Forum - The Proposition - Avis
Accueil
Forum : The Proposition

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 22 juillet 2006 à 17:55
Note du film : 5/6

Le sujet rappelle Man of the West de Mann (l'homme fuyant vainement la barbarie, mais obligé d'y replonger), mais le traitement est un mélange explosif de spaghetti western, des BD de Gir, de El Topo. C'est magnifiquement filmé en Scope, la musique est judicieusement utilisée, et malgré la stylisation extrême, le dépaysement total, ce western australien réserve de beaux moments d'émotion. Le film est porté par de grands acteurs anglais : en tête, l'inattendu Danny Huston, qui crève l'écran en brute hébétée, cachant un coeur de poète, la toujours frémissante Emily Watson, et l'étrange et squelettique Guy Pearce dans une composition christique. Rien n'est prévisible dans The proposition, rien n'a déjà été vu, la violence est traitée crument mais avec finesse, et la confrontation entre la sauvagerie primitive et l'utopie d'une civilisation prochaine crée des tensions magistrales. The proposition gagne certainement à être vu plusieurs fois, et a tout pour devenir rapidement un vrai cult movie.


Répondre

De droudrou, le 22 juillet 2006 à 19:44
Note du film : 5/6

A lire ta critique, ça me donne deux envies : le voir et l'avoir.

Donc : je souhaite une édition en DVD de ce film.

à noter que le cinéma australien s'avère assez intéressant. j'ai vu un film dont je n'ai pas retenu le titre qui se passe pendant la guerre de 1914-1918, histoire d'un régiment de cavalerie et histoire vraie d'un des héros… quasiment inconnu, c'était superbe. et on y retrouver Jack Hawkins, endossant une nouvelle fois le rôle du général Alemby.


Répondre

De Arca1943, le 10 décembre 2006 à 17:39
Note du film : 5/6

Du tonnerre ! J'ai rarement respiré autant de poussière en regardant un film. Peut-être le personnage de John Hurt est-il un peu poussé ? Mais ce serait pratiquement ma seule réserve…


Répondre

De Arca1943, le 30 janvier 2010 à 22:51
Note du film : 5/6

Ça alors ! Dois-je comprendre que ce puissant film n'est même pas sorti en France !?


Répondre

De Steve Mcqueen, le 7 avril 2010 à 18:42
Note du film : 5/6

Bien d'accord avec PM Jarriq et Arca ! Arrivé en France avec 5 ans de retard, "The Proposition" est une superbe élégie où chaque image transpire la peur, la sueur, le sang, le chagrin et la pitié… Et Hillcoat n'y va pas avec le dos de la cuillère, l'hémoglobline giclant à la face d'un spectateur tétanisé !

Rarement vu -sauf chez Peckinpah, influence évidente du réal'- un néo-western aussi âpre, rugueux et sans pitié. Hillcoat se fiche éperduement du politiquement correct et du consensus : ici on fouette un gamin jusqu'au sang, on viole sur la table dressée pour Noêl avant d'être abattu à bout portant et on massacre à coup de pied. Baignée dans une atmosphère orangée de fin du monde, alternant songes oniriques et réalisme à tout épreuve, alternant cruauté et tendresse , Hillcoat frappe fort ….

Au coeur d'une distribution particulièrement riche se détachent un Pearce transcendé par son rôle, un Hurt illuminé, et surtout un Danny Huston, bourreau sanguin et tendre poète… La dernière séquence est magnifique : filmé de dos, Huston agonise, réconforté par son frère … Le plus beau western de la décennie avec Unforgiven ?…


Répondre

De Nicoco, le 7 janvier 2013 à 21:22
Note du film : 5/6

C'est un très bonne pioche, une excellente même, car j'ai acheté ce dvd sur un coup de tête en voyant sur la jaquette les noms de Nick Cave et Warren Ellis, duo de musiciens magique déjà à l'oeuvre pour la composition de la BO du film L'assassinat de Jesse James

J'ai presque hésité à mettre le 6/6 mais la première demi-heure du film trop lente lui hôte la note parfaite. Tout le reste est parfait, l'image tout d'abord, car ce The proposition est une oeuvre visuellement magnifique qui s'accord avec une musique poètique offrant au film une dimension quasi spirituelle. L'idée de l'harmonie de l'homme avec la nature est bizarrement symbolisée par cette brute sanguinaire, Arthur Burns, le chef du gang, qui derrière des attitudes très primitives, ne jure que par ses attachements familiaux et sa contemplation des couchers de soleil.

D'ailleurs, cet acteur qui joue le rôle d'Arthur Burns, un certain Danny Huston, que je ne connaissais pas, est une révélation. Il crève littéralement l'écran mais reconnaissons que les autres acteurs sont aussi excellents et que le casting du film est parfait.

Certaines scènes sont splendides, je pense à l'attaque de la prison pour libérer le petit frère, les ralentis des hors-la-loi après la tuerie, décampant le sang à la bouche au ryhme d'une musique endiablée, puis le choc de la découverte de la sauvagerie de l'agression. Les dialogues entre Arthur et Charley sont croustillants : l'obsession d'Arthur à déclarer son amour à ses frères est véritablement touchante, lui qui n'est rien d'autre qu'un sauvage assassin.

Je crois aussi que la force du film est d'alterner les phases lentes et poétiques avec les moments de violence brute, ce mélange qui donne au film un tempo très original.

Vraiment un très bon western.


Répondre

De vincentp, le 26 août 2017 à 11:10
Note du film : 4/6

Un bon western, bien filmé, réalisé dans un cadre original (le bush australien). Mais THe proposition me parait un peu léger sur le fond et ne laissera pas un souvenir impérissable !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0030 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter