Forum - Les Intrigantes - lassantes..fatiguantes...
Accueil
Forum : Les Intrigantes

Sujet : lassantes..fatiguantes...


De Gilou40, le 25 septembre 2011 à 00:14
Note du film : 2/6

Dans notre série "exhumons et ranimons" un bon vieux Decoin, ces Intrigantes là sont dans un coma avancé et nous allons avoir peine à les faire revenir à la vie. Avec une tension narrative aussi basse, un pouls à la limite du nanar et des réflexes aussi mous que le jeu du blafard Raymond Rouleau, l'électroencephalogramme doit se situer à hauteur des dialogues de Francois Boyer. Ca sent la fin…Heureusement que un an plus tard arrivait en urgence l'oxigène Razzia sur la chnouf.

Plus sérieusement, ce Decoin là est d'abord nanti d'un scénario sans éclat aucun malgré une bonne idée de départ, et de plus, servi par des acteurs tous en mal d'inspiration. Jamais je n'ai connu Raymond Pellegrin si mauvais, Marcel André si ennuyeux, Robert Hirsch jouant si faux, et surtout et trois fois hélas, un Jacques Charon si ridicule, déguisé en diablotin, récitant des vers de mirliton.. Seule Jeanne Moreau reste crédible au milieu de tout ce monde venu là pour qui impôts en retard, qui pour pension alimentaire élevée. Parler de désastre serait exagéré. Mais franchement, l'idée de ce crime dans un théâtre était si bonne au début qu'on pardonne mal à Decoin d'avoir laissé toute sa distribution sans, semble t'il, aucune direction d'acteurs sérieuse. De Funès, lui, en profite pour en rajouter et court dans tous les sens. Rouleau ressemble à un fantôme, va, vient, et repart comme un automate, sans conviction aucune, se demandant nettement ce qu'il fait là.

Ca se traine. C'est mauvais. Parfois, il semble qu'un éclair, un rebond dans l'intrigue fastidieuse va redonner vie à cette mauvaise blague, mais non. Ce n'était que le vent du théâtre qui traversait du côté cour au côté jardin. Et ne rencontrant rien sur son passage, il balayait une scène oû quelques acteurs de service tentaient de décrocher de quoi survivre. Pour une fois que le cinéma avait l'occasion de s'acoquiner au théâtre, genre Ah ! les belles bacchantes en plus sérieux, il aurait pu en tirer autre chose que cette languissante histoire sans intérêt aucun. Dommage…

Fin de la réanimation au bout de soixante très longues minutes de projection. Reste à prevenir la famille DvdToile. Vous allez voir que c'est encore moi qui vais m'y coller…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0069 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter