Forum - You Kill Me - Gandhi devient un tueur à gage
Accueil
Forum : You Kill Me

Sujet : Gandhi devient un tueur à gage


De paul_mtl, le 27 juillet 2007 à 15:04

Mon titre est assez sarcastique mais c'est revelateur du marché actuel cinematographique plutôt dominé par la violence. L'acteur fetish de Gandhi Ben Kingsley y tombe aussi même si c'est une comedie "noire" voir plutôt rouge comme l'affiche.


Répondre

De PM Jarriq, le 27 juillet 2007 à 15:24
Note du film : 4/6

Vous n'avez pas remarqué, combien la typo du mot "Kill", le stylisme général de l'affiche, essaient de faire penser à Kill Bill ?


Répondre

De paul_mtl, le 27 juillet 2007 à 18:10

Oui Jarriq, mais je voulais pas le citer et encore moins donner le lien. C'etait comme sous-entendu. C'est pas grave, de toute façon une personne ou une autre vu le succè$ de cette suite aurrait bien fini par parler de cette similitude. il a déja 30 discussions de films sur dvdtoile qui le referencient alors une de plus ou de moins.


Répondre

De PM Jarriq, le 27 mai 2009 à 16:38
Note du film : 4/6

John Dahl a signé quelques films noirs décalés, qui ont fait date, et You kill me est un de ses plus personnels. Dans le cadre très balisé d'un polar mafieux, avec parrains pluri-ethniques, tueurs à gages et guerres des gangs, il parvient à créer un réel intérêt autour d'un personnage de flingueur alcoolique. Kingsley trouve là un de ses meilleurs rôles : raide, toujours l'air à côté de ses pompes, il forme un couple exceptionnel avec Téa Leoni, elle aussi excellente dans l'humour pince-sans-rire ("Personne n'est parfait", dit-elle à son amant, quand il lui avoue ses petits travers : assassin et ivrogne). Il passe quelque chose de très tendre et naturel dans leur histoire d'amour, débarrassée de tout cliché. La tête qu'elle fait, lorsqu'il parle de son métier aux Alcooliques Anonymes, est impayable.

Les seconds rôles assurent, en particulier Pullman en agent immobilier visqueux et Philip Baker Hall en caïd polonais détrôné, et San Francisco est bien utilisé. You kill me frôle la comédie noire, sans en être réellement, c'est surtout un film au ton singulier, à l'écriture pointue, et aux personnages étrangement attachants.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.015 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter