Forum - Amazone - La recette De Broca-Bébel ne marche plus...
Accueil
Forum : Amazone

Sujet : La recette De Broca-Bébel ne marche plus...


De David-H, le 22 juillet 2005 à 12:24
Note du film : 1/6

Après l'échec cuisant de « Peut-être » l'année précédente, Jean-Paul Belmondo se perdit à nouveau dans cet OFNI (…Objet Filmant Non-Identifié !) dont une part de son idiotie est heureusement dissimulée par …de splendides décors tropicaux. L'accompagna dans cette galère extraterrestre, la sulfureuse Arielle Dombasle, coutumière de ce genre. Bien que rappelé par Philippe de Broca, celui qui fut autrefois son réalisateur à gros succès (L'homme de Rio, Le magnifique…), Bébel ne nous prouve ici rien de plus, dans une fin de carrière décidément bien triste, en témoigneront par la suite d'autres insuccès tels « Les acteurs » ou le remake des « Ferchaux ». Ce n'est certainement pas qu'il dérange, loin de là, mais ces dernières années, l'un des monstres sacrés du cinéma a dû laisser une bien pâle impression à la jeune génération, s'identifiant naturellement aux fictions de cette période. Son absence actuelle des écrans depuis près de 5 ans en demeure donc justifiée mais l'on espère, malgré ses 72 ans, qu'il tirera sa révérence par la grande porte, cette fois…


Répondre

De Pierrot_le_fou39, le 19 août 2005 à 23:41

N'oublions pas que si Monsieur Jean Paul Belmondo n'est plus a l'affiche depuis quelques années ce n'est pas parce qu'il n'a plus de proposition mais à cause de raison de santé : en effet depuis son attaque cérébrale, il est paralysé du coté droit (il marche avec une canne). L'un des créateurs de série policière pour TF1, Tito Topin (créateur de Navarro) lui a créé un personnage de fiction pour TF1 mais vu son état de santé aucun assureur ne veut prendre le risque de l'assurer… C'est bien triste pour un acteur qui nous fait réver et nous fera encore réver je l'espère


Répondre

De David-H, le 19 août 2005 à 23:55
Note du film : 1/6

…Il est bon de le rappeler en effet.

Triste destin pour Bébel, qui mon acteur numéro 3, mais cet état de santé n'était-il pas un peu attendu compte tenu de toutes ses cabrioles effectuées pour le cinéma?

Mais soit, à l'instar de Delon en Fabion Montale, aurait-il gagné quelque chose dans nos cœurs en apparaissant tous les jeudis à 20h50 sur Tf1? On se le demande…

Prompt rétablissement à lui, si par bonheur il nous lisait…


Répondre

De verdun, le 22 octobre 2012 à 21:51
Note du film : 0/6

Ce film, qui louche désespérément du côté de Un indien dans la ville et du sauvage, est à Belmondo ce que Le jour et la nuit est à Delon: une catastrophe complète.

Sauf qu'ici on a d'une part affaire à un vrai cinéaste, De Broca même s'il est en fin de course, et d'autre part on n'a guère envie de rire.


Répondre

De Tamatoa, le 29 novembre 2012 à 02:24
Note du film : 1/6

En ballade sur le site, au hasard des pages tournées, je tombe sur ce film et cette réflexion de David-H :

Triste destin pour Bébel, qui mon acteur numéro 3, mais cet état de santé n'était-il pas un peu attendu compte tenu de toutes ses cabrioles effectuées pour le cinéma ?

La réponse est catégoriquement : Non ! Les cascades de notre Belmondo national ne sont en rien la cause de son Accident Vasculaire Cérébral  ! Les AVC touchent, hélas, autant les paisibles fonctionnaires que les acrobates les plus fous, les ouvriers maniant le marteau-piqueur autant que les intellectuels le stylo, et les hommes autant que les femmes. Le cas de Belmondo a d'ailleurs réveillé l'opinion publique sur ce danger que nous courons tous, stars reconnues ou anonymes.. Si les AVC ne se produisaient que lorsque l'idée de nous suspendre sous un hélicoptère nous prenait, il y en aurait beaucoup moins.. Hélas, même pendant la sieste…


Répondre

De Tamatoa, le 30 septembre 2013 à 16:45
Note du film : 1/6

Recette de la Daube Amazonienne

Vous prenez un Belmondo vieillissant, qui n'en veut plus, qui en a marre. Vous lui octroyez comme partenaire la femme (fort belle) de Monsieur de quoi j'me mêle ?. Vous demandez au réalisateur de L'homme de Rio, des Tribulations d'un chinois en chine, de L'Incorrigible, du Magnifique qui en a marre aussi et qui fume trop, de les faire bouger un peu. Faites les mijoter dans les splendides décors de la forêt cubaine (et non pas amazonienne comme on pourrait le croire) pendant quatre vingt dix minutes. Vous prétextez une histoire d'extra-terrestres à dormir debout et chiante au possible. Vous saupoudrez de quelques gags ringards, ressassés, accablants. Vous n'oubliez pas de bien touiller vos larmes de dépit devant cette bouillie navrante. Et quand c'est prêt…

Vous éteignez votre poste.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0080 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter