Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Suis je le seul...


De PM Jarriq, le 11 mai 2009 à 09:32
Note du film : 5/6

Visiblement, L'étrange histoire de Benjamin Button est un film qui partage. Tant mieux.

Personnellement, j'ai succombé à son charme tranquille et désuet, son ton de fable sudiste, et la gentille perversité de son message. Fincher, dans la scène-clé du film, nous montre les deux amants devant la glace de la salle de danse. Ils veulent se souvenir de ce moment, où tout est harmonieux : ils ont le même âge, ils s'aiment, tout va bien. Mais ils savent, nous savons, que tout cela est éphémère. Comme si cela ne concernait que les personnes vieillissant à l'envers ! C'est en décrivant l'exception, que Fincher parle insidieusement de l'universel, le bonheur forcément fugace, l'inéluctable, la séparation. En cela, L'étrange histoire de Benjamin Button est d'une profonde tristesse, traversé d'éclairs d'optimisme dérisoire (Tilda Swinton réussissant son pari, avec vingt ans de retard). Quant à l'image de cette vieille dame élégante embrassant ce tout petit garçon dont elle tient la main, dans la rue, elle risque de hanter longtemps les mémoires…

Le film est plus lent que long, certains passages (les marins) sont inutilement étirés, mais Pitt et Blanchett déjà mariés dans Babel, sont idéalement castés, et comme il est dit plus haut, les F/X tiennent du prodige.

Un joli conte, qui embrasse des thèmes énormes, et parvient à les contenir dans ses presque trois heures de projection, sans se complaire dans la surcharge esthétique, à laquelle auraient peut-être cédé un Burton ou un Gilliam, plus accoutumés à ce genre de projet.

Décidément, il faudra peut-être que je revoie Zodiac, qui est le seul film de Fincher auquel je n'ai pas accroché…


Répondre

De Romuald, le 25 février 2009 à 19:09

Vous n'avez pas entendu Patrick Dewaere démonter, anéantir, cracher sur La Stanza del vescovo de Dino Risi….Il est vrai que La chambre de l'évêque ne fut pas véritablement une étoile dans sa filmographie . Mais tu parles d'une promo qu'il à fait à ce film ! Et sans vergogne !

                                                        pour Lagardère.

Répondre
Zut je n'ai même pas entr'aperçu Cate Blanchett...


De Arca1943, le 9 juin 2007 à 16:09

Je viens d'assister au tournage de quelques scènes dans la rue à côté du bureau (je travaille dans le Vieux-Montréal). Je ne sais pas ce que va donner mais – snif ! – pas moyen d'apercevoir Cate Blanchett ! Elle était là, pourtant; tous les journaux l'on écrit, ça doit donc être vrai. Dommage, ce souper aux chandelles sera pour une autre fois… Aïe ! Ma blonde vient de me flanquer un gros coup de coude dans les flancs ! Elle est pourtant bien mal placée pour parler, elle qui s'est tordu le cou comme une midinette pour apercevoir Brad Pitt… elle aussi en vain: y'a tout de même une justice.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0037 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter