Forum - Total western - Le bon, la brute et les beurs...
Accueil
Forum : Total western

Sujet : Le bon, la brute et les beurs...


De Patrice Dargenton, le 20 juillet 2003 à 15:57
Note du film : 6/6

Violence des banlieues : il faut soigner le mal par le mal. En plus d'être un excellent film d'action, Total western est didactique !Patrice Dargenton (Mon site)


Répondre

De Fraise des bois, le 15 juin 2004 à 12:00

Excellent film, c'est tout ce que je peux dire… De toute façon, j'adore Samuel Le Bihan…


Répondre

De Gilou40, le 26 août 2010 à 17:23
Note du film : 4/6

Je ne connaissais rien de ce Eric Rochant. Et au vu de l'affiche et de son titre, je pensais voir un truc un peu déjanté, partant dans tous les sens. Pour le côté déjanté, je n'ai pas été déçue. Mais c'est bien réussi ce "western" Français.

Un truand, plus ou moins repenti, se trouve mêlé à un règlement de compte qu'il n'a pas voulu. Il va se réfugier dans un centre d'hébergement pour jeunes délinquants, dans le verdoyant Aveyron. Ses anciens amis ne tarderont pas à retrouver sa trace…

Total Western c'est un peu Banlieue 13 à la campagne. Avec des ados comme on les voit fleurir dans nos cités. Bien bourrins, bien abrutis, comme on les aime. Avec ce langage châtié et fleuri qui n'appartient qu'à eux. Camés, violents, débiles. Et avec l'éternel éducateur de gauche, qui fait dans le social, et qui croit en la rédemption…Jean-François Stévenin interprète formidablement cette tête à claques. Samuel Le Bihan, lui, est très sobre face à ses petites gouapes qui en rajoutent à outrance dans la provoc' imbécile. Toute la première moitié du film, nous faisons connaissance avec cette clique perdue au milieu de nulle part, dans "le trou du cul du monde" comme le prétend le plus bourrin d'entre eux.

Puis nous assistons à l'arrivée des méchants, bien décidés à faire un sort à leur ancien camarade de jeux. Et c'est là que le titre du film prend tout son sens ! Film qui aurait pu s'appeler Il était une fois dans l'oued, ou encore La belle et les bêtes. Car la belle Farida, Kahena Saïghi, dont on se demande ce qu'elle fait là, est une lumière de sagesse au milieu de cette horde de sauvages.


Et là, beurs et beurs et ratatam ! Ça pète de partout. Bastos à tous les étages, action soutenue, un p'tit peu de torture, et règlement de comptes final assez apocalyptique ! C'est très enlevé, bien filmé et, malgré l'agacement incessant qui nous habite devant ces gamins grossiers et associables au possible, nous sommes de tous cœur avec eux quand ils se trouvent confrontés à autre chose qu'à leur propre bêtise. Car il n'est pas question, ici, de répondre "Nique ta mère" à un Russe qui mitraille tout ce qui bouge…

Jean-Pierre Kalfon toujours excellent, campe un chef maffieux de toute beauté. Pas tendre, certes. Le genre à vous casser les deux bras juste parce que vous le regardez de traviole. Le genre de mec qui ne redit jamais deux fois les mêmes choses.. Vous dire que tout ça est très crédible serait mentir. Surtout la scène finale qui porterait plutôt à sourire, si le héros ne mourrait pas après avoir sauver les bons petits beurs. Mais c'est très plaisant à regarder. Pas de temps mort, un héros qui, en plus d'être beau mec, a une patience d'ange et des méchants comme on n'en fait plus. Nous sommes très loin des Tontons flingueurs . Chacun chez soi. Là, on disperse, on ventile aussi, mais c'est beaucoup moins marrant…

Un vrai film d'action sans tricheries. Une violence parfois à la limite du supportable pour les âmes sensibles, c'est vrai. Mais Rochant a joué le jeu à fond. Pas un grand, grand film. Et surtout pas inoubliable. Mais de très bonne facture. Pas de regrets.


Répondre

De Tamatoa, le 11 mars 2013 à 02:13
Note du film : 4/6

Excellent titre, Gilou40 !

Étonnant, confondant, inattendu ! Ce western à la Tarantino, même s'il n'est pas sans nous rappeler par instant et toutes proportions gardées, La bataille de San Sébastian, nous surprend très agréablement et contre toute attente. Les distributeurs ont longuement hésité à sortir ce qu'ils ont appelé "un curieux magma". Si toute psychologie est à bannir de ce film, les dialogues et surtout l'action sont de fort bonne qualité et nous assurent une accroche d'un bout à l'autre. Il m'a fait oublier Le diable boiteux, dont j'attendais la diffusion sur France 3 au cinéma de minuit, c'est dire ! Rochant nous la joue à l'américaine et si Sidney Lumet est resté dans son pays, les jeunes de banlieue qui passent des voitures brulées aux règlements de compte sanglants entre truands chevronnés passent quand même Un Après-midi de chien. Mais ne nous leurrons pas : on reste en France. Une France verdoyante et tranquille juste perturbée par des barbares qui n'ont plus rien à perdre. Ne nous fâchons pas, mais Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. D'aucuns crieront à l'apologie de l'auto-défense (et alors ?) ou à un certain côté populiste que peut dégager ce film, il n'empêche que c'est bougrement efficace ! Légèrement, très légèrement fâcho peut-être ? Bof… Total western est un film qui surprend par sa volonté de montrer les jeunes banlieusards, se croyant déjà très virils, complètement éblouis par plus tordus qu'eux. Ils nous apparaissent alors presque comme des anges sans défense. La tchatche est une chose, la kalachnikov en est une autre.

Samuel Le Bihan vient troubler le bordel déjà bien organisé d'un centre de redressement de l'Aveyron et régler ses comptes avec un Jean-Pierre Kalfon irréprochable en maffieux sanguinaire. Parce que ça saigne ! Le tout accompagné d'une musique bizarroïde qui colle fort bien au climat général. D'un premier abord, on pourrait penser à un film pour les moins de deux neurones. Au deuxième (rabord), c'est beaucoup mieux ficelé que l'on s' y attendait. Bon, il ne faut pas trop être regardant sur le pourquoi du comment. Mais c'est assez scotchant ! Et au milieu de ce champ de bataille, une merveilleuse fleur, répondant au nom de Kahena Saigh (Farida), rétablit l'équilibre par sa beauté et sa très fortuite modération. Elle incarne merveilleusement la lassitude des musulmanes devant la violence des hommes. Elles sont debout sur champs de ruines, sous le vent glacé des collines, que la nuit leur envoie…. Et Gilou40 a bien raison qui le souligne. Pour autant, il ne faut pas attendre de ce film une quelconque morale. Peut-être la confirmation qu'un coup de pied dans les burnes ne fait pas de bien, mais c'est tout. Il faut voir ce Total Western comme un bon moment de détente, pied de nez à ce qu'on pensait être une daube.

Ce n'est pas une daube. Ou alors, elle a été mitonnée assez longtemps pour obtenir un goût d' inopiné au milieu des Opinels. Les dialogues très savoureux de Laurent Chalumeau y sont pour beaucoup dans cette aventure pour le moins salée.

Et Eric Rochant se révèle un sacré mitron.


Répondre

De Impétueux, le 11 mars 2013 à 10:00

Éric Rochant s'était fait remarquer, il y a vingt ans par Les patriotes, film au discours intelligent et lucide sur les services secrets d'Israël ; la critique, aujourd'hui, dit plutôt du bien de Möbius qui vient de sortir et que je suis tenté d'aller voir…

Je regrette d'autant plus d'avoir raté Total western


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.011 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter