Forum - Rocambole - Jean Topart est mort...
Accueil
Forum : Rocambole

Sujet : Jean Topart est mort...


De Impétueux, le 30 décembre 2012 à 15:49

La belle voix de Jean Topart s'est éteinte.

Personnage important de la télévision, quand elle était intelligente, formatrice et, en même temps, populaire (La caméra explore le temps, Le théâtre de la jeunesse, les grandes pièces du répertoire classique), je me le rappelle très fort dans le rôle maléfique de Sir Williams, le personnage noir du bien beau feuilleton Rocambole.


Répondre

De Tamatoa, le 30 décembre 2012 à 16:58

Je me souviens toujours de cet immense acteur dans Le soleil des voyous oû il jouait le rôle de Monsieur Henri, truant souffreuteux, asthmatique et vivant encore chez sa maman lui préparant son lait chaud..

la télévision, quand elle était intelligente, formatrice et, en même temps, populaire. Comme c'est vrai ! Comme c'était bien.. Vous me tordez les tripes Impétueux !

Aujourd'hui, nous avons droit à Le Bachelor, Le Chantier, Les colocataires, 1ere compagnie, La Ferme célébrités, Fear Factor, Greg le Millionnaire, L'Ile de la tentation, Je suis une célébrité, sortez-moi de là !, Koh-Lanta, Loft Story, Marjolaine et les millionnaires, Nice People, Nouvelle Star, Opération Séduction,Pékin Express, pour les plus immondes, sans compter les talks-Shows oû tout le monde dégueule sur tout le monde !

Qui a laissé faire ça ?


Répondre

De verdun, le 30 décembre 2012 à 23:48

Pour les gens de ma génération, c'était avant tout la voix de dessins animés mythiques tels que ulysse 31 ou "Les mystérieuses cités d'or".


Vous parlez de la baisse de qualité des programmes audiovisuels ? La dernière fois que j'ai entendu la voix exceptionnelle de ce monsieur, c'était pour servir d'indicatif à une émission radio de.. Cauet !!


Répondre

De Tamatoa, le 31 décembre 2012 à 00:21

Oui, Verdun, mais il s'agit là d'une question de survie pour un vieil acteur. Quelques temps avant sa mort, le merveilleux Julien Guiomar prêtait sa voix à… un poisson rouge pour une pub ! Arrivés en fin de course, certains acteurs dits de seconds plans mais qui ont brillé de mille feux, n'ont plus trop le choix…Autrefois, les duos magnifiques avec Gabin ou Belmondo, aujourd'hui des voix pour crétins radiophoniques ou publicités douteuses. C'est comme ça…


Répondre

De Impétueux, le 31 décembre 2012 à 10:33

Je confirme, hélas ! Pour une raison ou pour une autre, Jean Topart a tourné peu de films et n'a pas joué grand chose au théâtre.

Mais sa voix a été très appréciée à la radio et dans le doublage. Mais le grand média qui l'a fait découvrir aux spectateurs de notre génération (celle de Tamatoa et la mienne), c'est vraiment l'ambitieuse télévision de la chaîne unique ou des deux chaînes de service public, qui se voulait pédagogue et intelligente. Vous ne pouvez savoir le bonheur que c'était de s'asseoir devant un épisode de La caméra explore le temps, du Théâtre de la jeunesse (de Claude Santelli), devant une série de reportages de Cinq colonnes à la une (remarquable coffret de DVD, soit dit en passant) ou des Coulisses de l'exploit… Ou de découvrir une de ces grandes Dramatiques dont on se souvient encore cinquante ans après : Les Célibataires de Jean Prat, Cyrano de Bergerac de Claude Barma, (et, du même, l'inoubliable Belphégor).

Topart était de ces acteurs qui avaient investi avec bonheur ce média nouveau et merveilleux. La vulgarité des temps, l'âge qui venait, les nécessités de la vie l'ont sans doute contraint à se plier à des publicités de triste niveau. Mais quand Depardieu (pour les pâtes) ou Rochefort (pour Amaguiz) ou Hallyday (Optic 2000), le font, c'est vraiment pour le fric du superflu…


Répondre

De Arca1943, le 31 décembre 2012 à 14:36

Mais quand Depardieu (pour les pâtes) ou Rochefort (pour Amaguiz) ou Hallyday (Optic 2000), le font, c'est vraiment pour le fric du superflu…

Pour les deux autres, c'est certain, mais dans le cas de Jean Rochefort, c'est rigoureusement impossible. Jean Rochefort poussé par l'appât du gain ? Nan, comme dirait Anne Dorval dans Le Cœur a ses raisons. L'explication bien plus vraisemblable dans le cas de l'irrésistible Cavaleur doit être quelque chose comme une ex-amour de jeunesse enlevée par des pirates somaliens (ou canadiens, pourquoi pas) et il avait vite besoin de l'argent de la rançon… ou payer les dettes de jeu d'un ami (comédien malchanceux à la toute petite carrière) ayant sombré dans l'alcool et la dèche… Enfin, quelque chose comme ça, quoi !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter