Forum - Les Experts - Critique
Accueil
Forum : Les Experts

Sujet : Critique


De dumbledore
Note du film : 5/6

C.S.I est une série à personnages récurrents dans la plus classique forme qui soit : chaque histoire est bouclée à la fin de chaque épisode. Aucune chronologie n'est nécessaire pour suivre la série. On peut en manquer, les voir dans le désordre, ça ne change pas grand chose. Aucune évolution n'a lieu concernant les personnages au fil des épisodes, rien n'est développé à leur égard et ils sont quasiment les mêmes de la première minute à la dernière.

Rien non plus dans leurs interactions. C'est tellement atypique de nos jours (où les séries sont des séries « feuilletonnantes ») que l'on a l'impression de voir une série des années 80, à l'instar d'un Magnum, d'un Starsky et Hutch ou bien d'un Mission : impossible. A cet égard, cette série est un peu une série qui sent le réchauffé et la « télévision de papa ».

Toutefois le concept de la série est vraiment intéressant et constitue la force de la série. Le monde de la police scientifique permet une approche toute autre du film policier, offrant des enquêtes techniques, sans flingue, ni même (ou presque) interrogatoires. C'est la scène du crime qui parle et qui révélera grâce aux techniques modernes de la police scientifique de dévoiler le ou les coupables. Adn. Spectromètres. Chimie, etc, tout est bon pour faire avancer l'enquête.

La construction est généralement la même. Un teaser sur un lieu du crime sur lequel se rend le chef de la bande Grissom. Le teaser finit par une phrase "à la Grissom" valant de philosophie. Ensuite durant l'épisode se déroule généralement deux histoires parallèles, deux crimes différents doivent être percés à jour. Alternent alors scènes "scientifiques" pour faire parler les indices et valse des suspects possibles, l'action avance vers sa résolution.

L'équipe est constituée de 5 personnages qui n'évoluent donc pas, voir très peu. On apprend de temps en temps, quelques détails sur l'un ou l'autre.

Gil Grissom, joué par un William L. Petersen qui co-produit également la série et qui est la star du show. Acteur sublime qu'on a pu apprécié dans Police fédérale, Los Angeles. Il campe un personnage d'une très belle richesse et d'une complexité tel qu'on aimerait le voir évoluer, le connaître encore mieux. C'est un drogué du travail, un esprit très rapide, très logique, n'aimant pas trop les nouvelles technologies même s'il n'hésite pas à y recourir quand c'est nécessaire. Système D d'abord, système S. ensuite. On ne connaît rien de sa vie privée. Si ce n'est qu'il préfère sans doute – en tant que bon entologiste – les insectes aux humains. Son paradoxe, c'est qu'il est tout de même humaniste. Il n'est pas blasé, ni moralisateur sur la société du crime dans laquelle il évolue.

Catherine Willows (Marg Helgenberger) est la plus proche de Grissom. On ne sent chez elle aucune volonté de promotion ou autre. Elle a trouvé sa place, elle aime son travail, le fait bien, sans état d'âme. De son passé, on sait qu'elle eut une autre vie radicalement opposée. Stripteaseuse, avec seins refaits. Elle connaît ainsi très bien le milieu des casinos et des clubs, ce qui peut toujours servir. C'est bien évidemment Grissom qui réussit à la sortir de ce milieu pour la police scientifique.

Warrick Brown (Gary Dourdan) est le black de service. Très bon techniciens, on le sent préférer le labo à la rue. Son passé est celui d'un pur produit de Vegas. Il y a toujours vécu, a joué beaucoup et non sans avoir eu des problèmes (qui durent notamment sur le début de la saison 1)

Nick Stokes(George Eads) Le bon gosse de service qui fonctionne en opposition avec Warrick. Lui préfère la rue, il est à l'aise. Il représente également la morale un peu rigide, solide et sans compromis. Il est sans doute le personnage qui pourrait être le plus carriériste.

Sara Sidle (Jorja Fox) La jeune femme de la série. Elle est la plus jeune dans sa tête. Elle réagit encore comme vous et moi dans pas mal de situation alors que les autres sont déjà des "machines" de travail. Très brillante, première de classe, c'est le personnage également qui a le plus de dilemme. Vie privée/vie de travail, etc.

Plusieurs personnages secondaires sont également présents  : l'inspecteur Jim Brass très effacé, sans doute trop. Il semble n'être là que pour obéir aux ordres de le police scientifique et non l'inverse. Le personnage est limite crédible. Heureusement que le comédien Paul Guilfoyle est très bien choisi. Il créé avec trois fois rien une vrai caractérisation de son personnage : un peu mou, nonchalant. Sans état d'âme. Un type très calme qu'on aimerait pas voir s'énerver.

Le légiste, Dr Al Robbins (Robert David Hall), personnage totalement réduit à sa fonction. Seul détail particulier, il se déplace avec l'aide de béquilles.

Le jeune scientifique, Greg Sanders (Eric Szmanda), qui est là pour apporter une dose d'humour décalé et de jeunesse.

SAISON I

(Descriptifs et résumés issus de serietheque)

1X01. Equipe de nuit/Pilot (6 oct 2000)

Sc: Anthony E. Zuiker – Re: Danny Cannon – Avec: John Pyper Ferguson, Harrison Young, Allan Rich, Susan Gibney, Chandra West (Holly Gribbs)

Un homme vient de se suicider, laissant un message sur un magnétophone. Mais en analysant le son sur l'appareil, Grissom s'aperçoit qu'il ne s'agit pas de la voix du défunt. Holly est une nouvelle recrue qui rejoint l'équipe de nuit…

1X02. Un milliardaire malchanceux/Cool change (13 oct 2000)

Sc: Anthony E. Zuiker – Re: Michael Watkins – Avec: Timilee Romolini (Jamie Smith), Chandra West (Holly Gribbs)

Ted Sallanger vient de gagner la somme de 40 millions de dollars en jouant à une machine à sous. Peu après, il est découvert mort, tombé du balcon de sa chambre d'hôtel. Toute l'équipe est affectée par la disparition de Holly…

1X03. Au delà des apparences/Crate 'n burial (20 oct 2000)

Sc: Ann Donahue – Re: Danny Cannon – Avec: Jolene Blalock (Laura Garris), John Beasley, Erich Anderson, Hamilton von Watts

Epouse d'un homme aigri, Laura est enlevée et emmenée dans le désert. Son ravisseur réclame la somme de deux millions de dollars en échange de sa libération. Après investigations, l'équipe parvient à retrouver la jeune femme, enterrée vivante, mais reste à coincer son kidnappeur…

1X04. Candidat au suicide Pledging Mr Johnson (27 oct 2000)

Sc: Josh Berman & Anthony Zuiker – Re: RJ Lewis – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders)

Grissom débute une enquête sur un crime passionnel, lorsqu'une jambe remonte à la surface d'un lac. Un adultère serait sans doute le motif du drame. Nick et Sara enquêtent quant à eux sur l'apparent suicide d'un étudiant d'université…

1X05. Amitiés criminelles/Friends & lovers (3 nov 2000)

Sc: Andrew Lipsitz – Re: Lou Antonio – Avec: Amy Carlson (Kate Armstrong), Eric Szmanda (Greg Sanders)

Un jeune homme est retrouvé mort, nu, dans le désert. Par ailleurs, le corps d'une femme enterrée voici une semaine est retrouvé dans un fossé. Dans le même temps, le doyen de l'université est retrouvé mort, et une jeune femme clame la légitime défense…

1X06. Du sang sur le parquet/Who are you ? (10 nov 2000)

Sc: Carol Mendelsohn & Josh Berman – Re: Danny Cannon – Avec: Timothy Carhart (Eddie Willows), Pamela Gidley (Teri Miller), Robert David Hall (David Robbins)

Les enquêteurs s'interrogent sur l'identité d'un squelette, découvert dans les fondations d'une maison. Grissom requiert les services de Teri Miller pour recréer son visage. L'ex mari de Catherine sollicite l'aide de celle-ci, mais on l'a déja placée sur une autre affaire…

1X07. Petits meurtres en famille/Blood drops (17 nov 2000)

Sc: Ann Donahue – Re: Kenneth Fink – Avec: Timothy Carhart (Eddie Willows), Allison Lange (Tina Collins), Robert David Hall (David Robbins)

Quatre membres d'une famille sont retrouvés morts chez eux, pendant leur sommeil, tués à coup de couteaux de cuisnie. Seuls deux filles ont réchappées au carnage, mais elles sont trop en état de choc pour pouvoir parler…

1X08. Mort programmée/Anonymous (24 nov 2000)

Sc: Eli Talbert & Anthony E. Zuiker – Re: Danny Cannon – Avec: Matt O'Toole (Paul Milander), Eric Szmanda (Greg Sanders), Robert David Hall (David Robbins)

Un homme est retrouvé mort dans sa baignoire. Il a enregistré ses adieux sur cassette et le suicide semble évident. Mais pour Grissom, chargé de l'enquête, l'affaire présente des similitudes, avec une autre, jamais élucidée…

1X09. Panique en plein ciel/Unfriendly skies (8 dec 2000)

Sc: Andrew Lipsitz & Carol Medelsohn – Re: Michael Shapiro – Avec: Christine Tucci (Kira Burrey), James Avery (Preston Cash)

Un avion atterrit à Las Vegas, avec à son bord un passager mort. Les dix voyageurs affirment que la victime a eu une crise de démence avant de mourir. Mais Grissom et son équipe n'en sont pas convaincus…

1X10. Quand les insectes parlent/Sex, lies & larvae (22 dec 2000)

Sc: Josh Berman & Ann Donahue – Re: Thomas J. Wright – Avec: Robert David Hall (David Robbins)

Le corps d'une femme est découvert dans les bois, enveloppé dans une couverture. L'autopsie confirme qu'elle a été battue. Le mari de la victime, devient le suspect numéro un…

1X11. Circuit mortel I-15 murders (12 jan 2001)

Sc: Carol Mendelsohn – Re: Oz Scott – Avec: Travis Fine (Kenny Berlin)n Krista Allen (Kristi Hopkins), Eric Szmanda (Greg Sanders), Judith Scott (Jenna Williams)

Grissom enquête sur la disparition de Margaret Shore, dans les toilettes d'un supermarché. La police découvre pour incide un message laissé par le kidnappeur "J'ai déjà tué 5 femmes". Grissom découvre bientôt que l'auteur de ces mots est une femme…

1X12. Tout feu, tout flamme Fahrenheit 932 (1er fev 2001)

Sc: Jacqueline Zambrano – Re: Danny Cannon – Avec: Sterling Macer Jr, Jarrad Paul, Fred Koehler, Tamara Clatterbuck

Un homme, accusé d'avoir tué sa femme et son enfant, demande l'aide des enquêteurs, afin de l'innocenter…

1X13. Bombes à retardement/Boom (8 fev 2001)

Sc: Josh Berman, Ann Donahue & Carol Medelsohn – Re: Kenneth Fink – Avec: Steven Lee (Dominic Kretzker), Krista Allen (Kristi Hopkins)

Une bombe explose dans le hall d'un immeuble de Las Vegas. Bientôt, un garde de la sécurité est suspecté par Grissom. Nick est soupçonné lorsque l'on retrouve le cadavre d'une prostituée avec qui il venait de passer la nuit…

1X14. Morceaux choisis/To have & to hold (15 fev 2001)

Sc: Andrew Lipsitz & Ann Donahue – Re: Lou Antonio – Avec: Pamela Gidley (Teri Miller), Robert David Hall (David Robbins)

Des ossements humains sont découverts dans le désert. Ils permettent de reconstituer le squelette d'un homme agé. Il s'agirait de celui de Mel Bennett, qui aurait été découpé en morceaux par sa femme. Catherine et Grissom sont sur l'affaire…

1X15. Faux et usage de faux Table stakes (22 fev 2001)

Sc: Anthony E. Zuiker & Carol Medelsohn – Re: Danny Cannon – Avec: Elizabeth Lackey (Amanda Haynes), Eric Szmanda (Greg Sanders), Glenn Morshower (Brian Mobley)

Les enquêteurs cherchent à savoir qui a bien pû assassiner la femme dont le corps vient d'être retrouvé dans une piscine…

1X16. Trop longue à mourir/Too tough to die (1er mars 2001)

Sc: Elizabeth Devine – Re: Richard Lewis – Avec: Timothy Carhart (Eddie Willows), Robert David Hall (David Robbins)

Une jeune femme a été enlevée. Après l'avoir frappée, son ravisseur l'a laissée pour morte. Elle est conduite à l'hôpital, entre la vie et la mort. Nick et Grissom se lancent à la recherche de son agresseur…

1X17. Face à face/Face lift (8 mars 2001)

Sc: Josh Berman – Re: Lou Antonio – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders), Reginald VelJohnson (Phillip Keene)

Une tentative de hold-up aboutit à la mort du voleur. Mais sur les lieux, Grissom et Catherine découvrent les empreintes d'une ancienne victime d'enlèvement, présumée morte. Sara et Warrick cherchent à savoir si le corps d'une femme est le résultat d'une auto-combustion…

1X18. Un poignard et tout s'effondre/$35K O.B.O. (29 mars 2001)

Sc: Eli Talbert – Re: Roy Wagner – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders), Robert David Hall (David Robbins)

Un batîment s'écoule, provoquant la mort de 3 femmes. L'ingénieur du quartier nie toute responsabilité dans ce drame. L'équipe cherche à éclaircir ce mystère, malgré la pluie, qui innonde le lieu du drame…

1X19. Une famille au microscope/Gentle, gentle (12 avr 2001)

Sc: Ann Donahue – Re: Danny Cannon – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders), Reginald VelJohnson (Phillip Keene)

Une famille aisée vient déclarer l'enlèvement de son bébé. Mais bientôt, des doutes planent, laissant à penser qu'il s'agirait peut-être d'une mise en scène. La famille serait peut-être de mêche avec les ravisseurs pour une tentative d'escroquerie…

1X20. Meurtre en silence/Sounds of silence (19 avr 2001)

Sc: Josh Berman & Andrew Lipsitz – Re: Peter Markle – Avec: Eric Szmanda (Greg Saunders), Robert David Hall (David Robbins), Elaine Kagan (Mme Clemonds), Greg Anderson (Brian)

On retrouve le corps de Brian Clemonds, un jeune homme agé de 22 ans. Tout laisse à penser qu'il a été victime d'un accident de voiture. Les inspecteurs apprennent qu'il était sourd. Sara et Warrick se rendent dans une école pour les malentendants…

1X21. Que justice soit faite Justice is served (26 avr 2001)

Sc: Jerry Stahl – Re: Thomas J. Wright – Avec: Alicia Copola (Susan Hillridge), Eric Szmanda (Greg Sanders)

Tandis que Catherine enquête sur la mort d'une fillette de 6 ans dans un parc d'attractions, un homme est trouvé mort, apparemment agressé par un animal. Or, plusieurs de ses organes ont été prélevés au scalpel…

1X22. Coup de tête Evaluation day (10 mai 2001)

Sc: Anthony E. Zuiker – Re: Kenneth Fink – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders), Robert David Hall (David Robbins), Pamela Gidley

A l'issue d'une course poursuite, la police découvre une tête coupé dans une voiture. Un cadavre sans tête est bientôt découvert sans tête dans le désert. Warrick tente d'aider un jeune résident, accusé à tort du meurtre d'un membre de gang…

1X23. L'étrangleur de Las Vegas/Strip strangler (17 mai 2001)

Sc: Ann Donahue – Re: Danny Cannon – Avec: Eric Szmanda (Greg Sanders), Robert David Hall (David Robbins)

Un sérial killer étrangle ses victimes féminine, les déshabille puis nettoie ensuite les lieux du drame. Grissom est bientôt tenu à l'écart de l'enquête par le shérif, et découvre que le FBI aimerait utiliser Sarah comme appât pour coincer ce maniaque…

SAISON II

2X01 : Une mort étouffée (Burked )

réalisation : Danny Cannon – scénario : Carol Mendelsohn et Anthony Zuiker.

Le fils d'un des grands propriétaire de casino de Las Vegas est retrouvé mort au milieu de son salon. Apparemment il s'agit d'une overdose, mais la scène de crime est trop propre, trop évidente. L'équipe de la police scientifique révèle qu'il s'agit d'un meurtre. Commence alors une valse des suspects.

Tout l'intérêt de cet épisode réside dans cette valse des suspects qui ont lieu durant les 52 minutes, chacun possède un solide mobile, mais les preuves scientifiques ne collent pas complètement. Sur ton métier, cent fois tu remettras ton ouvrage ! Episode très solide.

2X02 : Victime sans coupable (Chaos theory )

réalisation : Ken Frick – scénario : Eli Talbert et Josh Berman.

Une jeune femme a disparu alors qu'elle s'apprêtait à quitter définitivement le campus. Les enquêteurs vont d'une impasse à une autre, trouvant finalement le corps, mais pas le coupable. Le recours à la théorie du chaos permet de révéler que sa mort est une succession de hasards.

La théorie du chaos est comme souvent dans les fictions américaines réduite à une vulgaire phrase certes vendeuse mais bien réductrice : un papillon qui vole au milieu de la forêt amazonienne passe à droite et non à gauche d'un arbre, peut déclencher une série d'événements qui vont créer un séisme au Japon. Le fameux effet papillon qui permet souvent les scénaristes de se dédouaner de l'autrement fameux deus ex machina cher à Aristote : dans un récit rien ne doit relever du hasard.
Quoi qu'il en soit, l'épisode tient tout de même très bien la route, avec une résolution rappelant assez le principe de Destination Finale. L'idée forte est justement de passer d'un "dead end", d'une impasse à une autre.

2X03 : Régression mortelle (Overload)

réalisation : Ken Frick – scénario : Josh Berman.

Double histoire. D'un côté Grisson s'intéresse à la mort d'un ouvrier qui a fait une chute d'un chantier. Il est convaincu malgré le désaccord du légiste à un assassinat par électrocution. De l'autre côté, Catherine et Nick enquêtent sur la mort d'un jeune homme névrosé retrouvé chez sa psy tard le soir.

Autant l'histoire concernant Grisson est passionnante, autant la seconde est un peu trop banale (même si sa résolution est particulièrement horrible). Grisson se montre dans cet épisode encore plus génial que d'habitude et bien isolé pour prouver sa théorie. On regrettera que la tension ne soit pas aussi forte qu'elle aurait pu et mérité d'être. Plusieurs éléments sont en effet annoncé mais pas intégrer à l'action : comme le fait que le principal suspect est un ami du maire, ou bien encore qu'il a arrêté – pour son enquête – un chantier et que des pressions s'exercent sur lui.

2X04 : Un tyran dans les rangs (Bully for you )

réalisation : Thomas J. Wright – scénario : Ann Donahue

Double histoire. Grissom, Warwick et Catherine travaillent sur la mort par balle d'un lycéen, terreur dans le bahut. Sara et Nick ont la responsabilité d'identifier les restes en décomposition d'un homme trouvé dans un sac qui est resté deux mois sous le soleil du désert. Bonjour l'odeur.

Il y a du Bowling for Columbine du Elephant dans cette histoire de petite frappe qui se fait tuer. Le thème de la violence à l'école est ainsi traité de front avec une très belle morale dite avec le détachement habituel de Grissom. C'est également l'occasion pour chacun des personnages d'expliquer ce qu'ils étaient à l'école et de permettre de voir leur cheminement… et par la même occasion d'étayer la morale de Grissom : "Le lycée a une fin". Les personnages sont généralement peu développer dans leurs aspects personnels, que ça fait grand plaisir de les voir prendre le temps de parler d'autre chose que de boulot.
L'épisode secondaire est particulièrement gratiné avec cette idée de l'odeur de la mort, si difficile à faire partir, si insoutenable que personne ne peut approcher Sara.

2X05 : Permis de démolir (Scuba Doobie-Doo )

réalisation : Jefrey Levy – scénario : Andrew Lipsitz et Elizabeth Devine.

Double histoire. Grissom et son équipe est convoqué suite à la découverte d'un appartement recouvert de sang. La fiancé du locataire ayant disparu, celui est soupçonné de meurtre. Catherine et Warrick doivent quant à eux enquêter sur la découverte du cadavre d'un homme grenouille en plein milieu d'un feu de forêt.

Le ton est résolution à la parodie. Le principe de la seconde histoire l'est ouvertement avec la tentation de prouver ce mythe urbain d'un d'un avion canadair qui prendrait par mégarde un plongeur et qui le jetterait sur un feu. La parodie l'est également dans la très belle scène de confrontation de Grissom avec un locataire mécontent, atteint d'un problème de coagulation et qui a repeint les murs de son appartement de sang pour emmerder le propriétaire.

2X06 : Faux coupable (Alter boys)

réalisation : Danny Cannon – scénario : Ann Donahue

Double histoire. Un policier arrête un type en train d'en enterrer un autre. Grissom se rend sur le lieu du crime et pressent l'innocence du suspect, pensant que celui-ci agit pour son frère. Seulement, il n'a aucune preuve pour étayer son intuition. La seconde histoire met en scène la mort d'une jeune touriste dans un hôtel chic de Vegas. Elle serait morte dans un sauna par un coup de chaleur.

La seconde histoire n'a pas vraiment d'intérêt et n'est nullement mémorable. Il faut dire que l'histoire principale est tellement forte qu'elle l'eclipse totalement. Pour une fois, Grissom n'arrive pas à faire triompher la justice et subit un échec. Très belle scène dans l'église dans laquelle Grissom confronte son esprit scientifique et sa logique à la religion.

2X07 : A livre ouvert (Caged)

réalisation : Richard Lewis – scénario : Elizabeth Devine et Carol Mendelsohn

Double histoire. Une restauratrice de livres anciens est retrouvé morte. Un autiste bibliothécaire a été témoin du meurtre. Catherine et Sara enquêtent sur un accident de la route : une jeep a tenté de traversé une voie et s'est faite percuter par un train.

Grissom trouve son double dans cette histoire compliquée et un peu trop tordue. Le double est évidemment l'autiste qui possède le même sens de l'ordre, la même logique que Grissom. Inutile de dire que quand les soupçons se posent sur l'autiste, Grissom se démène. Malheureusement, le cas fait trop penser à la résolution de Le Nom de la rose, si bien qu'on a une sacré avance sur l'histoire.
Prévisible aussi est la seconde histoire. On devine dès le départ de quoi il s'agit et les deux jeunes femmes paraissent bien lentes à la détente.

2X08 : Le charme discret du fétichisme (Slaves of Las Vegas)

réalisation : Peter Markle – scénario : Jerry Stahl

Double histoire. Une jeune femme travaillant dans une sorte de château digne du Marquis de Sade est retrouvée morte dans un terrain de jeu pour enfants. Il semblerait qu'une pratique sado-maso ait mal tournée. Warrick et Sarah enquêtent sur la mort d'un agent de change abattu alors qu'il transférait la recette de la journée.

Bavard, bavard, bavard. L'épisode ne possède qu'un intérêt : une analyse un peu sauvage mais pertinente du personnage de Grissom et de sa pire angoisse : être percé à jour. Le reste n'est que bavardage insupportablement longs sur des clichés de la sexualité. L'histoire de ce meurtre d'une spécialiste SM vire à la caricature dans la présentation du meurtrier et de son couple. Dommage.
La seconde histoire est sans grand intérêt non plus, montrant également un autre fonctionnement de couple.

2X09 : Drôles de braqueuses (And then there were none)

réalisation : John Patterson – Scénario : Eli Talbert et Carol Mendelsohn

Fausse double histoire. Des hommes déguisés en femmes débarquent dans un casino, tirent, tuent et volent la recette. Grissom est convoqué pour faire parler les preuves. Il se lance dans une chasse au suspect, seulement l'un après l'autre, ceux-ci décèdent. Pendant ce temps, Catherine et Sara enquêtent sur un braquage dans une petite boutique. Elles découvrent que l'arme qui a servi au braquage a servi au hold-up.

Le principe de l'épisode est assez ludique puisque les uns après les autres, les responsables du hold up se font tuer… Même le dernier (apparemment) membre du gang. Si bien qu'à peine ont-ils identifié un suspect que, celui-ci décédant, ils se retrouvent à la case départ. Le croisement entre les deux histoires parallèles fonctionne très bien, relançant même une ancienne histoire de la saison 1.

2X10 : Faux semblants (Ellie)

Réalisation : Charlie Correll – Scénario : Anthony E. Zuiker

Grissom est parti pour la soirée à un congrés d'entomologiste. Catherine est à une ouverture de casino et c'est donc à Warrick de tenir la boutique. Suscitant la jalousie de ses deux collègues. Ils doivent enquêter sur la mort d'un passeur de drogue.

Superbe épisode. Un des meilleurs de la saison. En mettant les deux leaders du groupe de côté, cela permet de montrer la difficulté du métier qui réside surtout dans la gestion des hommes que de la recherches des pistes. L'histoire est de plus particulièrement bien écrite, avec de nombreux retournement de situation et également une mise en avant de rapports persos des personnages : entre Warrick et ses deux collègues, mais aussi concernant le Capitaine Brass. A ne pas manquer.

2X11 : C'est pas moi, c'est elle (Organ grinder)

Réalisation : Allison Liddi – Scénario : Ann Donahue et Elizabeth Devine

Un homme d'affaire est retrouvé mort dans une cage d'escalier d'un hôtel. Deux suspectes sont sous le regard de la police scientifique : la femme et la secrétaire.

L'épisode repose sur un paradoxe classique de la justice américaine : on ne peut condamner un suspect si on un grand doute sur sa culpabilité. La figure la plus scénarisée est celle d'un accord entre une maîtresse et une femme pour tuer le mari. Alliées, une seule toutefois a commis le crime mais toutes deux se couvrent S'il est impossible de déterminer laquelle des deux, la justice doit libérer toutes les deux. L'épisode le traite avec efficacité, même s'il manque un peu d'originalité.

2X12 : Des fleurs mortes (You've got male)

Réalisation : Charlie Correll – Scénario : Marc Dube et Corey Miller

Double histoire. Deux jeunes femmes sont retrouvées mortes sur un chantier d'autoroute. Deux femmes que tout opposent. L'une est voyante, sexy et tuée d'un seul coup. L'autre est discrète, pas maquillée, quelconque et souffre de multiples contusions. Pendant ce temps, Catherine et Nick enquête sur la mort étrange d'un chasseur. Accident de chasse? Seulement aucune trace de la balle.

De nouveau un bon épisode avec une évolution solide de l'histoire. Presque un épisode classique de cette série.

2X13 : Le juge était presque parfait (Identity crisis)

Réalisation : Ken Fink  – Scénario : Anthony Zuiker et Ann Donahue.

Gil Grissom et son équipe voient réapparaître le spectre d'un tueur qu'ils pourchassent depuis la saison précédente : Paul Millander. Grissom risque d'être sa future victime et l'enquête pointe du doigt un suspect étonnant : un juge…

Pour cet épisode de demi-saison, on a droit à une parfaite réussite. Le rythme est effréné, les personnages particulièrement concernés dans le crime à élucider (Gil Grissom risque d'être une future victime) et le personnage de l'opposant a en lui tout le calme et la noirceur qu'il faut pour le rendre particulièrement terrible. Un régal de personnage. Voilà sans doute un des meilleurs épisodes de la saison.

2X14 : Un doigt… de vérité (The finger)

Réalisation : Richard Lewis – Scénario : Danny Cannon et Carol Mendelsohn''

Un riche homme d'affaire retire un million de dollars de sa banque, part rapidement, fuit la police et se fait arrêter. Grissom et Catherine font un prélèvement de sang sur ses mains. Alors qu'elle lui rapporte ses lunettes oubliées, l'homme lui passe son téléphone. A l'autre bout du fil, un kidnappeur lui demande de monter dans la voiture sinon il assassinera la maîtresse de l'homme d'affaire.

L'épisode casse le rituel de la série. Nous ne commençons pas sur un crime qui est élucidé durant l'épisode, mais sur une course contre la montre dans une affaire de kidnapping. Il faudra attendre la moitié de l'épisode pour que l'enquête scientifique commence réellement et nous offre rebondissements sur rebondissements. Encore un épisode très solide, très rapide et passionnant.

2X15 : Ecran de fumée (Burden of proof)

Réalisation : Kenneth Fink  – Scénario : Ann Donahue

La "body farm" est un centre d'expérimentation sur la décomposition des cadavres. Seulement voilà qu'on y trouve un cadavre qui ne fait pas partie du projet. Autre surprise : il est apparemment mort par balles mais on ne retrouve rien (ou presque) dans son corps. Rien ne peut plus passionner Grissom…

Quiconque connaît bien Les 3 jours du Condor trouvera une des clés de l'épisode. Bien ficelé et tordu à souhait, cet épisode patine toutefois un peu et manque finalement de puissance. Seul intérêt : un petit affrontement entre Grissom et Sara…

2X16 : Du sang sur la glace (Primum Non Nocere)

Réalisation : Danny Cannon – Scénario : Andrew Lipsitz

Double histoire. Pris dans une mêlée plutôt violente, un joueur de hockey sur glace est retrouvé mort. Grissom est chargé d'établir les causes de la mort. Nick et Warrick se rendent dans un club de Jazz pour élucider la mort d'un saxophoniste.

Il s'agit d'une double histoire et, comme souvent, c'est généralement signe d'un épisode d'une force moindre. C'est le cas ici avec une histoire secondaire sans intérêt. Sans intérêt également l'amorce d'histoire d'amour entre Warrick et la chanteuse. L'histoire principale – celle de Grissom bien sûr – est un peu confuse, enchaînant rebondissements sur rebondissements. Un peu trop pour ne pas perdre de sa crédibilité.

2X17 : Le troisième oeil (Felonius monk)

Réalisation : Kenneth Fink – Scénario : Jerry Stahl

Double histoire. Quatre moines sont retrouvés morts, assassinés d'une balle dans la tête. De son côté, Catherine ressort une affaire mal résolue d'il y a 15 ans : la mort de sa meilleure amie à l'époque où elle dansait dans les clubs de strip-tease.

Très bon épisode qui permet de fouiller un peu plus les personnages. Catherine en l'occurrence qui tient à elle seule tout l'intérêt de l'épisode.
L'histoire des moines offre une résolution assez triste (comme souvent dans les meilleurs épisodes de la série), mais pour y arriver, il faudra tenir le long d'une réflexion un peu clichée sur le boudhisme.

2X18 : La roue du destin (Chasing the bus)

Réalisation : Richard Lewis – Scénario : Eli Talbert''

Un conducteur perd le contrôle de son véhicule. Le bus fait un accident et plusieurs morts sont à déplorer. Le CSI doit déterminer ce qui s'est réellement passé.

Episode moyen, avec de nouveau une successions de retournements de situations qui a un peu pour effet de faire perdre de la crédibilité à l'histoire. Seule l'enquête sur le lieu du drame permet quelques belles scènes, notamment avec des effets spéciaux de surimpression (le camion par exemple).

2X19 : Service à domicile (Stalker)

Réalisation : Peter Markle – Scénario : Anthony Zuiker et Danny Cannon

Une jeune femme assaillie par des coups de téléphone se fait assassiner. Seulement, aucune trace d'entrée ni de sortie de l'assassin n'est retrouvé sur les lieux.

Voilà un épisode bien solide, comme on les aime. L'opposant est réussi et on a même droit à une menace sur un des membres de l'équipe (Nick en l'occurrence). La toute fin est peut-être un peu trop poussive.

2X20 : De si jolis chatons (Cats in the cradle)

Réalisation : Richard Lewis – Scénario : Kris Dobkin

Double histoire. Une femme âgée est retrouvée morte au milieu de ses chats. L'enquête doit déterminer qui est responsable de cet assassinat. Parallèlement, une jeune femme échappe de justesse à l'explosion de sa voiture piégée. Les premiers indices pointent vers le mari.

De nouveau, la seconde histoire n'est pas passionnante, bien en deça de la première qui traite ici des enfants criminels. Leur portrait est particulièrement réussi, aussi bien dans leur psychologie que dans leur "action". A cet égard, l'épisode est particulièrement terrible. Utile à voir pour mettre un peu le hola sur les fameux "enfants-rois" que prônent la nouvelle éducation…

2X21 : La place du mort (Anatomy of a lye)

Réalisation : Kenneth Fink – Scénario : Josh Berman et Andrew Lipsitz

Double histoire. Grissom enquête sur un cadavre retrouvé vidé de son sang dans un parc public. L'homme semblerait être victime d'un accident de voiture ! Nick, lui, habitué à des cas étranges, enquête sur une femme retrouvée noyée en plein désert.

Voilà un bon épisode comme on les aime, mêlant à la voix humour noir (la noyée dans le désert) et crime révélant moins la méchanceté des criminels que leur abjection humaine. D'un côté, un avocat qui, suite à un accident de la route, fait "tout ce qu'il ne faut pas faire" et de l'autre un mari qui se retrouvera responsable involontaire de la mort de sa femme. Eh, oui, chez CSI, si la vérité et l'honnêteté payent toujours, l'inverse est également vrai (le mensonge coûte cher)…

2X22 : La mort dans tous ses états (Cross-jurisdictions)

Réalisation : Danny Cannon – Scénario : Anthony Zuiker, Ann Donahue et Carol mendelsohn.

L'ancien chef de la police est retrouvé chez lui assassiné. Sa femme et sa fille ont disparu. Les premiers indices tentent à penser que le kidnappeur les a emmené à Miami. L'enquête se divise entre Las Vegas et Miami.

Les CSI voyagent ! La série ayant connue une sorte de spin-of avec Les Experts : Miami, voici l'épisode de présentation de la seconde série. L'histoire est un peu entendue, pas très originale. On sent que l'intérêt est évidemment ailleurs : dans la transition et donc dans la présentation des nouveaux personnages. Vu de cet épisode, ils semblent bien pâlichons comparés à l'équipe de Grissom, avec des méthodes beaucoup plus affectives… et de fait peut-être moins intéressantes.

2X23 : Soeurs ennemies (The hunger artist)

Réalisation : Richard Lewis – Scénario : Jerry Stahl

Une SDF est retrouvée morte dans son caddy. L'enquête révèle qu'il s'agit d'une top modèle. Sa soeur, SDF, semble être la meurtrière… mais attentions aux apparences, elles peuvent tromper.

Le monde du mannequinat est passé au crible par cet épisode, dans une dénonciation relativement entendue. La saison se termine donc sur un épisode moyen. Comme il convient toutefois la saison finit également sur un cliffhanger censé être si insupportable qu'on attend avec impatience la seconde saison. La série n'étant pas feuilletonnante, ce cliffhanger est un peu artificiel : une maladie qui toucherait Grissom. Un peu artificiel.


Répondre

De elo, le 7 juin 2003 à 23:53

Oh non, je suis dégoutée, la série a été changée en Les Experts à Miami (série TV).

Les acteurs ont changé, les lieux, les personnages sexy et attachants…

Je suis dégoutée.

Si vous savez pourquoi vous pouvez m'écrire sur eidole99@freesurf.fr

Merci, ciao !


Répondre

De morti, le 8 juin 2003 à 15:41

Ouais, c'est clair, en général TF1 aime bien changer les séries du jour au lendemain. J'ai regardé hier soir Les Experts : Miami, j'ai regardé le premier épisode qui n'était pas terrible : dès le debut on savait qui avait tuer la fille ! Et j'ai regardé 10 minures du deuxième épisode qui d'ailleurs était le 7ème si je ne me trompe pas ! Les personnages ne sont pas attachants, il n'y a même pas de beaux mecs, et les affaires sont nulles. Il faut vraiment que TF1 se réveille et qu'ils nous remettent Les Experts (série TV) !


Répondre

De Ninise, le 11 juin 2003 à 16:44

Moi aussi, c'est trop de la boulette ! On ne s'ennuie jamais, c'est pas comme la nouvelle série ou je n'arrive pas à suivre, tellement c'est nase, mais bon…

Il faut patienter, c'est tout !


Répondre

De Ninise, le 11 juin 2003 à 17:00

Ne vous inquiétez pas les supers fans ! Les Experts (série TV) qu'on adore vont arriver puisqu'ils tournent la 3° saison. Les Experts : Miami (série TV) à la con, c'est juste histoire de nous faire patienter, c'est tout !


Répondre

De bobl, le 6 mars 2004 à 22:54

non ! cette série n'est pas cool, petit …


Répondre

De STEPH', le 5 mai 2005 à 16:54

SALUT!

C'était juste pour dire que cette série,je la KIFFE à MORT!

Elle déchire.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter