Forum - Je suis un aventurier - Avis
Accueil
Forum : Je suis un aventurier

Sujet : Avis


De Moonfleet, le 13 mai 2003 à 16:19

…Ce chef d'oeuvre du western qui vient de sortir en zone 1. Le sommet de l'association miraculeuse Anthony Mann/James Stewart


Répondre

De iwanbm, le 26 juillet 2003 à 16:32
Note du film : 4/6

Nous souhaitons l'édition de ce film en DVD zone 2.


Répondre

De apache08, le 29 juillet 2004 à 22:04

Le Zone 2 était prévu pour juillet mais visiblement en retard et pas de nouvelle depuis ???

Quelqu'un sait-il quelque chose ??


Répondre

De spontex, le 29 juillet 2004 à 22:20

Gloups ! Je viens de lire qu'il a finalement été reporté sans date précise :-(


Répondre

De tsubasa, le 7 octobre 2004 à 20:41

moia aussi je le cherche pour faire un cadeau a mon pere il adore ce film et le cherche depuis quelques mois mais jai aprrit qu'il a ette retirer de la circulation alors si vous connaisez un site ou je pe lacheter en zone 2 merci davance….

tsubasa.403@neuf.fr


Répondre

De captain brittles, le 13 mai 2005 à 17:44

Notre patience a des limites. Nous souhaitons l'édition d'un zone 2 pour ce film.


Répondre

De robby le robot, le 14 mai 2005 à 12:11

Il existe une édition zone2 dispo en belgique depuis un certain temps.


Répondre

De captain brittles, le 16 mai 2005 à 09:36

Non, je crois qu'il n'est plus disponible. De plus le transfert avait été réalisé en 16/9 alors que

le format original du film serait le 4/3. J'attends donc une version digne de ce nom.


Répondre

De robbot le robot, le 16 mai 2005 à 11:05

Il est toujours dispo, notamment sur le site cinestore.Moi aussi j'aimerais une édition digne de ce nom, mais celle-ci est, pour le moment, la seule qui existe en zone2.


Répondre

De captain brittles, le 16 mai 2005 à 16:11

ah très bien, je ne savais pas, merci pour le tuyau.


Répondre

De sophie75, le 3 mai 2009 à 18:50
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Anthony Mann est l'un des maîtres incontesté du western avec John Ford, Delmer Daves ou Howard Hawks grâce à des classiques comme Winchester '73, Les affameurs, L'appât, L'homme de la plaine et L'homme de l'ouest.

Je suis un Aventurier marque aussi l'apogée de la collaboration du trio Anthony Mann, James Stewart et Borden Chase.

Je suis un aventurier fait partie des plus beaux westerns du cinéma américain grâce notamment à une interprétation fabuleuse de James Stewart en proie à la violence et au doute et d'un habitué des seconds rôles, l'émouvant Walter Brennan accompagné tout au long de du film par une clochette accrochée à sa selle qui se révélera sonner le glas d'une magnifique histoire d'amitié et de solidarité. L'épure de la mise en scène et du scénario participe à la majesté de l'œuvre. Sans oublier aussi les magnifiques passes enneigées et les paysages austères du Klondike.

Anthony Mann cisèle un film traitant de l'impuissance des personnages face à une déferlement de violence et de traîtrise. Mais, face aux épreuve, le héros mannien s'adapte pour sortir des griffes du destin. L'humanisme dépasse l'individualisme du héros torturé en lui faisant prendre conscience que la solidarité reste le fondement des sociétés humaines. Il n'y a pas de vérités sans la réussite de la communauté. Mais ici, si le doute existe, si la violence est dépeinte sans nuances, si tout manichéisme est proscrit, si une élégie lyrique transpire par tous les pores de la pellicule, il n'en reste pas moins que ces westerns manniens sont aux antipodes des films de qualité française loués par notre ami impétueux qui m'ennuient par leur pessimisme, la noire et brute réalité et un rythme souvent poussif.
Alors gloire à Anthony Mann que je ne saurais que trop recommander aux rétifs des westerns US.


Répondre

De sophie75, le 3 mai 2009 à 19:38
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Bon messieurs de la rédaction si vous croyez qu'un tel état de fait oscillant entre l'hystérie d'eunuques stupides et l'usurpation d'identité est du domaine de la normailté, alors je m'incline devant votre inefficacité.

Sophie.


Répondre

De Impétueux, le 3 mai 2009 à 19:58

Depuis l'accident de santé de Droudrou, je suis le seul modérateur valide ; je viens de m'absenter une heure ; désormais tout est effacé ; mais soyez un peu plus indulgente !


Répondre

De sophie75, le 3 mai 2009 à 20:45
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Je m'adressais à la rédaction et non à la modération, ami impétueux.
Que fait-on pour mon message sur Je suis un aventurier qui a été détourné par Megan76 ?


Répondre

De laurent d., le 3 mai 2009 à 20:50

Je suis nouveau sur le forum, Sophie75, et je peux vous dire que j'ai connu tantôt le même problème que vous .Avez-vous pris soin de vous enregistrer, ce qui évite bien des déboires ?


Répondre

De spontex, le 3 mai 2009 à 21:11

Bonsoir, j'ai restauré l'auteur initial du message. N'hésitez pas à me signaler tout autre problème, plutôt par e-mail.


Répondre

De vincentp, le 18 novembre 2012 à 23:35
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Troisième vision pour ce classique de Anthony Mann (une première à la télévision en 1987, une au cinéma en 2000, et une en dvd ce soir). Au cinéma, ce film est sublime. Le dvd distribué par Universal est tout juste acceptable (image recadrée, couleurs délavées). Un travail de restauration 4K est à mener ! Mais il sera fait tôt ou tard…

Ce film est bien évidemment une grande réussite. Il va crescendo, démarre piano, la dernière demi-heure étant exceptionnellement réussie. Le scénario de Borden Chase frise la perfection. Il brasse à toute allure et de façon magistrale tous les grands thèmes du western, positionné à une échelle humaine. Certains aspects de mise en scène de The far country sont légendaires, mais j'ai été sensible ce soir à des aspects non détectés auparavant. Le portrait en quelques instants du tueur à gage, machoires serrées, gestes carrés (l'interprétation de Robert J. Wilke est exceptionnelle) contrastant avec les comportements naturels et coulés des membres de la communauté. Aussi l'image de James Stewart, avec le soleil (ou la lune) dans son dos, porté des forces surnaturelles, prêt à rendre la justice. Autre aspect intéressant à observer : Mann s'intéresse peu à la nature en tant que telle (aucun aspect contemplatif), celle-ci venant simplement caractériser ou magnifier les personnages. Aucun lyrisme : une certaine sécheresse de ton.

Un chef d'oeuvre sublime dont on reparlera encore dans 1000 ans ! Gloire à Anthony Mann, Borden Chase et James Stewart, et à tous les contributeurs illustres ou anonymes de The far country !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0055 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter