Forum - Le Gendarme de St-Tropez - Dou-you-dou-you-dou-you....
Accueil
Forum : Le Gendarme de St-Tropez

Sujet : Dou-you-dou-you-dou-you....


De Gilou40, le 16 avril 2010 à 21:39
Note du film : 5/6

Je le crois pas !! Pas un avis sur Le Gendarme de Saint-Tropez ?? Je pensais y trouver des dizaines de messages, passionnément pour ou farouchement contre ! Rien ! Ou une main malfaisante aurait elle éradiqué l'océan d'avis pro et anti Cruchot ?

J'avais neuf ans en 1977, quand, traversant l'arrière pays Grenoblois, j'aperçus pour la première fois de ma vie, cette affiche céllébrissime ou l'on voit un De Funès caricaturé, poser pudiquement un voile devant les atours d'une belle naïade. Je me rappelle avoir demandé à mon père très regretté : "-C'est quoi, ça, papa ?-" Et je l'entends encore me répondre de sa voix grave et éternellement placide :"-C'est une couillonnade….-" Depuis, à l'instar de millions et de milliasses de Français, j'ai vu et revu, avalé, digéré, et sans jamais la moindre régurgitation cette "couillonnade"….

Voyons un peu, pour les quelques extras-terrestres qui débarqueraient sur ce site, de quoi est faite cette couillonnade, célèbre dans tous les pays du monde. D'abord, il s'agit d'un petit gendarme hargneux,Cruchot De Funès


Il passe son ennui dans une petite bourgade dont je ne me souviens pas que le nom nous soit indiqué….Il s'ennuie tellement à arrêter les voleurs de poules, que les premières minutes sont diffusées en noir et blanc. Premier grand moment du film : Il est obligé d'emmener le voleur et son larçin, à l'église . Car il chante, le Gendarme . Mais ce jour là, pour notre plus grand bonheur, le voleur chantera mieux que lui. "- La vigne du seigneuuuuuuuuuuuur……-" Innoubliable ! Et puis on va l'appeller à Saint Tropez, ou il n'aura de cesse d'être calife à la place du calife !….

Lâ, un "-Dou-you, dou-you, dou-you St Tropez !-" se fait entendre et ne vous lachera plus durant votre vie entière ! Générique ! Et que va t'il trouver, notre Gendarme, au pays du soleil ? Une bande de bras cassés avec lesquels il devra composer. D'abord, il y a Gerber, le fameux calife :

Je ne vous ferai pas l'affront de vous présenter un des plus célèbres de nos acteurs. Pas plus que je ne vous raconterai le film, rassurez vous. Et je suis sur que notre ami Frétyl vous racontera, mieux que moi, comment Galabru s'est retrouvé embarqué dans cette aventure… Avant que Cruchot ne vienne y semer l'ordre et la discipline, il fallait un chef, en voilà un !
Puis, nous faisons connaissance de Berlicot :
Après avoir été Gendarme (à part Tony le "people", comme on dit aujourd'hui, et déjà dans Tout l'or du monde en 61 ), il croisera souvent notre chemin, ce Michel Modo : Il sera Roger le faillot dans Le grand restaurant, Allemand loucheur dans les dix dernières minutes de La grande vadrouille, Le même (?) Allemand à qui nous devons le fameux "-Restez groupir !!-" dans On a retrouvé la septième compagnie, et dans bien des "bourdes" innomables. Mais, pour cette éternité qu'il a été rejoindre l'année dernière, il restera le gendarme Berlicot. Et bien sur, si on évoque berlicot, on évoque Tricart ! Car quand on dit Modo, on entend de suite Guy Grosso….Tricart :


Lui aussi fit plus d'un tour dans les méandres du cinéma. Mais ne vous fatiguez pas : Tout comme Dominique Zardi ne se séparait jamais de son comparse Henri Attal, Guy Grosso et Michel modo ne tournaient jamais qu'en binôme. La filmographie de l'un était celle de l'autre…

Nous manquent les deux derniers de la brigade de choc :

Merlot :

Christian Marin. Cet admirateur et ami de Michel Simon (Il faut l'entendre raconter les parties fines chez Simon, au milieu des singes et des femmes de petites vertues !) fut et sera lui aussi des plus belles pantalonnades du cinéma. Serviteur zélé dans Pouic-pouic : "-Le sombréro, ça fait parasol….-", il trainera son allure déguigandée et son visage d'épagneul triste, d'un bout à l'autre de nos souvenirs les plus enfouis… Et enfin :

Fougasse :

Lui non plus, on ne le présente pas. Même les planètes les plus reculées ont entendu parler de cet acteur dont tant de comédiens ont dit tant de mal…Pourquoi ? Je ne saurais jamais. Je ne saurais jamais pourquoi tant de haine et de mépris ce sont abattus sur Jean Lefebvre. Il y a beaucoup d'acteurs aujourd'hui célèbres, qui ont tapé sur lui alors qu'ils étaient encore dans l'ombre. C'était une mode, à une époque, de taper sur Jean Lefebvre…Il a pourtant joué avec les plus grands. Il fut, entre autres, Paul Volfoni des Les tontons flingueurs et le très tendre Un idiot à ParisGabin, Bernard blier, fernandel, Bourvil, Ventura, Montand et tant d'autres, il a été à leurs côtés.Je pense que si il avait été si mauvais que ça…

Voilà: Nous avons donc notre paquet de cinq ! Que nous manque t'il ? La fille de Cruchot :Geneviève Grad, un groupe de copains pour la distraire, des nudistes qui donnent du fil à retordre à Gerber, un vol de Rembrandt au musée de L'Annonciad, et des gags en veux tu en voilà ! J'allais oublier : Une bonne soeur, France Rumilly

qui conduit vite et mal parce qu'elle croit que Dieu est avec elle et qu'elle l'a eu pour moniteur d'auto-école ! Le soleil du midi, beaucoup de cigales, et une Gendarmerie devant laquelle , comme tout le monde, je me suis fait photographier…

Qu'il se marie, voyage, ou se ballade, pour ne parler que des meilleurs moments, on continuera à l'aimer, lui et sa troupe de gardiens de notre paix. Ils sont chers à notre coeur.

Les Gendarmes ?? Comme l'éléphant, ils sont irréfutables !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.054 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter