Forum - Raining Stones - Critique
Accueil
Forum : Raining Stones

Sujet : Critique


De dumbledore, le 6 décembre 2004 à 13:22
Note du film : 6/6

Voici sans doute un des meilleurs films de Ken Loach. Il arrive dans Raining Stones à combiner avec un équilibre parfait tous les atouts de son cinéma : amour des personnages, engagement social, humour, histoire simple et forte, mise en scène subtile et cinéma réaliste.

L'histoire se passe dans une famille touchée par le chômage. Un père sans le sou veut acheter une robe de communion à sa petite fille, non pas par conviction religieuse, mais juste par dignité, celui de père, celui d'homme.

Le point de départ est simple, mais permet amplement à Ken Loach d'avancer avec douceur et implacabilité dans son film vers un drame terrible et une rédemption inattendue mais d'autant plus belle.

La force du film réside – comme souvent dans les très bons films de Ken Loach – dans le mélange entre une dureté sociale (ici représenté par le chômage, le désespoir du couple, les sales coups du destins – voiture volée, licenciement, etc) et des scènes de comédies franchement drôles, comme celle de la course au mouton (pour la tuer et la vendre à une boucherie) ou bien à l'arrache (pour revente) d'une pelouse officielle. La vie est toujours là, présente, dans une sorte d'incarnation de l'espoir, comme si ces petits moments de drôlerie, de rigolades étaient autant de victoires sur une désespérance sociale. Les héros de Ken Loach, car ils le sont, héroïques du quotidien, c'est de pouvoir encore rire, encore être drôle dans ces situations.

Mais comme toujours tout cela passe par des personnages et des comédiens. En premier lieu, il y a le père, incarné par Bruce Jones parfait, qui veut garder la tête haute dans les pires moments qu'il rencontre, luttant comme un beau diable pour s'en sortir, ne renonçant jamais. On retrouve également Ricky Tomlinson (vu déjà dans Riff Raff) dans le rôle du meilleur ami, acteur formidable également comme en témoigne cette scène où il se met à pleurer sur son canapé quand on lui offre de l'argent.

La mise en scène est toujours proche des personnages, évidemment, avec des moments de poésie ou de défi, toujours marqués par un humanisme et un humour touchant.

Raining Stones le film idéal pour entrer dans le cinéma de Ken Loach? Sans doute.


Répondre

De vincentp, le 13 janvier 2007 à 23:05
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Voilà effectivement un récit rondement mené sur le thème de l'exclusion sociale. La dépendance des individus vis à vis de l'argent dans la société actuelle, et dans un milieu populaire, est décrite avec une lucidité froide et un humour constant. Des moments de franche rigolade alternent avec d'autres plus dramatiques. Le récit joue en particulier habilement sur une opposition entre les principes vertueux affichés par le père de famille, et les combines douteuses et grotesques développées par celui-ci pour réunir l'argent nécessaire à l'achat de la robe de communion de sa fille.

La mise en scène comme l'interprétation, sans effet particulier, sont placés sous le signe de la sobriété. La corde sensible du spectateur est mise à contribution, mais juste ce qu'il faut, pour que les idées développées par le récit atteignent leur objectif de représentation et de force de conviction auprès des spectateurs. Chacun peut ainsi s'identifier en fin de compte à ce père et cette mère de famille ordinaires qui se saignent financièrement pour le bien de leur enfant, et souhaiter au final que cette situation de précarité sociale soit remise en question par des actions publiques ou privées appropriées.

Sans doute l'un des films les plus réussis et accessibles de Ken Loach.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0098 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter