Forum - Le Temps du chatiment - Premier film du tandem Burt Lancaster/ John Frankenheimer
Accueil
Forum : Le Temps du chatiment

Sujet : Premier film du tandem Burt Lancaster/ John Frankenheimer


De kenworth547, le 20 octobre 2004 à 02:20

J'aimerais bien pouvoir acheter ce film, je l'avais enregistré une fois à la télévision sur une cassete VHS mais il y a tres longtemps, et maintenant que je n'ai plus que des lecteurs DVD, il y a beaucoup de film que je ne peux plus voir..


Répondre

De PM Jarriq, le 20 octobre 2004 à 09:35
Note du film : 4/6

C'est vrai que c'est un bon film, un des derniers Frankenheimer à rester inédit. Lancaster y est excellent en procureur et le film marque les débuts de Telly Savalas, dans un rôle de flic new-yorkais (mais plus chevelu que "Kojak").


Répondre

De verdun, le 20 octobre 2020 à 22:08
Note du film : 4/6

Début des années 1960. Dans le quartier de East Harlem, un jeune aveugle portoricain est assassiné. Les suspects sont trois adolescents italiens appartenant à une bande rivale. Hank Bell (Burt Lancaster), l'assistant du District Attorney, est chargé de l'enquête et de l'accusation. Mais Bell fut autrefois l'amant de la mère d'un des délinquants (Shelley Winters) ce qui va compliquer les choses…

Après Le flic se rebiffe (1974), voici à nouveau un film -de 1961- où Burt Lancaster mène l'enquête face à la jeunesse américaine. Fort heureusement, le résultat est ici nettement plus intéressant.

Le temps du châtiment est pourtant loin d'être une réussite totale. De nombreux éléments donnent une impression de déjà vu. On a déjà vu cette enquête d'un humaniste et sa démonstration lors d'un procès qui parvient à établir que les choses sont moins évidentes qu'il n'y paraissait au premier abord. On a déjà vu cette peinture de la jeunesse américaine violente des années 1950, héritée de Graine de violence qui s'inspire d'ailleurs, comme Le temps du châtiment, d'un roman de Evan Hunter. On a déjà vu cette sanglante guerre des gangs entre immigrés portoricains et italo-américains qui, bien évidemment, fait penser à West Side Story. En outre, l'ensemble apparaît parfois aussi bavard, démonstratif et outrancier que les productions de Stanley Kramer telles que La chaîne.

Le temps du châtiment vaut tout de même le coup d'oeil en raison notamment de la solidité de l'interprétation. Burt Lancaster fait à nouveau parler son charisme et son sens de la nuance. Mais Shelley Winters et un jeune Telly Savalas, pas encore totalement chauve à l'époque, se font également remarquer. Malgré les aspects conventionnels du scénario, force est de constater que la plupart des thèmes abordés par Evan Hunter tels que la délinquance des mineurs, l'ensauvagement de la société et les ravages du communautarisme sont d'une actualité brûlante. Et pas seulement aux Etats-Unis…

Ce sont surtout la belle photo en noir et blanc ainsi que la réalisation de John Frankenheimer qui permettent au film de sortir assez fréquemment des sentiers battus. Le montage heurté, les plans insolites et des procédés typiques du réalisateur comme l'utilisation de focales courtes ou le choix de la caméra porté, bousculent de façon bienvenue le classicisme de l'ensemble. Et ce dès la séquence d'ouverture, assez mémorable.

D'ailleurs la qualité de la réalisation n'a pas échappé à Burt Lancaster qui, malgré leur mésentente sur le tournage de Le temps du châtiment, allait par la suite tourner pas moins de quatre autre films sous la direction de Frankenheimer : Le prisonnier d'Alcatraz, Le train, Sept jours en mai et Les parachutistes arrivent.

Le temps du châtiment n'est pas aussi réussi que ces quatre merveilles mais remercions quand même l'éditeur Rimini de l'avoir rendu disponible dans un DVD qui est, pour la petite histoire, le 50 000ème à avoir été répertorié sur DVDTOILE.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0040 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter