Forum - L.I.E. Long Island Expressway - Critique
Accueil
Forum : L.I.E. Long Island Expressway

Sujet : Critique


De dumbledore, le 5 février 2004 à 11:59
Note du film : 5/6

L.I.E c’est tout à la fois « mensonge » en anglais et les initiales de la Long Island Expressway qui traverse les Etats-Unis d’Est en Ouest. Seulement nous dit le narrateur, cette route est également meurtrière. Elle a tué et tue encore, d’Alan J. Pakula à la propre mère de ce jeune homme de 15 ans qui nous raconte son histoire.

Dès la première scène tout est dit, avec cette voix qui nous présente la Long Island Expressway et ce jeune homme qui monte sur le rebord d’un pont pour se maintenir en équilibre, menaçant de tomber, tenté surtout de tomber. Howie Blitzer restera en équilibre tout au long du film, mais en un équilibre de plus en plus instable à mesure que les mensonges

le frappent de plein fouet : mensonges d’un ami ambigu et séducteur qui le trahit, mensonges d’un père malhonnête dans ses affaires et qui se rabat sur lui, mensonges pour finir de Big John, pédophile accompli.

L’homosexualité et la pédophilie sont le fil conducteur du film. Howie est montré dès le début du film comme étant tenté par des choix homosexuels. Le film montre finalement comment un jeune homme pas sûr de sa sexualité, maladroit et surtout mal dans sa peau peut facilement tomber entre les mains d’un pédophile qui se définit comme « le meilleur suceur de bite de cette moitié du pays ». Sujet complexe, mais heureusement Michael Cuesta a reussi à trouver la bonne distance pour raconter cette histoire.

D’un côté, il évite totalement le côté glauque, voyeur et complaisant qu’un tel sujet peut encourager, mais d’un autre côté il évite la dénonciation facile. Le personnage de Big John incarné de main de maître par Brian Cox est d’une rare complexité. On le sent à la fois terriblement dangereux, mais également terriblement… « humain ». Il est paradoxalement le seul personnage du film qui est à l’écoute de Howie. L’idée géniale dans la construction de ce personnage c’est de ne jamais l’avoir fait entreprenant. Il est tellement sûr de la psychologie de Howie qu’il sait qu’attendre suffira. Le jeune homme finira dans son lit… Justement parce qu’il l’écoute et que finalement l’adolescent n’a que lui.

Pour voir derrière cette idée la vraie thématique du film, il n’y a qu’un pas, qu’on peut aisément franchir. Le choix et la présentation de Long Island Expressway (unissant l’est et l’ouest) comme symbole des Etats-Unis (car unissant l’est et l’ouest) pousse à dire que le film est également une fable sur les Etats-Unis d’aujourd’hui (et la culture occidentale par la même occasion), rappelant la démission des instances supérieures (parents, adultes, école) face aux adolescents et c’est justement cette dimension qui rend les adolescents si en danger…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter