Forum - Au plaisir de Dieu - Quand la télévision avait du talent...
Accueil
Forum : Au plaisir de Dieu

Sujet : Quand la télévision avait du talent...

VOTE
De Impétueux, le 8 décembre 2014 à 22:52
Note du film : 6/6

Je viens de relire (quatrième ? cinquième fois ?) le beau livre pieux de Jean d'Ormesson ; le feuilleton télévisé, plus resserré, plus sommaire, moins subtil était pourtant d'un niveau supérieur. Qu'est-ce que je reverrais avec plaisir le duc de Plessis-Vaudreuil, à qui Jacques Dumesnil conférait une stature et une distinction inoubliables…


Répondre

De verdun, le 23 août 2015 à 22:50
Note du film : 5/6

Je n'ai pas encore lu le roman de d'Ormesson et cette adaptation me donnerait envie de lire cette œuvre, récemment entrée dans la mythique "Pléiade".

C'est un feuilleton d'un niveau assez remarquable. On frémit d'horreur en voyant le générique "TF1 présente..". Ainsi en 1977, la première chaîne française était capable de présenter une œuvre aussi intelligente, complexe, adulte. Tout le contraire des imbécilités sans nom qu'elle promeut actuellement sans que celà émeuve grand monde..

Un très beau feuilleton, mais j'aime tout autant Le chevalier de Maison Rouge, Mathias Sandorf, Michel Strogoff, Les fiancés de l'empire, j'en passe et des meilleurs.

Malgré une absence de restauration de l'image, il a bien vieilli. Seul une narration un peu contestable (ellipses abruptes alors que l'escapade italienne me semble bien longuette) limite ma note.

Le château constitue un cadre remarquable. Quant au choix de Jacques Dumesnil, il semblait- comme l'explique d'Ormesson dans le bonus du dvd- un choix par défaut: la production rêvait de Burt Lancaster ou de Laurence Olivier et dû se rabattre sur ce second rôle modeste, dont on se souvient pour sa brève apparition en tant que "le mexicain", ami mourant de Lino Ventura dans Les tontons flingueurs. Et là miracle, Dumesnil offre une prestation géniale dans le rôle du duc !

Par ailleurs, je retiens juste derrière la prestation de France Lambiotte, quasi inconnue (peut-être suis-je ici dans l'erreur) très peu apparue à l'écran, d'une classe éblouissante dans le rôle de la belle-fille progressiste du duc. J'apprécie aussi la présence de l'excellent Sylvain Joubert et l'apparition étrange… du chanteur Renaud

Un beau feuilleton, qui m'inspire quelques menues réserves, mais force quand même le respect.


Répondre

De Impétueux, le 25 août 2015 à 22:24
Note du film : 6/6

Merci pour ces précisions que j'ignorais, Verdun ; ravi de constater que vous, qui êtes jeune, avez apprécié ce feuilleton de la grande époque… Mais j'ai le sentiment que cette qualité n'était pas si rare que ça, à l'époque.

Jean d'Ormesson est, un peu abusivement, édité en Pléiade (c'est un si grand pilier de Gallimard !); d'un écrivain au moins aussi talentueux, Michel Déon, il y avait eu une adaptation des Poneys sauvages de qualité du même Robert Mazoyer qu'Au plaisir de Dieu. Et d'un bien plus grand écrivain, Henry de Montherlant la merveille des Jeunes filles de Lazare Iglesis


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0098 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter