Forum - Les Amours de minuit - La critique est un art
Accueil
Forum : Les Amours de minuit

Sujet : La critique est un art


De Bodart//, le 1er octobre 2012 à 08:42

Comment critiqer un film INEDIT ? Attendez la progammation.

C'est vrai que Brion n'est pas tres inspiré pour la diffusion des films français. C'est vrai que "La chaleur du sein" n'est pas un bon film . Ce film vient de Lobster films .

Si vous etes un passionné , veuillez prendre votre téléphone, demandez à cette société de faire diffuser LE MENSONGE DE NINA PETROVNA GOSSES DE RICHE . Et surtout faites-nous part des réponses des dirigeants de Lobster


Répondre
VOTE
De Tamatoa, le 8 octobre 2012 à 02:19
Note du film : 3/6

L'originalité de ce film n'est pas le titre donné à ce fil…

C'est qu'il aurait pu être imaginé par des enfants, écrit par des enfants, et joué par…des grands enfants. Parce que j'ai rarement vu un film d'une telle simplicité ! Pas ridicule pour autant ! Mais tout dans ce film est élémentaire, candide, rudimentaire. Et loin d'être antipathique. Oui, j'imagine bien des gosses, ayant vu quelques films célèbres, écrire cette histoire. Parce que les amoureux sont seuls au monde, comme dans Hôtel du nord, les locos crachent leur fumée dense comme dans Les portes de la nuit, les bâteaux attendent de partir comme dans Quai des brumes, et le french cancan est de mise comme dans le film éponyme. De plus, Pierre Batcheff, amoureux transi et honnête, a bêtement "emprunté" dans la caisse comme l'avait fait aussi candidement Andrex dans Derrière la façade et Danièle Parola, la chanteuse amoureuse de l'emprunteur maladroit, nous offre un petit remake de l'Ange bleu. Entre les deux, Josseline Gaël, pas encore madame Berry, se fait discrète et on s'apercoit avec étonnement qu'elle a la voix de Lys Gauty.. De quoi se plaindrait-on ? C'est une impression de déjà vu mille fois, mais on revoit sans geindre outre-mesure.

C'est Marc allégret , le frère de Yves, qui est aux manettes. Et il demande à Jacques Varennes de faire ce qu'il fait rarement : Le voyou. Lui qui sera plutôt habitué et habité par des juges d'instruction , des ministres , présidents de tribunaux et autres procureurs, le voilà qui roule des yeux de hiboux hideux et à un rire sardonique qui ferait même pas mal aux enfants cinéastes. C'est charmant. Ce film est charmant. Doté d'une très bonne restauration (les débuts du parlant) cette toile sans intrigue pure, ou tellement basique, se laisse voir également sans déplaisir. Marc Allégret, dont c'est ici le sixième film, n' a pas à rougir de son oeuvrette. "-Oeuvrette c'est l' mot !-" aurait dit Saturnin Fabre. Marc Allégret qui avait, la même année, dirigé Raimu dans Mam'zelle Nitouche. C'est Yves qui fera la même chose, ou peu s'en faut, avec Fernandel en 1954.

Mais est-il besoin d'être un cinéaste expérimenté, même si Marc ne vaut peut-être pas Yves, pour tourner ce genre de cinéma. Qui n'est en rien mauvais, je le répète, mais tellement simple, simpliste dans sa construction. Je verrais bien Alholg à la production, (puisqu'il m' a expliqué ce que c'était) Vincentp en chef opérateur méticuleux (puisque rien ne lui échappe) , Impétueux à la mise en scène (et planquez vos miches), Arca à la distribution (évidemment) et moi je m'occupe des bières. Et pardon pour les stagiaires que j'oublie..

Les amours de minuit méritent un DVD. Pour la simple (encore une fois) raison que si les jeunes commencent par voir ce genre de film Noir et Blanc, ils iront plus loin…

La semaine prochaine, Le cinéma de minuit vous présentera Frisco jenny de William A. Wellman


Répondre

De Impétueux, le 8 octobre 2012 à 14:03

Ah, zut, j'ai encore raté cette pépite du Cinéma de minuit… car, bien que je tienne le cadet des frères Allégret pour le moins habile des deux, je me faisais une (petite) fête de regarder cette vieillerie, d'autant plus qu'elle est co-réalisée par Augusto Genina, dont je sais que le politiquement correct interdira à tout jamais la projection du Siège de l'Alcazar

Hélas, hélas, après avoir assisté au passionnant OM-PSG (Ibrahimovic 2 ; Gignac : 2), ma pauvre tête s'est mise en jachère… Et Tamatoa demeure le seul à dispenser ses distingués avis sur ces films du petit patrimoine…


Répondre

De Bodart//, le 8 octobre 2012 à 18:07

Mr Brion, FR3 serait-elle en faillite ?. Qui sont les décideurs de ce genre de diffusions ?

A Génina a réalisé de tres bons films ; La femme en homme.31 Nous ne sommes pas des enfants (coup de coeur).34 Squadrano blanco,36 Les cadets de l'alcazar.40(film censuré) Une fille ,nommée ,Madeleine.54

Ce film diffusé est désuet : Seulement à découvrir pour le jeu des acteurs , ( la belle D.Parola, le toujours excellent J. Varennes, et P. Batcheff, qui se suicida en 1932).

A noter que les deux frères Allégret ont assisté le réalisateur A. Génina.

NOTE: 2/6


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter