Forum - Le Marginal - Triste Bebel ....
Accueil
Forum : Le Marginal

Sujet : Triste Bebel ....


De verdun, le 7 avril 2006 à 15:55
Note du film : 1/6

J'avais un bon souvenir de ce film mais comme beaucoup de Belmondo post 1974, ce film là a pris un coup de vieux terrible mais comme pour LE CASSE ou les deux films français de Samuel Fuller il est fort probable qu'il a en fait toujours été mauvais.

C'est conventionnel évidemment,très Eastwoodo-Bronsonien comme les Delon de la même époque, les cascades sont là mais je n'ai aucun souvenir de l'interprétation de Belmondo ni de celle d'Henry Sylva en méchant. Et le comble , c'est que la musique de Morricone est pour le coup vraiment faible ici…

Et ce serait Michel Audiard qui aurait dialogué ce film ? Aïe…

Quelle tristesse !!! Surtout quand on sait que:

1° Celà nous paraît incroyable aujourd'hui mais ce "Marginal" est l'un des plus gros succès du cinéma des années 1980 en France !! Mais la dégringolade fut rude ensuite pour Bebel avec les flops de JOYEUSES PAQUES ou du SOLITAIRE.

2° Ce film est signé Jacques Deray, très bon cinéaste sous-estimé qui souvent fut plus qu'un artisan respectueux du public avec UN PAPILLON SUR L'EPAULE, UN HOMME EST MORT ou LA PISCINE. Ici et dans ses films ultérieurs, plus trace de conviction et encore moins de personnalité

3° Tristesse de voir la dégénerescence de Jean-Paul mais celle du polar à la française.Il est certain que LE MARGINAL annonçait le passage inéluctable de Melville à Julie Lescaut. Pauvre cinema populaire! Pauvre Bebel! Pauvre Deray! Pauvre Cinéma policier français! Pauvre spectateur!


Répondre

De fretyl, le 28 août 2007 à 21:50
Note du film : 4/6

Ça reste à revoir.


Répondre
VOTE
De Steve Mcqueen, le 22 avril 2010 à 18:08
Note du film : 6/6

Chef d'oeuvre absolu du polaar franchouillard-poûet-poûet

Aaaaaaaah cette affiche !!! Bemondo qui belmondise : tee-shirt blanc moulant /perfecto de cuir/santiags phalliques/ et surtout…et surtout : ce braquemart éblouissant, fier et arrogant, divinement moulé dans un jean's moule-burne taille 36 !!!

Aaaaaaah cette bonne vieille trogne d'Henry Silva, qui cachetonne comme un dieu ! Aaaaaaah ce bon vieux Tchéky qui fait des débuts prometteurs!!

Culte, classique, inoxydable !!!


Répondre

De fretyl, le 22 avril 2010 à 22:04
Note du film : 4/6

Je l'ai vu et revu et ça passe dix fois mieux, les années que Le professionnel.

Le marginal reste un polar en pleine forme. Le film se lance dés les premières images. Un TGV à cent à l'heure. Puis ça se poursuit avec Bebel qui d'un hélicoptère, saute sur un bateau.
De A à Z le film à des gros sabots ; c'est du cinéma musclé, macho, viril. Un film sans réflexion, ou l'on règle ses problèmes avec les muscles.

Belmondo un peu facho lorsqu'il part casser du pédé à deux heures du matin, s'en prend à des noirs et flingue la racaille sans sommation, fait ce qu'il veut : casse tout, démolit la baraque, file des coups de mandale dans la gueule de tous ceux qui l'emmerde ; détruit tout sur son passage avec sa voiture blindé : Un homme, un vrai !
Le Belmondo de Flic ou voyou parait presque poète comparé à celui du Marginal.

Pendant tout le long c'est presque toujours invraisemblable. Belmondo qui arrive au commissariat et qui balance toutes ses affaires par terre ; qui au lieu de travailler lit des journaux sportifs dans son bureau… Et qui le soir va aux putes !

C'est nerveux : la poursuite sur les toits de la gare, la poursuite en plein coeur de Marseille, les deux truands écrasé par Bebel dans sa grosse voiture ; la magnifique musique d'Ennio Morricone rend encore plus intense la surexcitation du film.

Et puis surtout c'est drôle. Dans Le marginal il y'a un grand moment. Le passage à tabac des frères Tourion. Tabassé par Belmondo dans un bistrot devant le propriétaire et son cuisinier noir. Le passage véritablement culte se conclut par cette réplique inoubliable : Alors Georges, mon steack ?

On peut toujours s'amuser à revoir, sans modération ce grand moment de la Belmondotitude, sur Dailymotion :

http://www.dailymotion.com/video/x8yaw0_georges-un-steak-frites-jean-paul-b_shortfilms


Répondre

De Gilou40, le 4 septembre 2010 à 20:07

Et Zut ! Zut ! Zut !

Je l'ai vu cet après-midi, et je ne me suis plus souvenu de vos commentaires…Je n'ai pas osé le prendre. Il était à 10 euros et j'avais d'autres achats à faire. Et je ne me rappelle pas l'avoir déjà regardé. Bon, je saurai pour la prochaine fois !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0040 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter