Forum - Sylvie et le fantôme - Fantaisie un peu mièvre
Accueil
Forum : Sylvie et le fantôme

Sujet : Fantaisie un peu mièvre


De Impétueux, le 29 octobre 2013 à 11:07
Note du film : 4/6

Jean Aurenche, qui fut le scénariste et dialoguiste presque attitré de Claude Autant-Lara, était un proche ami de Jean Anouilh qui classait ses pièces en catégories : pièces noires, pièces roses, pièces brillantes, pièces grinçantes, pièces baroques, pièces farceuses, etc. À son imitation et à son instar, sans doute, Autant-Lara, sur un arrière-fond presque toujours sarcastique et souvent aigre a réalisé des films que l'on pourrait s'amuser à faire entrer dans ces catégories qui caractérisent assez bien son cinéma.

Si son chef-d’œuvre, Douce, est assurément à classer en Noir, comme Le diable au corps ou En cas de malheur, ses plus grands succès, L'auberge rouge et La traversée de Paris s'inscrivent dans la veine grinçante, tout comme la moins réussie Jument verte et Marguerite de la nuit dans la veine baroque…

Du côté rose, il y a Occupe-toi d'Amélie, Le mariage de Chiffon et, donc, Sylvie et le fantôme, ce dernier film plutôt rose pâle et même rose mièvre. Dois-je dire que cet aspect d'Autant-Lara me paraît infiniment moins réussi que celui du ricanement méchant ou de la belle machine pessimiste, comme Le Rouge et le Noir ? Et pourtant, outre la patte du grand professionnel et de ses habituels complices (Philippe Agostini à la photographie, René Cloërec à la musique), il y a un certain charme dans cette histoire poétique.

Parce qu'il y a le talent de Pierre Larquey et de Julien Carette, il y a un grand manoir à vastes corridors, escaliers dérobés et chambres immenses, il y a des enfants bien élevés, il y a des jeunes gens amoureux de l'amour, il y a la rêverie d'une jeune fille éprise d'une image ancienne et de l'espérance d'un prince doux et charmant, il y a la beauté sage, d'Odette Joyeux.

Peut-on, au demeurant imaginer désaccord plus éclatant entre le nom tout de gaieté et les grands yeux tristes d’Odette Joyeux ? Dans ses films les plus notoires, elle est toujours fragile et rebelle, porte toujours le poids d'un avenir qu'elle ne pourra pas supporter : Cécilia d'Entrée des artistes se suicide, Douce de Bonafé meurt dans un incendie après avoir été séduite par une canaille, Zélie de Lettres d'amour se déshonore aux yeux du monde… Et même dans les comédies (Le mariage de Chiffon) ou dans les rêveries poétiques comme ce Sylvie il y a toujours en elle quelque chose de grave, de sérieux, d’inquiet qui la rend unique dans le cinéma français. Elle était si bien faite pour interpréter les jeunes filles éternelles (les jeunes filles de ce temps-là, bien sûr) qu'elle les a jouées pendant toute sa carrière, quelquefois même un peu au delà de la vraisemblance : elle avait 32 ans lors du tournage de Sylvie et le fantôme où son personnage n'en a que 16 ! D'ailleurs après un dernier rôle triste, celui de la grisette de La ronde de Max Ophuls, elle disparaîtra des écrans, à 36 ans.

J'ai appris, dans le supplément du DVD que le rôle du "vrai" Fantôme aurait dû être confié à l'alors très jeune Gérard Philipe, au lieu de l'être à Jacques Tati (qui, lui, d'ailleurs, avait été pressenti pour jouer le Baptiste des Enfants du Paradis à la place de Jean-Louis Barrault). Mystères de la distribution ! Je pense que le choix de Philipe, pour qui je n'ai pas une adulation particulière aurait été meilleur que celui du père de M. Hulot, qui fait trop clown blanc.

Nous souffrons d'un mal incurable : nous ne sommes plus des enfants dit, en une jolie formule, Larquey, le père de Sylvie qui veut une belle fête d'anniversaire pour sa fille chérie qui va avoir 16 ans et croit aux revenants ; il engage de faux fantômes (Jean Desailly, François Périer, Louis Salou) alors qu'un vrai spectre hante le château. Le malheur, qui affaiblit un peu le film, c'est que, nous autres spectateurs avons aussi grandi.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter