Forum - Mort de Jean-Paul Belmondo (1933 -2021) - Belmondo
AccueilMort de Jean-Paul Belmondo (1933 -2021)
Forum : Mort de Jean-Paul Belmondo (1933 -2021)

Sujet : Belmondo


De vincentp, le 6 septembre à 20:33

Assez d'accord avec la présentation de la carrière ci-dessus de Belmondo par Impétueux. Les plus belles réussites de Belmondo à mes yeux : Le Mauvais chemin, Léon Morin, prêtre, Le Doulos, Le voleur, Stavisky… : des personnages solitaires et tragiques, interprétés avec brio et pudeur. L'étrange impression aussi que sa carrière s'est arrêtée, il y a bien longtemps, au milieu des années 1970, avec Stavisky…. Je suis gêné d'en parler mais il a aussi défrayé la chronique, avec une sordide liaison avec une entraîneuse belge. J'ai l'impression qu'il a à la fois atteint des sommets et des abîmes, au cours de sa longue vie. À mon sens, un acteur emblématique des années 1960, qui a marqué le cinéma de son empreinte sur une période d'une quinzaine d'années.


Répondre

De verdun, le 6 septembre à 20:49

Assez d'accord également avec la nécrologie rédigée par Impétueux.

Les cinéphiles retiendront avant tout ses films des années 60 avec Sautet, Malle, Godard, Melville, De Sica, Bolognini, De Broca, Truffaut, etc…

À partir de la deuxième moitié des années 70, sa carrière prend un tour nettement plus commercial mais j'avoue un faible pour Peur sur la ville, Le corps de mon ennemi, Le professionnel, que j'adorais quand j'étais môme ou encore Itinéraire d'un enfant gâté.

Quoi qu'il en soit, c'est un monument très aimé du public qui disparaît.


Répondre

De fretyl, le 6 septembre à 22:22

Une partie considérable de mon enfance est morte aujourd'hui.

Je ne déteste aucun de ses films, mis à part Un homme et son chien.

C'est tout ce que j'ai à dire. Ma peine est profonde…


Répondre

De fretyl, le 7 septembre à 17:43

Erreur à corriger dans votre message d'introduction Impetueux, ce n'est pas Deray mais Lautner le réalisateur du Professionnel qui normalement aurait dû être réalisé par Boisset mais qui prévoyait un projet d'une véhémence telle sur la francafrique qu'un contrôle fiscal l'en empêcha…

Boisset qui voulait mettre sur la même affiche Belmondo lui même victime de menaces, Blier, Lee Marvin, Gian Maria Volonte… Ça aurait eu de la gueule !

spontex : c'est corrigé !


Répondre

De Commissaire Juve, le 7 septembre à 17:45

Début juillet, après avoir revu Un singe en hiver (1962), je me suis lancé dans une sorte de cycle Bébel : Le Magnifique (1973), L'Alpagueur (1976), Le Corps de mon ennemi (1976), Stavisky (1974), Peur sur la ville (1975), Ho ! (1968), Les Copains du dimanche (1956-1958), Le Doulos (1962), Le Cerveau (1969)… tout ça dans un joyeux désordre.

J'étais loin de me douter qu'il tirerait sa révérence deux mois plus tard.

Albert, i' m' font mal aux yeux ! Tirons-nous !

Merci à lui pour tous les bons souvenirs et "bon voyage" !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0041 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter