Forum - A Pied, à cheval et en voiture - Darry Cowl étincelant...parce que bref !
Accueil
Forum : A Pied, à cheval et en voiture

Sujet : Darry Cowl étincelant...parce que bref !


De David-H, le 9 février 2006 à 21:11
Note du film : 4/6

Clairement une bouffée d'oxygène inestimable dans ce monde de brutes.

Un film désuet mais apportant un précieux témoignage sociologique, en effet.

J'en redemande!


Répondre

De RdT, le 15 mars 2006 à 22:53
Note du film : 4/6

Noël Noël, Darry Cowl, et Jean-Paul Belmondo (celui là même qui a joué dans Pierrot le fou de Godard) devant une triade aussi prestigieuse, je me laisse tenter. Et puis «l'immense» Maurice Delbez (sic Impétueux) a été l'assistant de Guy Lefranc pour le Knock de Jouvet, sans oublier qu' il a eu le bon goût, de choisir Elisabeth Wiener pour L'année du Bac. Cela justifie bien un petit 4 de complaisance (plus complaisant qu'Impétueux, je prend même des risques…).


Répondre

De paul_mtl, le 26 mars 2006 à 18:56
Note du film : 3/6

Attention RdT, ne prend pas trop de risque quand même !

:D HAHAHA

un riche casting ne suffit pas la preuve Sois belle et tais-toi et tant d'autres :(

mais j'embarque sur cette comedie francaise qui me dit qqchose.

l'effet désuet nous montre a quelle vitesse notre societé a évolué en un peu moins de 50 ans.

J'en profite pour faire un hommage a Darry Cowl qui vient de nous quitter.

A noter 2 comedies italiennes sur le même theme

I Motorizzati (1964) avec Manfredi

Le Motorizzate (1963) avec Toto

Merci impetueux :)


Répondre

De Impétueux, le 19 avril 2006 à 12:23
Note du film : 4/6

Je suis bien conscient de faire un peu oeuvre iconoclastique en déposant un message sur une oeuvrette aussi totalement insignifiante que ce A pied, à cheval et en voiture qui connut pourtant un assez franc succès, de son temps, puisqu'il connut une suite intitulée finement (!!) A pied, à cheval et en sputnik. (Eh oui, chers amis, votre vieil oncle Impétueux est assez antique pour avoir, du haut de ses dix ans, contemplé ces pierres de touche de la qualité cinématographique !)

Mais c'est son insignifiance même et sa bonhomie qui sauvent ce gentil petit film, si typique de la France paisible des années Cinquante, et de l'évidente mutation qui s'accomplit sous les yeux de Léon Martin (Noël-Noël), brave comptable et piéton de Paris qui, pour marier sa fille Mireille(Sophie Daumier) étudiante en pharmacie – c'est l'époque où l'ascenseur social marche à plein régime – amoureuse d'un bel (ce qui est fréquent) – et bon (ce qui est plus rare) – jeune homme de bonne famille riche (Gil Vidal) se voit contraint d'acheter une automobile, au grand dam de son voisin et ami, Noël Roquevert qui a juré de n'acquérir jamais cet engin du diable.

C'est bon enfant et tendre, Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Cassel, débutants, y sont excellents en camarades de fac de Mireille, Darry Cowl y prouve définitivement qu'il est étincelant lorsqu'il n'a qu'une scène de bravoure (un vendeur de bagnoles d'occasion qui refile n'importe quoi au brave Martin) et tout ça se termine le mieux du monde…


Répondre

De spontex, le 30 mai 2006 à 20:11

Je vote aussi !


Répondre

De Arca1943, le 31 mai 2006 à 12:49

Inconnu à mon bataillon, mais ça semble bien amusant…


Répondre

De Impétueux, le 31 mai 2006 à 19:42
Note du film : 4/6

Rrrrrrrrrrr, rrrrrrrrrrrr ! se gratte-t-il la gorge !

C'est que, chers amis, en apportant ma modeste chronique sur ce film gentillet, bon enfant et tutti quanti, j'avais omis de vérifier que DVDToile n'avait pas inséré que…le DVD existe ! Eh oui, il a été publié, il y a bien deux ou trois ans chez René Château… et c'est sur la base de cette édition, pieusement et immédiatemment acquise, que j'avais déclenché mon rapport d'expertise !

Je suis sûr que Spontex va nous arranger tout ça !

(et corriger, hélas, que l'excellent Sous le ciel de Paris, annoncé pour le 18 mai, voit sa parution repoussée sine die !)


Répondre

De Tamatoa, le 25 novembre 2012 à 17:15
Note du film : 5/6

Il y avait bien longtemps que je n'avais revu ce film ! Bien longtemps ! Et je dois dire que c'est du bonheur ! Mais je ne suis pas d'accord avec David-H qui qualifie ce film de désuet. Et encore moins avec Impétueux qui le gratifie du terme d' Oeuvrette totalement insignifiante. Rien n'est désuet, rien n' est insignifiant, quand il s'agit de retrouver le charme d'une époque paisible (sic) qui ne connaissait pas encore l'abomination des Banlieue 13 ! Comment, devant l'horreur, l'immondice social dans lequel on vit aujourd'hui, peut-on dire que ce film est anodin, insipide ? Pourquoi pas méprisable tant que vous y êtes ! Cette oeuvre, sans atteindre des sommets de réflexions hautement philosophiques, est un monument de salubrité publique. Sans couloirs de bus ni rond-point imbéciles ! Un baume bienfaisant qui nous rappelle que le monde n'a pas toujours été le capharnaüm nauséeux qu' il est aujourd'hui.

Deux ou trois réflexions : D'abord, avez vous remarqué que Noël-Noël, derrière sa petite moustache et ses mimiques, ressemble terriblement, par instants, à Charlot ? C'est fugace mais très étonnant ! Et puis, concernant l'apparition de Belmondo, je me demande si Maurice Delbez, le réalisateur, a compris la star que ce trublion bondissant allait devenir . Quelle présence déjà ! Quelle talent ! L'homme de Rio n'est pas loin, qui verra le jour six ans plus tard. Il crevait déjà l'écran ce diable d'homme ! Et puis on relève que le grand Pierre Granier-Deferre, qui plus tard ne fera pas dans la faribole, ne rechigne pas à être le premier assistant de Delbez dans cette amusante comédie. Tout comme Jean Galland qui n'hésite pas à se bourrer de tics pour jouer les abominables. Auprès d'un aimé Clariond dans un rôle discret mais toujours irréprochable dans la bonne tenue de l'homme du monde . Et je n'oublie pas Robert Vattier en examinateur de permis de conduire qui recale sans hésitation notre Noel-Noel . Aujourd'hui, on reçoit les résultats par la poste trois jours après. Les examinateurs ont peur d'être agréssés par des fous incontrôlables ! Drôle d'époque…oû les vendeurs de voiture ne sont pas si drôles que notre Darry Cowl !

Ce film adorable est un document. Les pompes funèbres RobichetLa quatre chevauxAller tirer le gropied.. les bâches sur les voitures garées sur le trottoir.. "La concierge est dans sa deux chevaux"les "Surditos" avec la notice écrite en Roumain…Dépassé, peut-être . Insignifiant, sûrement pas ! Nous ne retrouverons plus jamais ça.. Il faut que ce film soit projeté dans nos écoles. Histoire de montrer à nos bambins que tout n'a pas été toujours aussi noir..


Répondre

De Impétueux, le 25 novembre 2012 à 18:41
Note du film : 4/6

Je dois dire, ami Tamatoa, que j'ai été saisi à la gorge par votre véhémente interpellation et en suis resté baba.

C'est que je pensais avoir dit du bien, beaucoup de bien de A pied, à cheval et en voiture et que j'en conservais l'image d'un de ces petits chefs-d'œuvre bons enfants que nous ne pouvons pas renier sans perdre notre âme.

J'ai immédiatement cinglé vers mon message initial et j'ai pu constater, à ma grande gêne que ce que je croyais être un dithyrambe était un petit message mesquin qui sentait son snobisme et sa fausse supériorité…. je pense qu'à l'époque où je l'ai écrit, alors presque débutant sur DVD Toile, je n'osais pas encore dire tout le bien que je pouvais penser des chers films du samedi soir et que je déguisais honteusement mes véritables opinions.

Désormais sans vergogne, je proclame Urbi et orbi que vous avez grandement raison, que Noël-Noël est grand (j'ai hautement chanté ses louanges sur Les casse-pieds,La cage aux rossignols ou, mieux, sur l'admirable Père tranquille) et que, battant ma coulpe, je m'engage à revoir quelque jour A pied, à cheval et en voiture pour que nous célébrions le film de l'excellent Maurice Delbez dans un péan commun !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.011 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter