DVD
49 813
Nos préférences

Normandie Niémen
La Horse - [Edition Prestige Limitée Numérotée blu-ray + dvd + livret + photos + affiche]
La Fayette - [Blu-ray]
Ce sacré grand-père - [Edition Prestige Limitée Numérotée Blu-ray + DVD + livret + photos + affiche]
La Neige en deuil - [Blu-ray]
Films
75 735

+ Inscription

+ Connexion
Nos préférences

Quand passent les cigognes
Derniers messages

Ce cher Victor
Ce cher Victor
Les Amours d'Hercule
Les Aventures de Pinocchio
Ce cher Victor
Les Boucaniers
Le Bel Antonio
There Will Be Blood
Les Violons du bal
Un Singe en hiver
La Femme infidèle
La Case de l'oncle Tom
La Vie commence demain
Ivanhoé
Les Galettes de Pont-Aven
Bubu de Montparnasse
L'Ultimatum des trois mercenaires
Écrit dans le ciel
Benjamin Gates et le trésor des templiers
Caprice à l'italienne
dvdtoile.com
Derniers avis

Dernières notes en attente d'un avis

En DVD ou Blu-ray mercredi

Crawl
DVD
(Paramount)

À la télé en France

Aujourd'hui

00:30CapharnaümCanal+
01:15CreepshowParamount Channel4/6
07:15C'est arrivé à NaplesParamount Channel
08:15Le Monde secret des EmojisCanal+
09:40CocoCanal+
10:45No Pain No GainParamount Channel
13:35Charlie & Louise - Das doppelte LottchenArte
13:35Nicky Larson et le parfum de CupidonCanal+
15:05AquamanCanal+
18:40Projet AlmanacParamount Channel
20:40Capricorn OneParamount Channel4/6
20:55Jeux interditsArteChef-d'Oeuvre
21:00Permis de tuerFrance 43,8/6
21:05L'Espion qui m'a larguéeCanal+
22:55Extrême préjudiceParamount Channel4/6

Demain

00:55Cat's EyeParamount Channel5/6
08:15Ma mère est folleCanal+
10:20La Véritable Guerre des TrônesArte
10:30Que vienne la nuitParamount Channel
13:35L'ÉtauArte3,8/6
14:50Top chronosParamount Channel
15:30Sicario La Guerre des CartelsCanal+
18:30Au-delà de nos rêvesParamount Channel
21:00HomefrontCStar
21:00Gremlins 2, la nouvelle générationGulli4,8/6
21:05Imitation GameFrance 35,3/6
21:05Iron Man 3M61,5/6
21:15Ocean's TwelveTMC2,3/6
22:50SafeCStar
23:00GremlinsGulli5,2/6
23:25Un Prof pas comme les autresM6
23:30Ocean's ElevenTMC4,2/6

News

dimanche 3 novembre
Ciné

Décès de Marie Laforêt (1939-2019)


Marie Laforêt

Depuis longtemps on ne voyait plus sur les écrans ni n’entendait plus dans les radios Marie Laforêt, qui vient de mourir, en Suisse, à l’âge de 80 ans.

Pourtant « La fille aux yeux d’or » comme on l’a longtemps surnommé en référence au film inspiré de Balzac qu’elle avait tourné en 1961 avec son mari d’alors, Jean-Gabriel Albicocco avait eu son heure de notoriété tant au cinéma que dans la chanson. Un peu plus longtemps pour celle-ci, au demeurant, que pour celui-là.

Débutant dans le bien oublié « Saint-Tropez blues » de Marcel Moussy en 1960, elle avait éclaté avec l’excellent « Plein soleil » de René Clément en 1961, malgré la pauvreté de son jeu ; il est vrai qu’elle y était confrontée à deux immenses acteurs, Alain Delon et Maurice Ronet. Suivirent, après « La fille », « Le rat d’Amérique » du même Albicocco en 1962, puis « Marie-Chantal contre le Dr Kha » de Claude Chabrol en 1965, tout ceci au milieu d’autres interprétations plus publiables. Elle fut pourtant très intéressante dans le rôle d’une grande bourgeoise chic (manifestement inspiré d’Edmond Charles-Roux, membre de l’Académie Goncourt et femme de Gaston Defferre) dans le très réussi « Flic ou voyou » de Georges Lautner.

Ses assez nombreuses apparitions au cinéma, depuis lors, n’ont pas laissé grande trace. Son dernier film s’appelle « Les bureaux de Dieu », réalisé par Claire Simon. Nous sommes plusieurs à ne pas en avoir entendu parler… Parallèlement au 7e Art, elle avait engagé une carrière dans la chanson et y rencontrons-nous pendant une quinzaine d’années, de grands succès, des « Vendanges de l’amour » en 1963 jusqu’à « Il a neigé sur yesterday » en 1977. Impétueux

Donnez votre avis

News

mercredi 30 octobre
Ciné

Quand passent les cigognes


Quand passent les cigognes

Aujourd'hui ressort en salles Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov (Palme d'Or 1958, seule palme d’Or russe et plus grand succès d’un film russophone en France) en version restaurée 4K inédite.

Une séance spéciale sera proposée le mercredi 6 novembre à 20h au Reflet Médicis à Paris, en présence d'Antoine de Baecque, historien du cinéma, et Eugenie Zvonkine, historienne du cinéma soviétique, en partenariat avec le Magazine L'Histoire (à lire : "Les cigognes du dégel", Antoine de Baecque, L'Histoire n°465, novembre 2019). Spontex


Donnez votre avis

News

jeudi 10 octobre
Ciné

Décès de Marie-José Nat (1940-2019)


Marie-José Nat

Née en 1940 à Bonifacio, Marie-José Nat était la fille d’une bergère corse et d’un soldat kabyle. Elle est entrée au cinéma de façon curieuse en gagnant un concours qui lui a permis d’être, aux côtés de Jean-Claude Pascal, la vedette d’un roman-photo qui s’appelait L’amour est un songe. Wikipédia dit que c’était pour le magazine Femmes d’aujourd’hui ; je suis bien persuadé, pour ma part que c’était pour un magazine beaucoup mieux pensant, Bonnes soirées, qu’une de mes grands-mères lisait avec assiduité. Après tout le roman photo paraissait peut-être dans les deux titres…

Assez vite le cinéma est séduit par cette jolie brune, à la fois piquante et sage. Son premier grand rôle est dans l’excellent Rue des prairies de Denys de La Patellière en 1959, où elle interprète la fille de Jean Gabin, qui rêve de vie facile ; elle tient remarquablement bien le choc devant le monstre sacré du cinéma français.
Et tout aussi bien avec un autre monstre sacré, un réalisateur, cette fois, Henri-Georges Clouzot : elle est la sœur sage et un peu envieuse de Brigitte Bardot dans La vérité en 1960. Elle enchaîne alors les premiers rôles : dans L’éducation sentimentale d’Alexandre Astruc en 1962, dans la Vie conjugale d’André Cayatte en 1964 (curieux film, ou curieux double film plutôt : la même réalité vue par le mari et la femme). En 1965 elle tient toute seule le Journal d’une femme en blanc de Claude Autant-Lara.

Il se peut que son rôle le plus notoire ait été celui d'Élise ou la vraie vie en 1969 de Michel Drach, avec qui elle tournera aussi les Violons du bal en 1973. Depuis lors elle avait espacé sa présence sur les écrans et son dernier film date de 2003.

Elle a été la femme de l’acteur Roger Dumas, puis du réalisateur Michel Drach et a eu une longue liaison avec Victor LanouxImpétueux

Donnez votre avis

News

samedi 10 août
Ciné

Décès de Jean-Pierre Mocky (1933-2019)


Jean-Pierre Mocky

C'est un bien drôle de paroissien qui nous a quitté hier après midi. L'irrévérencieux Mocky a tiré sa révérence. Il n'était pas à une contradiction près. Il était entré dans le cinéma comme on rentre dans une église : En se découvrant. En se découvrant très vite une passion pour la mise en scène, après quelques essais infructueux en tant qu'acteur. Depuis son premier film, les dragueurs, il n'a eu de cesse que d'exister dans le monde du 7e art. Cette galaxie où on ne pardonne rien à personne et où personne n'est fautif. Exister à tout prix, malgré les grands coups de haine et les petits coups de cœur qu'il a encaissé : Et tout lui a été bon pour ça. Il a fréquenté les plus grands. Et beaucoup d’entre eux, par pure amitié, ont accepté de lui donner leurs images pour que son étrange cinéma voit le jour. Jean pierre Mocky a offert aux salles obscures, fort peu nombreuses qui acceptaient ses délires, des films pour la plupart oubliés aujourd'hui et qu'il n'emportera même pas dans la tombe puisqu'un linceul n'a pas de poches et quelques autres, rares, qui ont marqué la mémoire de beaucoup de gens.

On les compte sur les doigts de nos deux mains : Un drôle de paroissien, Le Miraculé, La grande lessive, l'étalon, les compagnons de la marguerite, Une nuit à l'Assemblée nationale, Y a-t-il un Français dans la salle ?, les saisons du plaisir et l'ibis rouge, chant du cygne de Michel simon. Etrange nature que ce Mocky : Bonimenteur de foire, hâbleur, un tantinet mytho, mais surtout matamore pourfendant les causes perdues, Mocky deviendra très vite un bon coup pour un plateau de télé ou une émission people. Provoc' et règlements de comptes assurés. Il existait aussi beaucoup comme ça, Mocky. Comme aujourd'hui on invite volontiers Luchini, hier on invitait à toutes forces Jean-Pierre Mocky. On ne l'invitera plus. Sa grande gueule s'est tue et son immense tendresse a suivie. Il est parti rejoindre tous ceux qui l'ont fabriqué. Car si il y a des cinéastes qui font fleurir des acteurs, bien des acteurs créèrent Mocky. Il en avait peut être aussi assez de se cogner la tête contre les murs pour arracher six sous à des producteurs qui lui faisaient l'aumône. Le paradis, c'est gratuit. Alors Il est bien fichu de nous y pondre une excentricité loufoque ou une bizzarerie paradoxale. Quitte à faire du chantage à Saint-Pierre s'il ne veut pas le laisser tourner.

Jean Pierre Mocky est mort. Et Jean-Paul Adam Mokiejewski nous laisse tout. Pour ma part, beaucoup de peine… Dors mon lapinNadine Mouk

8 messages

Le saviez-vous ?
Les Enchaînés

Apparition d'Hitchcock: après une heure de film, il s'accorde une coupe de champagne dans la fête organisée par Alexander Sebastian.


News Précédentes
Ciné Décès de Rutger Hauer (1944-2019)
Ciné Décès de Doris Day (1922-2019)
Ciné Décès d'Anémone (1950-2019)
Ciné Décès de Jean-Pierre Marielle (1932-2019)
Ciné Décès de Bibi Andersson (1935-2019)
DVD Miracle en Alabama en Blu-ray
Ciné Nos rédacteurs distingués
Ciné Décès d'Agnès Varda (1928-2019)
Blu-ray M le Maudit et Le Testament du Dr Mabuse
Blu-ray Le Cuirassé Potemkine, Woman at war
Blu-ray Iwo Jima
DVD Branle-bas au casino
Blu-ray L'Étrange Incident, Le Corps et le fouet
DVD La Raison du plus fou
Ciné Décès de Didier Pain
Blu-ray La Pêche au trésor
DVD Dieu a besoin des Hommes
DVD La Chair de l'orchidée
DVD Paris au mois d'août
DVD Cadavres exquis

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019)




Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.054 s. - 24 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter