Forum - L'As des as - ... le bien nommé !
Accueil
Forum : L'As des as

Sujet : ... le bien nommé !


De Tamatoa, le 9 avril 2013 à 23:13
Note du film : 6/6

80 ans !!

De L'homme de Rio à Un Homme et son chien, en passant par quelques facilités très lucratives, une sacrée carrière quand même  ! Allez : On oublie peut-être la mention chef-d'oeuvre, mais ça vaut bien un gros 6/6 brillant comme l'or !

Bon Anniversaire, Monsieur !


Répondre

De Impétueux, le 10 avril 2013 à 09:24

Si je comprends bien, c'est à la carrière de Belmondo que vous mettez 6/6, Tamatoa ?

Parce que L'as des as, ça me semble mériter moins bien… à peine la moyenne si l'on est bien disposé…


Répondre

De vincentp, le 10 avril 2013 à 10:24
Note du film : 3/6

Ses bons films datent plutôt en effet des années 1960…


Répondre

De fretyl, le 10 avril 2013 à 14:05
Note du film : 1/6

Je conteste fortement. La partie année soixante de la carrière de Belmondo contient évidemment de très bons films, aux choix : Le voleur, L'homme de Rio bien sûr, Week-end à Zuydcoote, Cent mille dollars au soleil, Le doulos etc… Mais cette partie de la carrière de notre Bebel national est souvent mise en avant par les cinéphiles parce qu'elle contient aussi, hélas, les films les plus ennuyeux que Belmondo a jamais tourné. Je sais que je vais en énerver plus d'un, mais la naissance cinématographique du grand Bebel est quand même passée par des films de la nouvelle vague que l'on peut résolument considérer comme chiants ! À bout de souffle ne casse pas trop de pattes à un canard, je n'avais également pas terminé Une Femme est une femme. Moi qui apprécie énormément la figure cinématographique qu'a été Jean Paul Belmondo je n'aime pas trop les cinéphiles qui ne retiennent de lui que sa présence dans des films de la nouvelle vague. C'est bien plutôt avec Verneuil avec De Broca avec Lautner avec Melville que Belmondo a atteint ses meilleures prestations et non pas avec Godard.

Que dire de la période années 70/80 de Belmondo ? Il y a quand même de très bons films ! Stavisky, L'incorrigible, même Peur sur la ville est une exemplaire réussite dans le domaine du polar ; Le corps de mon ennemi, belle prestance également dans Flic ou voyou.

Reprochons lui deux ou trois films légèrement commerciaux : L'as des as, Le professionnel etc… Mais je vais vous faire un aveu, j'ai encore regardé Les morfalous dans le mois et j'y ai encore une fois trouvé un sacré rythme, des sacrés dialogues et une sacrée paire de salopards ! Un bon divertissement quoi !


Répondre

De Impétueux, le 10 avril 2013 à 15:00

Sacré Frétyl, va ! Il a connu une longue absence, mais n'a pas amélioré son orthographe ! Cela étant, comme je suis content de le voir revenir sur DVD Toile, j'ai magnanimement corrigé la plupart de ses bavures…

Pour revenir à l'essentiel, je partage assez son avis ; le Belmondo adulé des débuts n'est pas limité aux Godard (et pour avoir revu récemment le ridicule Pierrot le fou, je persiste et signe) ; mais il y a eu bien des diamants aussi, comme Léon Morin, prêtre et Un singe en hiver ; plus tard (pour ne pas reprendre les titres cités par Frétyl), Les mariés de l'an II et Le Magnifique

Depuis le milieu des années 80 plus grand chose, hélas… Et son état de santé ne laisse pas imaginer qu'il pourrait aujourd’hui tourner quoi que ce soit…


Répondre

De Arca1943, le 10 avril 2013 à 15:04

Sans oublier Les Mariés de l'an deux, probablement sa meilleure comédie avec L'Homme de Rio.


Répondre

De Tamatoa, le 10 avril 2013 à 16:05
Note du film : 6/6

Ecoutez les !…Ca cancanne comme des pipelettes ! Désormais, à mon prochain anniversaire, entouré de ma nombreuse famille que je pense aimante et sincère, je me dirais : "- Et si c'était comme sur Dvdtoile ? Bon anniversaire, mais qu'est ce qu'ils me bavent dessus par derrière ?-"

Alors explication de texte : Mon cher Impétueux, L'as des as, c'est pour le titre ! Vous me voyez souhaiter l'anniversaire de Belmondo sur Le voleur ? C'est pas l'anniversaire de Cahuzac, c'est celui de Belmondo . Bel-mon-do . Je ne me voyais pas non plus faire ça sur A bout de souffle….80 ans, quand même ! Et puis…. si tout simplement, on souhaitait bon anniversaire à une légende, sans faire dans le détail ? Parce que ce Monsieur, années 60 ou 70/80, très bon, moins bon , pas bon, facile ou pas, et patati et patalère, c'est quand même une légende, non ?

Comme on dit chez nous : "- Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ; l'homme passe, mais sa renommée survit…-"


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.015 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter