Forum - Carrefour - Priorité très adroite ...
Accueil
Forum : Carrefour

Sujet : Priorité très adroite ...

VOTE
De Gilou40, le 9 janvier 2011 à 23:07
Note du film : 5/6

J'ai découvert cette petite perle chez mon désormais célèbre Fufu la fripouille . Oh ! Le bon cinéma ! La petite merveille de film ! Le diable si j'avais jamais entendu parler de ce Curtis Bernhardt. Je ne connaissais rien de lui. Mais si tous ses films ressemblent à celui-là, je vais me mettre dans une de ces quêtes à faire rougir Les chevaliers de la table ronde pourtant très actifs à la recherche du Saint Graal.

La belle surprise, l'heureuse découverte ! Du bon, très bon cinéma. Un titre pourtant peu accrocheur, un sujet souvent traité au cinéma : L'amnésie. Et puis des acteurs connus et reconnus depuis des lustres. Seulement voilà : Le titre cache une histoire certes fréquemment dissertée au cinéma mais jamais si excellemment et avec des acteurs qui ont rarement, oui rarement été si bons !

Devenu amnésique pendant la guerre, un homme se voit confier un faux mais glorieux état civil. Après vingt ans, il subit les assauts d'un maître chanteur. Il prend alors conscience de sa propre imposture, mais grâce à l'amour de sa femme il réussira à être sauvé du mensonge. (dvdtoile)

Je connaissais Charles Vanel, cocu uxorieux dans La belle équipe, policier vénéneux dans Les misérables, marlou rouleur de mécaniques dans Le salaire de la peur ou encore médecin assujettissant tout ce qui bouge autour de lui dans Sept morts sur ordonnance, mais jamais , jamais je ne l'avais vu si sobre ! Et d'une retenue qui confine au dépouillement. Quel jeu ! Quel classe ! Et si je vous disais que Tous, même Jules Berry ( c'est vous dire ) le rejoignent dans sa modération ? Et que tous en font un film remarquable. Et si les deux premières minutes peuvent nous faire croire que l'on s'achemine vers un truc un peu bizarre, la suite nous fait nous alanguir d'aise au tréfonds de notre canapé. Enfin du cinéma qui nous "parle"..

Cet homme, qui hésite entre deux destins, pour celà épaulé par une femme comme j'en souhaite à beaucoup d'hommes (et je ne parle pas physique), cet homme dis-je, est émouvant autant dans une vie qui le comble que devant le danger qui le guette. Un carrefour ou plusieurs routes, chacune étant représentée par un acteur, forme un nœud gordien terrifiant dans une vie dont on a oublié l'essentiel. Il lui faudra trancher, lui, le calme et la douceur incarnées. Dans les films que j'ai cité plus haut, il était obligé de forcer le trait notre Charles Vanel. Ici, confiant, serein, même si il nous entraine inéluctablement dans ses doutes, devant le scandale qui l'éclabousse, l'acteur semble avoir fait sienne la phrase de l'évangile selon St Luc : Malheur au monde à cause des scandales ! Il est fatal, certes, qu'il arrive des scandales, mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive ! Il émane de cet homme une foi inaltérable devant l'adversité. Et pourtant, il n'est jamais question de religion dans ce film. Mais d'Amour par-dessus tout via sa femme, belle et douce Tania Fédor, (inconnue au bataillon elle aussi), ses amis, son enfant et même son ancienne maitresse, magnifique Suzy Prim qui se sacrifiera en souvenir d'un temps qu'elle seule a gardé en mémoire. Ah ! Le bel Amour qui n'oublie pas…Suzy Prim et son regard éternellement désespéré. Il faut dire que le cinéma l'a plus employé pour le noir que pour le blanc…

Ce film coule comme un ruisseau tranquille. Jamais ne déçoit, hormis donc les trois premières minutes si vite pardonnées. Je pense qu'il aurait pu faire un merveilleux sketch de plus pour Un carnet de bal. Une Marie Bell partie à la recherche de son passé qui rencontrerait un Charles Vanel amnésique et d'une telle douceur, Duvivier aurait du y penser..

Je ressors de cette projection absolument enchantée. Je vote des deux mains pour une édition DVD ! Laisser ce film se fondre dans une nuit noire sans fin, quelle tristesse ce serait… L'amnésie se soigne. Pas l'oubli…


Répondre

De Gilou40, le 13 janvier 2011 à 19:47
Note du film : 5/6

Comment se fait-il que personne n'ait voulu de mon Carrefour ? Il n'y a pas, sur ce site, une vieille tige, un ancien combattant ou un druide Gaulois qui aurait un très vague souvenir de cet excellent film ? Vincentpétrolix ? Frétyloméfènix ? Impétéfrontix ? AlHolgbécanovix ? Arcanadix  ? Enfin toute la clix, quoi ! Serais-je la seule à l'avoir vu ? Étonnant…


Répondre
VOTE
De Impétueux, le 13 janvier 2011 à 22:01

Vous êtes (la seule).

Je n'ai jamais, vraiment jamais, entendu parler de ce film ; mais votre plaidoyer est assez insistant pour que je vote ! Jules Berry vaut à lui seul toutes les éditions du monde !

Cela dit, où avez-vous regardé ça ? sur une VHS ?


Répondre

De Gilou40, le 13 janvier 2011 à 22:48
Note du film : 5/6

Cela dit, où avez-vous regardé ça ? sur une VHS ?

Oui mon cher, une vieille VHS rainurée, hachurée, vergetée comme vous en raffolez ! Dénichée chez mon p'tit vendeur de chapelets, cher à Vincentp…Merci pour le vote. Et si par miracle, il devait un jour éclore en DVD, n'hésitez pas un seconde !


Répondre

De Gilou40, le 23 octobre 2011 à 23:46
Note du film : 5/6

Pour les insomniaques de passage : Carrefour, ce soir, au cinéma de minuit de Monsieur Brion, à Minuit vingt ! Vous pouvez encore le choper. Désolée de ne pas l'avoir annoncé plus tôt : Pardon, j'ai oublié….


Répondre

De Impétueux, le 24 octobre 2011 à 00:52

Caramba ! encore raté !

J'ignorais que le Cinéma de minuit existait encore…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.019 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter