Forum - Première victoire - Critique
Accueil
Forum : Première victoire

Sujet : Critique


De Dumbledore, le 6 juillet 2004 à 12:08
Note du film : 5/6

Otto Preminger s'attaque à la Seconde Guerre mondiale, côté pacifique. Le film est forcément musclé, viril et puissant. Les scènes d'actions sont particulièrement bien menées, très impressionnantes même.

Mais la particularité du film n'est pas dans l'action, ni dans l'héroïsme du film. Il réside dans un ton très original, surtout pour ce genre de film patriotique. Le film n'offre en réalité aucune dimension héroïque à ses personnages ni à ses batailles. Certes, le film finit bien, sur une victoire qui sera bien évidemment décisive pour la guerre qui vient de commencer. Mais à quel prix ! Le film commence par Pearl Harbor (un peu rapide toutefois), enchaîne sur une scène dans laquelle le convoi est torpillé par un sous-marin ennemi et finit par une bataille catastrophique qui voit tous les bateaux alliés couler. John Wayne perd son fils dans la bataille, tous ses amis et se voit même amputé d'une jambe!! Belle victoire ! Hollywood nous en offrira des plus propres et des moins dérangeantes.

C'est finalement un ton aigre qui traverse le film. Aigre sur la guerre qui n'est jamais propre. Aigre également sur tous les personnages du film. Le plus complexe se trouve être celui joué par Kirk Douglas qui au fil du film se révèle être un psychopathe qui en vient à violer une jeune fille !

Personnage cassé qui ne pourra que sauver les apparences par un geste héroïque de la dernière minute. Le personnage du fils de John Wayne ne vaut guère mieux. Véritable crétin au début du film, il se déniaise quelque peu mais pour finir tué à la fin du film.

Les personnages féminins ne valent guère mieux, avec deux figures opposées. La naïve et l'expérimentée. La première, romantique et fraîche, frôle le viol à plusieurs reprises avant d'y passer et se suicide pour finir. La deuxième traverse cette guerre en ne voyant que des horreurs et reste là, bien sage, bien droite devant son John Wayne à la jambe en moins.

Reste alors le Rock, John Wayne sûr de ses décisions, sûr de ses croyances. Mais on a vu à quel prix il les paye.

Non, décidemment, la guerre n'est pas très attractive…

Ce film Ovni possède toutefois un défaut assez rare dans les films hollywoodiens. Etonnamment, on sent des passages tronqués avec des ellipses un peu rudes. C'est le cas notamment de toute l'histoire avec le personnage de McConnel. Présenté joliment lors de Pearl Harbor comme ayant fait un acte de bravoure alors qu'il est jeune officier, il disparaît durant une grande partie du film avant qu'on apprenne – via sa femme – qu'il a disparu en mer. Ensuite, voilà sa veuve de retour miraculeusement aux USA où elle accueille le retour de son mari qui a été retrouvé entre temps. Tout cela est fort elliptique et donc très peu passionnant.

A noter pour l'anecdote la présence de Jerry Goldsmith, le gremlins de la musique de film, en apparition comme pianiste au tout début du film.


Répondre

De droudrou, le 9 février 2006 à 12:56
Note du film : 5/6

J'abonderai assez dans ton sens ! C'est du Preminger ! On y retrouve d'ailleurs un certain nombre de ses acteurs favoris.

La question : "as-tu lu le roman de James Basset ?" – A partir de cela, il fallait bâtir un film et quel film ! C'est vrai que les héros en sont réduits à des expressions très simples. Mais, c'est le cas souvent chez Preminger. Je pense entre autre au "Cardinal" et ce que tu exprimes à propos des élipses de "Première Victoire" se retrouve une fois de plus dans "Le Cardinal". Et tu as cette même expression dans "Exodus" ou "Tempête à Washington" ou encore "Rivière sans Retour". Ensuite, je dirai que j'ai assez perdu de vue Otto Preminger dans ses dernières réalisations. Mais, tu l'avoueras, il ne laisse jamais indifférent. Et c'est un peu pour cela que moi-même j'ai beaucoup de mal à cataloguer ce film comme "film de guerre". Il n'existe aucun héros. Chacun est confronté à son destin brut en fonction de ce qu'il est. Quant au personnage de la nurse qui soignera son Wayne de héros, si c'est vrai qu'elle nous paraît éloignée, je pense que c'est un peu volontaire. Rappelle-toi le personnage de Kitty dans "Exodus".

Malgré cela, je continue de dire que j'aime beaucoup "Première Victoire" et qu'à chaque vision, j'ai bien du plaisir à le revoir et revoir chacun.

Amicalement – Pierre


Répondre

De mchb, le 31 janvier 2007 à 14:02

Je suis d'accord avec vous et j'ajouterai que c'est un film que je vois et revois avec toujours le même plaisir et la même attention. J'aime particulièrement ce couple qui n'est certes plus de la première jeunesse mais qui est très crédible et attendrissant quand il se trouve confonté à l'héroïsme, aux émois, à l'attente et à l'amour


Répondre

De droudrou, le 7 mars 2007 à 20:38
Note du film : 5/6

Il y a dans ce film divers moments intéressants.

Le climat de la base navale de Pearl Harbor au début du film jusque l'attaque japonaise est intéressant même si on se situe au niveau des officiers. Et les instants qui marquent le début des hostilités apparaissent déjà suffisants pour, en complément du film Tant qu'il y aura des hommes, bien comprendre les évènements qui se sont déroulés ce dimanche matin…


Répondre

De verdun, le 7 mars 2007 à 20:43
Note du film : 4/6

C'est un Preminger plaisant et comme toujours mis en scène avec art.

Néanmoins, le film me semble moins original puissant et maîtrisé que les trois autres superproductions prémingériennes, trois films qui précèdent celui-ci:

Exodus (1960) Tempête à Washington (1962) Le cardinal (1963), film qui me semble sous-estimé sur dvdtoile par rapport à cette Première victoire solide mais beaucoup moins personnelle et accomplie.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.021 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter