Forum - Les Petits mouchoirs - Du vrai bonheur ?
Accueil
Forum : Les Petits mouchoirs

Sujet : Du vrai bonheur ?


De bergay, le 8 novembre 2010 à 14:43

je viens de voir le film qui est d'une qualité et d'une sensibilité remarquables, bravo à tous les acteurs (premiers et seconds rôles) Dans ce film bon nombre de gens peuvent se reconnaitre dans leur comportement envers leur entourage. Ce film est le meilleur film FRANCAIS que j'ai vu. Pas besoin de gros budget pour faire film vrai. Merci pour ce moment de de vrai bonheur. Bravo à Guillaume Canet, à quant le prochain film.


Répondre

De Impétueux, le 8 novembre 2010 à 18:25
Note du film : 1/6

Et vous en avez vu beaucoup dans votre vie, des films français ?

Beaucoup ?


Répondre

De Impétueux, le 4 novembre 2011 à 23:02
Note du film : 1/6

Que ce petit film insignifiant, qui dit assez les limites absolues des capacités de Guillaume Canet après la rigolade de Ne le dis à personne, que ce petit film bien trop long, interminable, même, ait connu pareil succès afflige sur les capacités des spectateurs français à regarder du cinéma. On ne peut y sauver que la photogénie impeccable du Cap Ferret, bassin d'Arcachon, Banc d'Arguin. Mais la musique niaise et fatigante est insupportable. Et des acteurs habituellement très convenables (Magimel, par exemple) sont épouvantables, ni dirigés, ni tenus.

Bande de cons profonds, trentenaires à problèmes, qui ont certainement tous voté Delanoë aux dernières municipales parisiennes, insupportables et nombrilistes plongés dans les abîmes d'une vacuité terrifiante, tous ces gens-là existent-ils vraiment ? Hélas, oui, et l'on en rencontre plein, dans la boboïsation de la Capitale. Compassionnels, invertébrés, hésitants sur eux-mêmes, leurs amitiés, leurs convictions, leurs structures personnelles, ouverts à tous les vents des modes, gentils sans générosité, égoïstes sans chaleur…

Et, à la fin, dans un grand mouvement émotif, ils reçoivent la baffe culpabilisante de la mort de leur pote, dont ils se fichaient bien, quelques minutes auparavant et qu'ils oublieront vite, dans un grand émoi pleurnichard et cathartique. Les larmes versées, les embrassades théâtrales, les regards chavirés, tout y est : on est le comédien de sa propre vie… Jusqu'au funérarium, ces gens sans dignité s'épanchent et se mettent en scène dans l'émotif sanglotant.

Finalement, le film est pire que mauvais : il est le reflet bien exact de la vacuité d'aujourd'hui : reniflements, chansonnettes omniprésentes, accolades puériles, infantilisation des adultes…

Bien triste constat.


Répondre

De Torgnole, le 3 février 2012 à 08:25
Note du film : 3/6

Il est impressionnant de voir comment Impétueux et Frétyl se servent de ce film comme exutoire pour clamer toute la haine et le mépris qu'il leur inspire. J'ai l'impression qu'ils font l'amalgame entre sa qualité et l'appréhension des personnages décrits qui sont apparemment assez biens réussis puisque nos deux Parisiens (je suppose ?) semblent croire à la réalité de ces personnages au point de vouloir les brûler sur la place publique. L'intention de Guillaume Canet n'est peut-être pas de les rendre sympathiques, d'ailleurs, pourquoi injecter tant d'intentions à cette bluette ? A croire qu'on a affaire à un film engagé ! Ce n'est pas parce que la description est crédible que l'auteur légitime, excuse ou cherche à prouver je ne sais quoi.

Je n'aime pas beaucoup ces petits mouchoirs, la dernière partie qui dégouline de bons sentiments est tout bonnement insupportable mais je ne suis pas d'accord pour le jeu des acteurs qui m'a semblé juste dans le ton du film. J'apprécie le naturel de Gilles Lellouche qui malgré son jeu limité apporte souvent fraîcheur et sympathie (voirA Bout Portant de Cavayé), Benoît Magimel est également un acteur intéressant et je pense que son rôle dans Les Petits Mouchoirs, mis à part le film, est l'un de ses meilleurs.

Et puis pas du tout d'accord pour dire "on en à rien a foutre !", je ne vois pas pourquoi on devrait toujours raconter les destins digne de ce nom, moi j'en ai plein le dos des films sur la guerre, la shoah, les jeunes des cités etc… ça fait du bien parfois un film sur rien…


Répondre

De Steve Mcqueen, le 3 février 2012 à 20:30
Note du film : 1/6

Totalement d'accord avec Frétyl et Impétueux

C'est long à tel point qu'on n'en voit plus la fin , le dénouement arrive comme un cheveu sur la soupe (qui plus est il dégouline d'un sentimentalisme du plus mauvais goût) et comme le note Impétueux les atermoiements sans fin de ces gens aisés, blasés, désillusionnés n'ont strictement aucun intérêt… Evidemment la mort de leur ami, dont le sort est en suspense pendant toute la durée du film ( chantage affectif insupportable) viendra ressouder les liens entre ces trentenaires en lesquels sommeillent un coeur et une grandeur d'âme insoupçonnée et bla-bla-bla-je-sais-pas-vous-mais-moi-je-vais-me-chercher-une-bière…

C'est du cinéma fait par des bobos (on fume de l'herbe mais-c'est-juste-pour-se-sentir mieux, on boit un peu mais-pas-trop-attention-à-l'abus-d'alcool), destiné à des bobos, du cinéma prémaché qui laisse dans la bouche le goût amer de l'amidon. Canet a la chance, depuis qu'il exhibe sa gueule de beau gosse aux yeux à moitié endormis ( il doit faire une sieste entre chaque prise) de bénéficier de gros budget (lumière soignée, décors exotiques)et des meilleurs acteurs du cinéma français (seul point positif du film). J'exagère un peu, car il est excellent dans Les liens du sang et Espions, et encore meilleur dans Narco (ceci dit il y joue le rôle d'un narcoleptique qui s'endort n'importe où et n'importe quand, donc c'est pas vraiment un rôle de composition).

Sinon François Cluzet confirme qu'il est le plus grand acteur du cinéma français actuel.


Répondre

De verdun, le 14 mars 2013 à 01:13
Note du film : 1/6

Un film effectivement médiocre.

On est à des années-lumières des cinéastes qui ont su traiter l'amitié: Sautet, Yves Robert, Scola ou Monicelli.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.015 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter