Forum - L'Héritage - Vison sensuelle et désespérée de l'humanité
Accueil
Forum : L'Héritage

Sujet : Vison sensuelle et désespérée de l'humanité


De verdun, le 7 février 2005 à 20:01
Note du film : 6/6

je souhaite une réédition en dvd de ce très beau film de mauro Bolognini, qui en bien des points égale voire surpasse le maitre Visconti.Je souhaite,de manière générale une réédition de tous les films avc Dominique Sanda,actrice remarquable mais injustement oubliée aujourd'hui malgrè une carrière passionnante.Elle reçut d'ailleurs le prix d'interprétation féminine à Cannes pour son role dans ce film.


Répondre

De Marie B, le 22 février 2005 à 20:07

Oui, je suis tout a fait d'accord pour la (ré)édition de plusieurs films de Bolognini en DVD, bien entendu L'héritage,également La Grande Bourgeoise etc.


Répondre

De Arca1943, le 22 février 2005 à 20:21

Sans oublier le très beau Libera, amore mioClaudia Cardinale brille de tous ses feux !


Répondre

De verdun, le 22 février 2005 à 21:35
Note du film : 6/6

"L'héritage" est annoncé pour bientot en dvd,mais j'ai peur que l'édition prévue soit des plus modestes.A signaler que dans la collection Belmondo,est sorti dans la plus grande discrétion "La viaccia" un grand Bolognini qui mettait face à face Bébel et, cher Arca, la Cardinale dans ce qui était sans doute un de ses premiers très grands rôles. Je suis content de voir d'autres admirateurs de Bolognini, qui mit un grand talent dans ses films à opposer l'histoire et l'intime, la cruauté voire le coté sordide des récits et la beauté plastique.

Je pense que "l'Héritage" est le film qui synthétise ces qualités ainsi que des obsessions récurrentes dans son cinéma : la figure de la femme fatale et du fossé entre les hommes et les femmes, la puissance destructrice de l'argent-roi, le portrait d'une ville en pleine effervescence, etc.

Mauro Bolognini n'était pas du tout un sous-Visconti mais un vrai auteur qui a livré des films admirables porteurs d'une vision assez désespérée de l'humanité.


Répondre

De Arca1943, le 22 février 2005 à 21:53

Sans oublier que Bolognini est aussi un auteur de comédies comme Arrangiatevi! (1959) avec Totò que j'ai ici, malheureusement dans sa seule V.O. italienne…


Répondre

De vincentp, le 19 juin 2015 à 20:46
Note du film : 6/6


Oui, L'héritage (1976) est un excellent film italien, en raison de la qualité du style employé par Mauro Bolognini et ses collaborateurs. Une musique très soignée (et plus ou moins passée à la postérité) de Ennio Morricone conduit ce récit, portant parfaitement les images ; une photographie de Ennio Guarnieri (plans et éclairages) suivant de près et assez lentement les pensées et actions des personnages. Et les idées s’enchaînent sans problème, construisant une oeuvre solide et intéressante.

Un fatalisme las traverse ce récit : malgré bien des efforts pour construire une activité sociale, avec sensualité et tendresse, hommes et femmes sont écrasés par une chape de plomb qui fige et stratifie la société dans de sombres inégalités et selon des règles contraires à la moralité. Pas sûr que l'on puisse présenter Bolognini comme un disciple de Visconti : des traits de son cinéma évoquent des cinéastes comme Zurlini ou les frères Taviani (ancrage d'une histoire dans une réalité sociale).


Répondre

De verdun, le 21 juin 2015 à 01:31
Note du film : 6/6

"Pas sûr que l'on puisse présenter Bolognini comme un disciple de Visconti : des traits de son cinéma évoquent des cinéastes comme Zurlini ou les frères Taviani (ancrage d'une histoire dans une réalité sociale)."

En y repensant, Bolognini a un univers bien à lui, des thèmes qui lui sont proches : la façon dont les individus sont prisonniers de leur condition sociale et des inconvénients qu'elle implique, l'impossibilité pour l'amour d'exister vraiment. Et de façon générale, un pessimisme assez radical.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0033 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter