq, le 23 novembre 2006 à 14:48
Note du film : 4/6

A priori, j'aime bien Daniel Craig (excellent dans Mother), mais sans vouloir hurler avec les loups, c'est un drôle de choix pour 007. Sur toutes les photos, les affiches, les bandes-annonces, il a une tête d'espion du KGB…


Répondre

De spontex, le 23 novembre 2006 à 15:38

je vais essayer de le voir quand même, car l'entrée récente de Casino Royale au top 250 IMDb a de quoi surprendre : les James Bond sont plutôt moyennement notés, en temps normal, sur ce site. Et je ne les apprécie moi-même que moyennement, d'habitude (j'ai, de ce point de vue, vraiment trouvé que la série des Bourne apportait quelque chose au genre, à côté des pâtés datés qu'on avait l'habitude de voir).

Il y a certainement un effet de mode là-dedans, mais quand même, j'aimerais y voir plus clair !


Répondre

De droudrou, le 27 novembre 2006 à 19:32
Note du film : 4/6

Je n'ai pas encore vu le dernier James Bond ! Mais au niveau de tout ce que j'ai pu enregistrer à ce sujet, je pense que c'est un authentique chef d'oeuvre. Pensez donc : James Bond abandonne toute sa panoplie de gadgets sophistiqués. Et depuis le départ en retraite de Sean Connery, il y a longtemps qu'on n'avait vu pareil personnage quand on sait comment le voyait son père, mister Ian Fleming. (s'il y a deux "m", merci de me le faire savoir – j'avais la flemme de mettre 2 m, c'est trop fatiguant – l'ordinateur est comme moi : il vieillit !) Et puis, pour tous ses détracteurs, histoire de les mettre en joie autant que lorsque j'écoute le "Laudate Pueri " de Vivaldi, je leur chanterai cette petite chanson (c'est ce que fait Hal dans 2001 pour détendre l'atmosphère) : en pensant à mon copain Maurice Chevalier que Ernst Lubitsch aimait beaucoup :

SI VOUS N AIMEZ PAS CELA N EN DEGOUTEZ PAS LES AUTRES UN AUTRE QUE VOUS L AIMERA N EN DEGOUTEZ PAS LES AUTRES…

Dans le fond : c'est si bon, ces petites sensations…


Répondre

De swat., le 27 novembre 2006 à 20:18

"droudrou", vous avez déclaré, "je n'ai pas vu le film" mais vous lui donné une note. Et vous savez également (toujours sans voir le film, sinon ça aurai été trop facile) que ce film sera un chez-oeuvre.

Et bien si c'est le cas, je vous engage pour devenir mon voyant personnel.


Répondre

De vincentp, le 27 novembre 2006 à 22:16
Note du film : 4/6

La cuvée 2006 a l'air bonne, à ce que je vois, du côté de chez vous, Droudrou. Votre haleine respire la santé et quelques bonnes bouteilles de bourgogne. On perçoit aussi un bruit d'accordéon dans votre message. Sans doute Annick à la manoeuvre, sur l'estrade, en James Bond girl du terroir. Faut-il imaginer que vous allez dégainer votre PPK cette nuit, Droudrou ?


Répondre

De droudrou, le 28 novembre 2006 à 09:54
Note du film : 4/6

Mon cher ami, le Walter PPK a été remplacé chez moi par le Bérébasc un nouveau pétard calibre 62 (donc à ma taille) et à recharge permanente.


Répondre

De droudrou, le 28 novembre 2006 à 09:58
Note du film : 4/6

Mon cher SWAT : pas de problème – d'ores et déjà je peux vous prédire que le 24 décembre, s'il n'y a pas de neige, le père Noël va être emmerdé pour effectuer sa tournée. Le 25 décembre, ce sera Noël et que si nous le passons au balcon, Pâques sera aux tisons. En ce qui concerne le 31 décembre, ce sera la Saint Sylvestre et le 1er janvier nous serons en 2007 ! Et tout cela breveté SGDG.

Avant de valider : merci pour l'aide à la mise en forme du texte. Il ne manque plus qu'un correcteur d'aurtograffe et un rectifieur de grand mère…


Répondre

De droudrou, le 28 novembre 2006 à 15:11
Note du film : 4/6

RdT : n'utiliserais-tu pas un ordinateur Apple ? Hm ? Et quand tu parles du "Chiffre" ne penserais-tu pas aux "39 marches" d'Alfred Hitchcock ? Le personnage du "Chiffre", si tu te souviens bien… Il y avait eu un très amusant remake avec un acteur british des années 50 que j'aimais beaucoup et la belle Tania Elg. Acteur qu'on avait vu dans ce film d'aventures qui s'intitulait : "Aux frontières des Indes"… Et j'ai vu dans les pages de DVDToile qu'il serait question d'un remake…


Répondre

De elfica, le 13 décembre 2006 à 20:30
Note du film : 6/6

vous pouvez engager Droudrou comme voyant perso, pas de problème ! sans être un chef d'oeuvre, c'est un excellent film porté par un acteur au talent indéniable. il y a, à mon avis, très peu de navets qui font autant d'entrées en si peu de temps mais bien entendu, chacun ses opinions !


Répondre

De droudrou, le 13 décembre 2006 à 21:59
Note du film : 4/6

Non seulement, je ne l'ai pas encore vu mais en plus j'avais déclaré que c'était un chef-d'oeuvre rien que pour railler certains petits copains…

Néanmoins, je pense bien aller le voir par curiosité ou, quand il sortira en DVD, me le faire offrir afin que ça ne me coûte pas trop cher…


Répondre

De PM Jarriq, le 11 mars 2007 à 09:13
Note du film : 4/6

Extraordinaire mauvaise foi de RdT, qui met en balance Casino Royale et… Bamako ! Là, je dis bravo.

Pour ce qui est du Bond à proprement parler, je trouve l'idée de la table rase plutôt heureuse. En fait, on revient avant l'action de Dr. No, on resitue en 2007, et on repart sur des bases nouvelles. Fini "Q" et ses gadgets ringards, fini les poursuites à ski, les briquets-pistolets, les bagnoles invisibles, et bonjour… Daniel Craig. Car la vraie nouveauté de ce Bond, c'est bien lui. Avec sa tête cabossée de militaire serbe, ses muscles de gymnaste, son allure de "prolo", il n'a rien à voir avec aucun de ses prédécesseurs, et se rapprocherait des héros de La mémoire dans la peau ou de 24. Et au fond, tant mieux ! La poursuite du début est assez époustouflante, même si 007 se transforme pour l'occasion en émule de Spider-man, la séquence de torture vaguement SM est originale, et s'il y a un sex symbol dans ce film, ce n'est autre que Bond lui-même, sortant des flots en slip de bain, comme jadis Ursula ou Halle en bikini. Casino Royale est distrayant, le temps qu'il dure, mais il n'en reste rien. C'est du vent, un alignement de séquences plus ou moins reliées entre elles, mais plaisamment emballées. Pour ce qui est des "girls", le niveau est bas. Très bas ! Et il est clair qu'il aurait fallu remplacer Judi Dench, car sa présence, créant une continuité avec la série de Brosnan, crée une confusion. En bref, Casino Royale ouvre une nouvelle franchise à la série, et est en cela une réussite, mais il devient de plus en plus difficile de s'intéresser à ce genre d'histoires bidon, de personnages sans âme, et de morceaux de bravoure tellement boursouflés qu'ils en perdent toute espèce de réalité. Et quand on a vu Infamous, on se dit que Craig a sûrement mieux à faire. Même si son banquier doit penser autrement…


Répondre

De droudrou, le 11 mars 2007 à 10:21
Note du film : 4/6

Ecoute PM Jarriq : à propos de Bébel – Et quand on a vu Léon Morin, prêtre, on se dit que Bébel a sûrement mieux à faire. Même si son banquier doit penser autrement… – pour paraphraser quelqu'un que je connais !


Répondre

De PM Jarriq, le 11 mars 2007 à 19:15
Note du film : 4/6

Non, non… Pas de bac pour tout le monde. Même si je ne bée pas d'admiration pour ce Casino Royale, je reconnais qu'il est bien fait, qu'un effort a été fait pour revitaliser la série, que le choix de Craig était osé et pas évident… Mais je ne vais quand même pas mettre "0/6" à ce pauvre film, sous prétexte qu'il a le mauvais goût de n'avoir pas Mlle Crunchant à son générique !


Répondre

De PM Jarriq, le 29 mars 2007 à 14:11
Note du film : 4/6

En parlant de Bébel, connaissez-vous l'histoire (vraie) qu'on raconte à son sujet ? Pendant le tournage de Peur sur la ville, un badaud l'ayant vu courir sur le toit du métro en marche, lui a dit : "Moi, même pour un million, je le ferais pas", et Bébel de répondre : "Moi non plus".


Répondre

De droudrou, le 8 avril 2007 à 16:38
Note du film : 4/6

Bon ! J'allais écrire "Bond" !…

Figurez-vous que je viens de voir Casino Royale. Et figurez-vous que j'ai été relativement bien surpris. Certes, j'en profite pour revoir la note que j'avais initialement attribuée à ce film en remplaçant mon 6/6 par un 4/6, mais…

Figurez-vous également (j'étais tenté d'écrire "Attendez-vous à savoir – notre ami Impétueux reconnaîtra de qui il s'agit…) que je viens de regarder 3 bonds… pardon ! 3 aventures de James Bond : Meurs un autre jour – James Bond contre Dr. No – et – Casino Royale – comme je ne joue pas au Poker, pour le moins ce serait plutôt le tiercé dominical et pascal !

Eh bien, aujourd'hui notre ami Sean Connery étant un peu "vieux" pour pouvoir tenir un certain nombre de prouesses sportives, je partagerai assez l'avis de PM Jarriq qui nous dit qu'on assiste à une réactualisation du personnage de James Bond avec l'arrivée de Daniel Craig et que son personnage me paraît assez crédible, d'autant que cet opus revient au premier des James Bond et nous entraîne dans cet univers qui en faisait sa spécificité.

On pourra certes dire que ces dames ne sont pas du même calibre que celles auxquelles la série nous a habitués, certes, mais, à part "M", elles sont intéressantes. La part de sexe existe toujours par rapport à des personnages féminins que je qualifierai d'exotiques… mais il est deux moments du film qui m'ont intéressé, entre autre cette scène sous la douche (et qui n'a rien d'érotique où les 2 personnages offrent un certain intérêt) et cette scène finale dans l'ascenseur qui… prend l'eau ! Et je pense que si je revoyais le film, d'autres souvenirs remonteraient à la surface (sans jeu de mot…).

Soit dit, quand le personnage de "M" avait été remplacé par une dame, ça ne m'avait pas le moins du monde dérangé et je pense même qu'elle apporte un certain relief à la série dans la mesure où, un certain moment du film, elle envoie un message très personnel à Bond, disant qu'elle l'aime.

J'ai trouvé que même si Bond, 007, est toujours une machine à tuer, en revanche il est capable de sentiments et qu'on revient à celui que j'aime beaucoup On ne vit que deux fois où, je crois bien, Bond se mariait !

Pour avoir regardé les suppléments proposés avec James Bond contre Dr. No, j'ai trouvé assez intéressante cette "métamorphose" du personnage. Et je ne cache pas attendre avec impatience le prochain opus, voir s'il nous tient Toutes ces belles promesses et que, si nous repartons vers les errements qui ont véritablement marqué la série après le départ de Sean Connery, à ce moment je crois bien que j'abandonnerai une fois pour toutes…

Néanmoins, s'il y a des cascades qui laissent à la fois pantois et rêveur, s'il existe toujours quelques aspects très gadgets, j'ai trouvé très intéressante cette partie de Poker (?) ou de Bridge ou de je ne sais quoi qui se déroule au casino et où on a grand plaisir à observer les visages et réactions des uns et des autres.

Même s'il était une réalité politique avec le cadre du prologue de Meurs un autre jour, pour le moins ces notions ésotériques tant dans le vocabulaire que la forme avec les jeux de cartes, cette partie capte vraiment notre attention…

Et puis… qu'attendons-nous quand nous allons voir un James Bond ? Même si les demoiselles dont nous parle RdT sont agréables, la notion de consommation n'est pas du tout la même !…


Répondre

De droudrou, le 8 avril 2007 à 22:50
Note du film : 4/6

la diversité des goûts étant telle dans notre société en mal de repères qu' il est parfois difficile de les partager avec le plus grand nombre. Cet état de fait ne me fera pas changer de cap : l'exigence dans les goûts esthétiques est le meilleur moyen de rendre vivable la société de demain.

pour qui ?


Répondre

De PM Jarriq, le 9 avril 2007 à 18:28
Note du film : 4/6

Je comprends ton point de vue, RdT et le trouve tout à fait respectable… Mais les James Bond sortent régulièrement depuis 45 ans, maintenant, et se ressemblent tous, tout en évoluant avec les techniques. Un 007, c'est toujours l'histoire d'un tueur froid et sans état d'âme, d'un macho insensible, de poursuites, de monuments qui explosent, etc. Sachant (forcément) tout cela, et au vu de tes goûts cinématographiques, une question me taraude… Pourquoi es-tu allé voir Casino Royale ? Qu'en espérais-tu d'autre, exactement ?


Répondre

De droudrou, le 9 avril 2007 à 19:17
Note du film : 4/6

D'abord Venise ne s'enfonce pas dans la lagune ! Il n'y a qu'une maison qui subit ce sort ! Maintenant, posons-nous la question si les deux égéries de RdT tournaient dans un James Bond, retenues par le producteur, le metteur-en-scène ou Daniel Craig lui-même… Eh bien, elles feraient ce que l'on demande à toutes les autres actrices (comme aux acteurs) et nous dévoileraient leurs charmes d'une autre façon…

Je ne dis pas que James Bond est la panacée universelle. C'est vrai que depuis 45 ans on le voit et on le revoit, symbole d'une civilisation que nous avons connue alors que l'Est et l'Ouest se faisaient la gueule, se posant la question de savoir qui allait bouffer l'autre. Et au fil des épisodes, les choses se sont peut-être modifiées, mais pour le moins les problèmes entre "civilisations" et "pays" demeurent et demeureront encore si on prend en compte tout ce que l'écologie nous augure… car, dans tout cela, il y a la misère humaine et celle-ci se manifestera d'une façon ou d'une autre.

Depuis son arrivée sur Terre, l'Homme survit de la même façon que les autres créatures qu'il détruit. Alors que RdT ne nous considère pas insensibles. Il est des phénomènes de notre temps que nous pouvons taire. Et la preuve que RdT est comme nous : il vient sur le forum de DVDToile.com en utilisant une machine avec un écran, une espèce de boîtier, un clavier et une souris. Il dépose ses messages. Qu'il faille valoir les atouts de ces demoiselles qui hantent ses jours et ses nuits, il en a parfaitement raison.

Le Paradis Terrestre n'existe plus depuis longtemps. Quant à espérer que l'Homme sera un jour bon, pour l'instant il est Bond… Et il y a toute une éducation à faire à grands coups de pied dans le cul des récipiendaires. Mais il y en a tant à distribuer…


Répondre

De vincentp, le 9 avril 2007 à 20:24
Note du film : 4/6

Il n'y a pas ou très peu d'humour dans l'oeuvre de Ian Fleming. Celui-ci présente un univers froid, peuplé de manipulateurs. James Bond est un personnage dur. Un univers proche de celui de John Le Carré, peu spectaculaire. Lisez "Motel 007" par exemple. L'humour puis la surenchère salle de muscu sont venus avec le cinéma, tout simplement pour attirer le plus large public possible.


Répondre

De droudrou, le 28 avril 2007 à 23:38
Note du film : 4/6

ET on les attend en James Bond's girls ! – Ce que j'avais évoqué ! – Hein ? – Ouaip pour cette façon de décortiquer les James Bond ! – A signaler, néanmoins, que la série s'est complétée de divers ouvrages qui n'ont pas Ian Fleming pour auteur ! – Un James Bond que j'ai aimé et qui ne figure pourtant pas dans la série de base : "Chauds les glaçons". – En lisant l'intervention de RdT, je me dis qu'il faudrait que je me relise l'ensemble de la série de Ian Fleming, achetée d'origine ! – C'est anecdotique de signaler qu'à la même époque, je lisais tout une série de polars écrits par un auteur Britannique qui a eu plusieurs pseudonymes dont un est Jeremy York – dans l'évocation de ses personnages, j'y trouve un parallèle avec ceux qui ressortent des grandes lignes tracées par RdT – Mais ne serait-ce pas une caractéristique de ces "romans" anglais parus à cette même époque ? –


Répondre

De PM Jarriq, le 29 avril 2007 à 10:50
Note du film : 4/6

Cher RdT, ce n'est PAS un sordide navet. C'est un produit commercial destiné à la grande consommation, qu'on peut ne pas aimer, rien de plus.

Et je n'arrive toujours pas à saisir le constant parallèle qui est fait entre Casino Royale et vos idoles féminines issues du film d'auteur confidentiel. Ce sont deux univers incompatibles, contradictoires, irréconciliables. Laissez donc ce pauvre 007 à sa misère, et régalez-vous des chefs-d'oeuvre de Crunchant et Maiga.


Répondre

De droudrou, le 29 avril 2007 à 10:52
Note du film : 4/6

James Bond au cinéma : d'abord, il convient de noter l'évolution prise qui a modifié quelque peu l'image initiale de Bond. Pour moi, je ne le regrette pas : les deux sont intéressantes !

Par contre, merci pour la couverture du Jeremy York que vous avez jointe à votre message. Je ne sais si vous l'avez lu, mais c'est certainement celui qui m'a le plus touché dans le machiavelisme destiné à pousser un gamin au meurtre. Si ses "polars" sont inégaux (ça va de soi) en revanche dans la série (incomplète) que j'ai, il y en a de fameux. Je penserai par exemple à "Kill once ! Kill twice !" et "So soon to die". En plus, ses analyses des personnages sont intéressantes. Jeremy York est très différent de Simenon. Il n'a pas un héro attitré. Mais j'aimais beaucoup !

D'après une recherche que j'avais faite sur cet auteur, il travaillait sous plusieurs pseudonymes des choses très différentes à chaque fois. Je dirai que pour l'instant j'ai d'autres projets…

Le To be or not to be fait partie de mes sommets cinématographiques avec Some like it hot. Mais, par ailleurs, c'est vrai, j'aime beaucoup Shakespeare !


Répondre

De droudrou, le 29 avril 2007 à 17:23
Note du film : 4/6

Il n'y a aucun rapport entre "Some like it hot" et Shakespeare ! Je disais simplement qu'avec "To be or not to be" il figurait parmi mon Panthéon cinématographique auquel on peut ajouter "Tueurs de dames" d'Alexander Makendrick !

Ensuite vient le film de Basil Dearden, mal connu, mais d'une bonne forme narrative "Hold Up à Londres"… pour les bons mots très… English !

Il faut que je pense à indiquer la liste de mes meilleurs films sur DVD Toile. Mais, j'avoue c'était bien agréable d'évoquer ces divers films et mister Jeremy York…


Répondre

De Gaulhenrix, le 2 juin 2007 à 01:20
Note du film : 4/6

J'aime la fin du film -inattendue pour un James Bond- et ce montage parallèle et entrelacée de deux séquences : l'hôtel du grand canal qui s'enfonce dans la lagune (impressionnants trucages numériques) et cette cage engloutie dans les profondeurs glauques des abysses, qui emprisonne une moderne Ophélie à travers les images émouvantes d' un amour fou qui s'abîme à jamais, en un tragique rappel d'Eros et de Thanatos.


Répondre

De Impétueux, le 1er janvier 2008 à 13:40
Note du film : 2/6

J'ai vu ça, pendant les brumeuses Fêtes, pour me laver un peu la tête de l'admirable Twin Peaks… Bof ! qu'en dire ? ce n'est pas mal fait, mais, outre que ça n'a plus rien à voir – depuis longtemps ! – avec la mythologie bondienne, ça donne une impression d'absolue ringardise…

Les héros des sociétés changent, que diable ! Rocambole, Arsène Lupin, Rouletabille, l'inspecteur Wens, Lemmy Caution, Hubert Bonnisseur de La Bath, James Bond… hier John McClane (Bruce Willis), aujourd'hui je ne sais qui, demain, nous verrons bien…

Casino Royale est grandiloquent et vain ; la poursuite initiale est si spectaculaire que, loin d'en avoir le souffle coupé, on la regarde comme un exercice de style obligé : en fait on est davantage dans le monde des jeux vidéo, et ce n'est pas James Bond qui saute, mais SuperMario… (je suis bien plus captivé et haletant lorsque Belmondo fait des acrobaties dans un immeuble en construction, au début de L'homme de Rio…)

Relisant le long fil des messages, je goûtais le suc de deux ou trois allusions de PM Jarriq sur le physique de Daniel Craig, qui a davantage un visage de tueur du KGB que d'un espion du MI6 ; et effectivement je pensais au tueur russe Donovan Grant (Robert Shaw) de Bons baisers de Russie qui a tout à fait cette trogne obtuse…


Répondre

De Arca1943, le 1er janvier 2008 à 13:59
Note du film : 3/6

Vous connaissez mon goût pour la polémique, Impétueux… J'affirme haut et fort que ce film vaut une note de 3, et non 2 ! Non mais !

Pourtant, vos remarques sont justes, pourtant il est vrai que Daniel Craig a une tête de tueur du KGB, voire de la Stasi; à quoi j'ajouterais que cette longue partie de cartes n'est pas vraiment palpitante. Et pourtant vous oubliez l'essentiel : Eva Green ! Aaaaaaaaah (soupir déchirant). Eva Green est trop beeeeeeeeelle et je la kiffe grave ! À elle seule, elle vaut 1 point de plus, et voilà ! (Quoiqu'à la réflexion je ne suis pas sûr qu'elle serait sensible à ce compliment si je la rencontrais en personne).


Répondre

De Freddie D., le 1er janvier 2008 à 14:36

Arca, avez-vous vu Eva Green dans le director\'s cut de Kingdom of Heaven ? Là, pour le coup : aaaaaahhhh !!!


Répondre

De Arca1943, le 1er janvier 2008 à 16:18
Note du film : 3/6

Ah, si seulement elle pouvait être choisie pour jouer Wonder Woman (prévu pour 2009), j\'irais voir même ce film ! Oui, j\'irais jusqu\'à trahir Lynda Carter pour elle !!


Répondre

De droudrou, le 1er janvier 2008 à 16:18
Note du film : 4/6

Punaise ! Messieurs, avec vos exclamations, on part dans le porno !… Faut vous remettre !

Néanmoins : petite question ! &&__Comment se fait-il que tous les messages de RdT sont effacés ? Certes, il nous a cassé les pieds avec Aissa Maiga et miss Crunchant mais j'ai l'impression d'une rupture dans la lecture du fil ???__&&


Répondre

De vincentp, le 9 février 2008 à 23:56
Note du film : 4/6

Curieux fatras ou le meilleur voisine avec le pire… Le baromètre de la notation (si redoutée par les attachés de presse…) passe par toute la graduation de l'échelle en cours de route…

Mais ce qui suit est bien sûr un avis totalement personnel…

Commençons par le pire : certains développements et rebondissements téléphonés ou trop nombreux pour être crédibles, des séquences involontairement comiques (par exemple, "Felix Leister", l'américain, qui décide de refinancer son collègue anglais, comme le ferait une banque centrale, en pleine partie de poker). A quoi sert donc cette partie de poker ? Dans le monde des années 60, celle-ci permettait de s'affranchir de l'obstacle du rideau de fer. Mais aujourd'hui ? Mais il y a bien d'autres incohérences… Et puis Eva Green n'a sans doute pas la carrure pour assurer un rôle féminin principal. Et enfin toutes ces femmes maquillées à l'extrême et en petite tenue semblent plus sortir d'un spectacle de streep-tease que du film d'espionnage…

Mais néanmoins, ce Casino Royale vaut le déplacement vers son vidéo-club ! La caractérisation du personnage de James Bond (teigneux à souhait) est une étonnante réussite, l'interprétation de Daniel Craigg véritablement époustouflante. Certaines séquences sont tout simplement géniales : les poursuites, l'étonnante scène décallée de torture, et surtout la séquence finale, qui suggère brillament des idées, et synthétise l'esprit souhaité de ce film, en quelques images.

   

Répondre

De Arca1943, le 10 février 2008 à 00:19
Note du film : 3/6

« Et puis Eva Green n'a sans doute pas la carrure pour assurer un rôle féminin principal. »

Moi qui ai mis 3 au lieu de 2 à ce Bond juste à cause d'Eva Green, j'ai le coeur brisé de lire une chose pareille. Anathème ! Anathème ! Anathème !

Dommage que votre exemplaire de mon bouquin soit déjà parti (vendredi), autrement je l'aurais retenu 72 heures en guise de punition.


Répondre

De fretyl, le 10 avril 2009 à 13:55
Note du film : 2/6

Assez d'accord avec vous Arca pour dire que Eva Green est la seule chose à voir dans ce James Bond qui à mon gout, n'en est pas un.
L'actrice avantagé par une impeccable plastique a dans les deux films que j'ai vu avec elle (Casino Royale et The dreamers) une parfaite autonomie de son jeu, une réelle personnalité d'actrice et adopte à chaque fois avec un grand standing, une démarche érotique et sensuelle.
Elle est tellement belle, que je serais même près à faire une petite crise à la Alakazam sur ses seins.

 

Répondre

De Arca1943, le 10 avril 2009 à 15:41
Note du film : 3/6

Et si je laissais s'exprimer l'adolescent boutonneux en moi, il rappellerait sans doute que Eva Green est en lice pour être Wonder Woman. Mais comme depuis je suis devenu un monsieur sérieux, je m'en retourne à Delphine Seyrig dans Son nom de Venise dans Calcutta désert (que je finirai bien par endurer jusqu'au bout un de ces quatre…).


Répondre

De vincentp, le 10 avril 2009 à 16:15
Note du film : 4/6

Pas mon genre, cette Eva Green, aussi aguichante qu'une girafe ou qu'une autruche. Et en plus, elle joue terriblement mal. Arca, vous l'éminent futurologue, vous m'inquiétez. Auriez-vous perdu vos esprits ?


Répondre

De Arca1943, le 10 avril 2009 à 16:44
Note du film : 3/6

Hélas, la voix de la Raison a bien peu à voir avec ces choses-là !


Répondre

De fretyl, le 10 avril 2009 à 17:17
Note du film : 2/6

Si vous n'êtes pas convaincu Vincentp par Eva Green je vous conseille de voir The dreamers signé Bertolucci. Elle y est effectivement aguichante, souvent en train de faire l'amour, mais merveilleuse par ses fragilités et a incontestablement une présence.

Je la préfère quand même dix fois plus à la mollassonne Alice Taglioni, sois disant réincarnation de Mireille Darc pour certains ; ou que l'alourdissant top-model Monica Bellucci.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.067 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter